Cotation du 29/01/2022 à 00h00 Pétrole Brent +0,77% 90,030$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : direction les 200 dollars ?

Pétrole : direction les 200 dollars ?
Pétrole : direction les 200 dollars ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vous n'avez encore rien vu ! Doug King, président de RCMA Group et directeur des investissements du hedge fund 'Merchant Commodity Fund' estime que les cours du pétrole se dirigent tout droit vers la barre des 200 dollars le baril. Son fonds spéculatif a enregistré un rendement record de 74% l'année dernière, avec la flambée des prix de l'énergie, de l'alimentation, de l'électricité et du fret. Alors que le baril de brut a bondi de plus de 50% en 2021, il a presque encore augmenté de 10% sur ce début d'année, à environ 82$ pour le WTI.

Et selon Doug King, cette phase haussière n'en est qu'à ses débuts : "nous croyons en une inflation structurelle des matières premières du côté de l'offre que la plupart n'auront jamais vue - la plus élevée depuis les années 1970", a-t-il déclaré dans une interview accordée à 'Bloomberg'. "Seule l'OPEP réagira aux mesures des prix et elle les sous-estime chaque mois". Selon le spécialiste, le baril pourrait bientôt renouer avec le niveau des 100$ et même atteindre 200$ au cours des cinq prochaines années en raison d'un manque d'exploration et d'investissement pour maintenir les approvisionnements existants.

Le cartel et ses partenaires augmentent progressivement leur production de brut après avoir effectué des coupes sans précédent de près de 10 millions de barils par jour en 2020 lorsque la pandémie a éclaté. Alors que le groupe est censé mettre 400.000 barils supplémentaires par jour chaque mois pour rééquilibrer le marché, nombre de ses membres ont du mal à atteindre leurs quotas. "Dans la pratique, beaucoup moins de pétrole arrive sur le marché", affirme Doug King dans une lettre adressée aux investisseurs. " Ses membres sont tout simplement incapables de revenir aux niveaux de production d'avant Covid. Tout cela est dû à un manque d'investissements". Au sein de l'OPEP+, la "seule capacité de réserve réelle" réside en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et au Koweït, selon le spécialiste. Même la Russie, qui dirige l'OPEP+ avec les Saoudiens, ne peut pas en pomper beaucoup plus. "Ce n'est pas un secret d'État que la Russie est à son maximum, ou très proche de celui-ci".

©2022
Attention, notre rubrique "Rumeurs" se veut l'écho des informations qui circulent dans les salles de marché. Ces rumeurs ne pouvant être vérifiées, elles doivent donc être considérées avec précaution.

Actualités Pétrole Brent

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités