Cotation du 14/07/2020 à 02h27 Pétrole Brent -1,33% 42,150$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : nouvelle flambée, réunion d'urgence de l'Opep+ en vue

Pétrole : nouvelle flambée, réunion d'urgence de l'Opep+ en vue

Le rendez-vous de l'Opep+ sera ouvert à tous les producteurs, et pas seulement aux membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés habituels...

Pétrole : nouvelle flambée, réunion d'urgence de l'Opep+ en vue
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au lendemain d'une flambée historique, les cours du brut ont poursuivi leur marche en avant, vendredi, sur des espoirs d'entente entre pays producteurs sur une baisse de la production. Le baril de brut léger américain WTI a encore bondi de 11,9% à 28,34$ (après +24,7% jeudi!) pour le contrat à terme de mai sur le Nymex, tandis que le Brent de mer du Nord a fini en hausse de 13,9% à 34,11$ (après +21% jeudi) pour le contrat à terme de juin.

Les cours de l'or noir ont repris environ 40% depuis leurs plus bas de lundi, où le cours du WTI était tombé en séance sous le seuil des 20$ le baril. Les cours avaient perdu les deux-tiers de leur valeur au 1er trimestre, plombés par la crise du Covid-19 et par la guerre des prix déclenchée début mars entre l'Arabie saoudite et la Russie.

L'Arabie saoudite entend faire partager le fardeau

Selon une information de l'agence 'Bloomberg', l'Opep+ organiserait une réunion "en ligne" d'urgence lundi. L'agence, qui cite deux délégués du cartel, précise que le rendez-vous sera ouvert à tous les producteurs, et pas seulement aux membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés habituels.

La liste des participants est cruciale dans la mesure où l'Arabie Saoudite a clairement indiqué qu'elle ne réduira sa production que si d'autres pays, dont les Etats-Unis, assument une partie du fardeau.

Bientôt 10 millions de barils en moins sur le marché ?

Jeudi, Donald Trump a provoqué une flambée historique du brut (le Brent a pris jusqu'à 47% en séance !) en tweetant qu'il s'attendait à ce que la Russie et l'Arabie Saoudite réduisent leur production d'environ 10 millions de barils - soit environ un dixième de la production mondiale de pétrole.

"Je viens de parler à mon ami MBS d'Arabie saoudite, qui s'est entretenu avec le président russe Poutine et je m'attends à ce qu'ils réduisent (leur production) d'environ 10 millions de barils, voire beaucoup plus, ce qui serait formidable pour le secteur pétrolier et gazier!".

Réunion à la Maison Blanche entre Trump et les "majors"

Mais selon une source citée par 'Bloomberg', le locataire de la Maison-Blanche souhaite que d'autres producteurs apportent leur contribution. Vendredi soir, Donald Trump devait recevoir à la Maison Blanche les patrons des "majors" pétrolières américaines, dont ceux d'ExxonMobil, Chevron et Continental Resources pour évoquer les moyens de soutenir les cours.

Le président russe Vladimir Poutine avait de son côté appelé mercredi les pays producteurs et consommateurs de pétrole à trouver une solution, jugeant la situation 'difficile'. Donald Trump a depuis précisé à la presse qu'il s'attendait à ce qu'un accord soit bientôt conclu mais, de son côté, Moscou a démenti tout accord immédiat.

Les prix de l'or noir se sont effondrés au cours des dernières semaines après la rupture le mois dernier du pacte entre Moscou et l'Opep, emmenée par Ryad, sur un plafonnement de la production. Ce divorce a déclenché une guerre des prix entre la Russie et l'Arabie saoudite alors que dans le même temps la demande fondait comme neige au soleil sur fond de crise du Covid-19.

©2020,