Cotation du 12/08/2020 à 19h32 Pétrole Brent +1,37% 45,110$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : le WTI repasse la barre des 40$

Pétrole : le WTI repasse la barre des 40$

Très belle fin de semaine pour le marché pétrolier avec un WTI qui se négocie à nouveau au-dessus des 40 dollars...

Pétrole : le WTI repasse la barre des 40$
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Très belle fin de semaine pour le marché pétrolier avec un WTI qui se négocie à nouveau au-dessus des 40 dollars. Sur le Nymex, le baril de brut léger américain pour livraison juillet avance de 4% à 40,4$ alors que le baril de Brent de la mer du Nord échéance août prend 3,2% à 42,8$ à Londres. Les deux références mondiales sont ainsi en bonne voie pour afficher un gain hebdomadaire d'environ 10%.

Les signes positifs d'une reprise de l'économie, avec par exemple le rebond historique de 12% des ventes au détail britanniques, l'emportent sur les incertitudes liées à la résurgence de l'épidémie aux Etats-Unis et en Chine ou les tensions commerciales entre Pékin et Washington. D'autant que l'Opep+ semble respecter son accord de baisse de la production conclu en avril dernier pour faire face à la chute des prix. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés ont décidé d'une réduction record de la production de 9,7 millions de barils par jour, soit environ 10% de l'offre mondiale. Ce deal, qui devait s'achever fin juin, a été prolongé au début du mois jusqu'à la fin juillet.

"L'OPEP+ a fait un bon travail pour renverser la situation et une demande plus forte aide également", affirme Carsten Fritsch, analyste chez la Commerzbank. Si certains membres du cartel appellent à son prolongement, la Russie ne semble pas très 'chaude'. Le président du fonds souverain russe, Kirill Dmitriev, ne voit en effet pas d'intérêt à continuer de limiter au-delà de juillet la production mondiale de pétrole, alors que la demande se reprend progressivement après avoir brutalement chuté avec la crise du coronavirus, a-t-il dit au quotidien 'RBC Daily'.

Selon l'accord actuel, la limitation de la production devrait être réduite à 7,7 millions de bpj dès le mois d'août pour se maintenir à ce niveau jusqu'en décembre. Le pacte de l'Opep+ prévoit ensuite une réduction de 5,8 millions bpj de janvier 2021 à avril 2022, date d'expiration de l'accord.

En attendant, les espoirs d'une reprise vigoureuse de l'économie mondiale et le regain de l'appétit pour le risque profitent aux cours de l'or noir ce vendredi.

©2020,