Cotation du 21/11/2017 à 20h57 Brent +0,56% 62,57$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : les cours souffrent du dynamisme de la production américaine

Le pétrole est reparti en baisse vendredi, mais il a tout de même gagné plus de 2% sur la semaine. La production américaine confirme son dynamisme.

Pétrole : les cours souffrent du dynamisme de la production américaine

(Boursier.com) — Les cours du pétrole ont fléchi vendredi après des indicateurs favorables à la production américaine de brut. Sur le Nymex, le cours du baril de brut léger américain WTI (contrat à terme de décembre) a cédé 0,63%, à 56,81$. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent de la Mer du Nord cédait 0,64% à 63,52$.

Sur l'ensemble de la semaine, le baril WTI a tout de même gagné plus de 2%, soutenu par les tensions au Proche-Orient (purge politique en Arabie saoudite, escalade des tensions entre Riyad et Téhéran) et par l'annonce d'une baisse des exportations saoudiennes en novembre.

L'annonce, mercredi, d'une hausse surprise des stocks hebdomadaires de pétrole américain a mis fin au mouvement haussier. Vendredi, les cours ont fléchi après la publication d'une hausse du nombre de forages en activité aux Etats-Unis cette semaine : ils ont augmenté de 9 puits pour remonter à 738, après une baisse de 9 puits la semaine précédente. Par ailleurs, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a revu en hausse ses prévisions de production de pétrole aux Etats-Unis à 9,2 millions de barils par jour en 2017 (après 8,9 mbj en 2016), et attend un record de 10 mbj en 2018.

Les investisseurs s'inquiètent toujours de possibles perturbations sur le marché pétrolier liées à la poursuite de la purge politique en Arabie saoudite. Plus de 200 personnes ont été arrêtées dans le royaume, parmi lesquelles des princes, ministres et hommes d'affaires, ont indiqué jeudi les autorités saoudiennes. En outre, les tensions croissantes entre Riyad et son rival iranien préoccupent aussi les traders à l'approche d'une réunion de l'Opep, le 30 novembre prochain.

Les marchés craignent que le différend entre Riyad et Téhéran ne remette en cause l'unité des membres de l'Opep concernant une prolongation de leur accord de baisse de production de mars 2018 jusqu'à la fin 2018.

©2017,

Pétrole : les cours souffrent du dynamisme de la production américaine

Partenaires de Boursier.com