Accueil
»
Bourse
»
Sicav FCP
»

Consultation

Cotation du 20/05/2020 Sextant Grand Large A +0,17% 411,030€
  • AMSEGLA - FR0010286013
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Sextant Grand Large : Vers de nouveaux horizons !

Sextant Grand Large : Vers de nouveaux horizons !

(Boursier.com) — Amiral Gestion pilote 'Sextant Grand Large' qui est un fonds diversifié dont l'exposition aux actions peut varier de 0 à 100% en fonction de la valorisation à long-terme des marchés actions. Les actions sont ensuite sélectionnées individuellement dans le monde entier en dehors de toute référence indicielle.

La part de l'actif restante est investie en obligations sélectionnées de la même façon, et en produits monétaires.

Son gérant coordinateur est Louis d'Arvieu.
La date de lancement du fonds remonte au 11/07/2003
La durée de placement recommandée est de plus de 5 ans...

L'objectif de Sextant Grand Large est, au travers d'une allocation d'actifs discrétionnaire et de la sélection individuelle d'actions et d'obligations, la recherche d'une croissance annuelle du capital supérieure à 5% nette de frais de gestion sur la durée de placement recommandée.

Le processus de gestion suit trois étapes :
1) l'exposition nette aux actions varie de 0% à 100% de l'actif net en fonction de la valorisation des marchés
2) les actions achetées sont les idées les plus défensives de l'équipe
3) le fonds investit de façon opportuniste dans d'autres classes d'actifs, notamment en obligations, quand leur valorisation offre une marge de sécurité suffisante (de 0 à 100% de l'actif net).

L'allocation prudente avant la crise sanitaire a globalement fonctionné : "Nous avons pu mettre à profit notre importante poche de liquidités pour réinvestir à des multiples de valorisation intéressants en particulier sur des sociétés européennes et asiatiques, alors que les marchés américains restent à des niveaux très élevés malgré le développement de l'épidémie aux Etats-Unis" commente l'établissement.

Allocation d'actifs

A la fin du premier trimestre, l'exposition nette au marché des actions était remontée à 42,9%, contre 23,8% en fin d'année 2019, en raison de la forte baisse des principaux indices boursiers. Elle se décomposait entre une exposition brute de 53,5% et des couvertures représentant ?10,6% du fonds.

Malgré la forte baisse des marchés européens et asiatiques le modèle quantitatif du fonds dicte une pondération actions qui reste limitée, compte tenu du marché américain qui a moins corrigé. Le reste du fonds est composé d'obligations (17,2%) et de liquidités au sens large (29,3%).

Poche actions

Parmi l'ensemble des idées de l'équipe, "celles dont le rapport qualité-prix nous semble offrir le plus faible potentiel de baisse à long terme sur un plan fondamental" sont privilégiées, c'est-à-dire les dossiers présentant à la fois une valorisation modérée, notamment au regard de leur bilan (trésorerie nette, BFR, etc.) et une activité raisonnablement prédictible. "Nous veillons également à une bonne diversification en matière de géographies, de tailles et de secteurs. Dans un contexte macroéconomique toujours incertains avec des niveaux d'endettements des entreprises élevés, nous privilégions des valeurs de grande qualité, peu endettées et assez peu sensibles aux cycles économiques".

Le fonds a été très actif avec beaucoup de renforcements et de nouvelles lignes créées ces dernières semaines. "A titre d'exemple, nous avons ainsi renforcé nos positions en Vivendi, Roche, ou encore Berkshire. Vivendi, dont l'actif principal est Universal Music Group, devrait voir ses fondamentaux particulièrement résister durant cette période de crise. La cession de 10% du capital d'UMG à Tencent devrait également permettre de cristalliser la valeur d'UMG. Roche, un leader mondial de la santé, pourrait éventuellement bénéficier de la crise actuelle en proposant des traitements contre le coronavirus...
Nous avons également profité de la baisse des marchés pour initier de nouvelles positions dans des dossiers de grande qualité, notamment Rubis qui est un distributeur de produits pétroliers et chimiques, également opérateur de terminaux, dont l'activité présente une forte résilience avec d'importantes barrières à l'entrée. La société a tenu un message rassurant en précisant que sa rentabilité bénéficiera de la baisse des prix du pétrole. Rubis dispose également d'un bilan lui laissant une marge de manoeuvre conséquente pour poursuivre sa politique d'acquisition".

Par ailleurs les valeurs du portefeuille liées au tourisme ou à l'événementiel ont été particulièrement affectées et traitent désormais massivement sous leurs valeurs d'actifs, faisant ainsi l'hypothèse implicite d'un confinement très long et d'augmentations de capital nécessaires. "Celles que nous conservons en portefeuille nous paraissent les plus robustes de leurs secteurs et donc les mieux aptes à rebondir. Enfin nous avons fortement renforcé les actions aurifères dans le portefeuille considérant que la baisse qu'elles ont subie était une excellente occasion alors même que l'or paraît de plus en plus comme l'unique valeur refuge" conclut l'établissement.

Conclusion

Ce fonds qui n'est pas éligible au PEA constitue un bon moyen de diversifier ses placements. Son niveau de risque (3) est loin d'être excessif et ses performances appréciables si l'on est patient (150% sur 15 ans et 310% depuis l'origine). La performance annualisée ressort ainsi à 8,7% depuis sa création en 2003.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !