Cotation du 29/11/2021 à 19h19 Pétrole Brent +2,86% 74,800$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : le baril WTI rechute sous les 80$

Pétrole : le baril WTI rechute sous les 80$

Malgré une forte baisse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, les cours ont piqué du nez mercredi. La crainte d'un déblocage des réserves stratégiques par Joe Biden et un dollar fort ont notamment pesé sur l'or noir.

Pétrole : le baril WTI rechute sous les 80$
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours du pétrole ont subi une forte pression mercredi, malgré l'annonce d'une forte baisse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis. Le baril de WTI a ainsi chuté de 3% à 78,36$, retombant sous le seuil psychologique des 80$, tandis que le Brent a perdu 2,6% à 80,28$ (contrat de janvier).

Après un gain de plus de 70% depuis le début de l'année, les cours cours de l'or noir subissent une correction depuis deux semaines, sous l'effet d'une accumulation de vents contraires : un dollar fort au plus haut depuis 16 mois, une inquiétante 5e vague de Covid-19 en Europe, des rumeurs de déblocage des réserves stratégiques de pétrole (SPR) par les Etats-Unis, et des rapports de l'Opep et de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) suggérant que l'offre pourrait dépasser la demande en 2022.

Mercredi, le département de l'énergie a annoncé que les stocks de pétrole US ont reculé de 2,1 millions de barils à 433 mb pour la semaine close le 12 novembre, alors que le consensus tablait sur une progression de 1,2 mb, une nouvelle qui aurait normalement dû soutenir les cours. D'autant que les réserves d'essence ont aussi diminué (-700.000 barils).

Biden sous pression pour faire baisser les prix des carburants

Cette fois cependant, l'annonce d'une baisse des stocks US a suscité des inquiétudes, car elle pourrait inciter l'administration Biden à chercher à céder des réserves stratégiques sur le marché pour faire baisser les prix. Des rumeurs circulent depuis une semaine sur un possible déblocage de ces réserves.

Après l'annonce d'une accélération de la hausse des prix aux Etats-Unis en octobre (+6,2% sur un an), le 10 novembre, le président démocrate est sous pression pour agir sur les cours. Il a assuré que freiner la hausse des prix, et notamment la flambée des prix à la pompe, était devenu une "priorité absolue", à l'approche des fêtes de Thanksgiving et des autres fêtes de fin d'année, lorsque les Américains voyagent beaucoup.

©2021