Fitch Ratings : Les perspectives d'émission de prêts à effet de levier en Europe s'améliorent, "mais les défaillances devraient augmenter"

Fitch Ratings : Les perspectives d'émission de prêts à effet de levier en Europe s'améliorent, "mais les défaillances devraient augmenter"
Fitch Ratings : Les perspectives d'émission de prêts à effet de levier en Europe s'améliorent, 'mais les défaillances devraient augmenter'
Crédit photo © BCE

(Boursier.com) — Les émissions européennes de prêts à effet de levier semblent prêtes à augmenter en 2023, les émetteurs s'adaptant aux nouvelles conditions du marché primaire, même si les défauts sont susceptibles d'augmenter, selon le dernier rapport European Leveraged Loan Insight de Fitch Ratings.

Les émissions européennes de prêts à effet de levier ont diminué de 43,9% pour atteindre 77,07 milliards d'euros à la fin de décembre 2022, ce qui représente une baisse importante par rapport au record de 137,46 milliards d'euros atteint en 2021.

Le taux de défaillance sur 12 mois (TTM) est tombé à 1,2% à la fin décembre 2022, contre 1,4% en septembre. Le taux de défaut de remboursement des prêts TTM reste inférieur au taux de 2% enregistré en décembre 2021, et au taux de 3,7% à fin 2020... "Toutefois, nous prévoyons que le taux de défaut des prêts à effet de levier européens en TTM-2023, selon le scénario de base, augmentera à 4,5% pour 2023. De nombreux émetteurs du marché des prêts qui ne se sont pas refinancés dans des conditions de marché plus porteuses en 2021 font face à des échéances en 2023 et 2024. L'augmentation des charges d'intérêts due à la hausse des taux directeurs de référence et l'augmentation des écarts sur les marchés primaires compliquent les tentatives des émetteurs de réduire l'effet de levier et de se refinancer sur des marchés de capitaux plus serrés, en particulier lorsque les perspectives de croissance se détériorent".

Prêts préoccupants

Les prêts préoccupants pour le marché, qui reflètent le profil de notation composite, les escomptes de prix sur le marché secondaire et le risque lié à l'échéance, sont restés élevés à 7,1% à la fin du mois de décembre 2022, en forte hausse par rapport à 0,7% en décembre 2021, mais en baisse par rapport au pic de 7,9% atteint à la fin du 3T22.

Les rendements moyens pondérés de la catégorie 'BB' sur le marché secondaire ont baissé au 4T22, passant de 3,81% à la fin du 3T22 à 3,66%. Les spreads de la catégorie 'B' sont passés de 5,88% à 6,11% et les spreads de la catégorie 'CCC' ont atteint le niveau record de 15,74% au cours du trimestre clos en décembre, soit une augmentation de 935 points de base par rapport au niveau record de 6,39% atteint en novembre 2021.

©2023

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !