Cotation du 22/01/2021 à 04h48 Pétrole Brent -1,23% 55,410$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : le baril flambe après un accord historique

Pétrole : le baril flambe après un accord historique

Le baril de pétrole débute la semaine en vive hausse, porté par l'engagement des pays n'appartenant pas à l'Opep à réduire leur production d'or noir...

Pétrole : le baril flambe après un accord historique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le baril de pétrole débute la semaine en vive hausse, porté par l'engagement des pays n'appartenant pas à l'Opep à réduire leur production d'or noir. Les propos du ministre saoudien de l'énergie soutiennent également fortement les cours du brut ce lundi.

Le WTI pour livraison janvier a grimpé de plus de plus de 5% à 54,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange, au plus haut depuis le mois de juillet 2015 tandis que le baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 4,5% à 56,7 dollars, sur un sommet de plus d'un an. A la clôture, les cours ont un peu réduit leur avance : +2,6% à 52,82$ pour le WTI et +2,5% à 55,67$ pour le Brent.

Un accord historique

Les pays producteurs d'or noir n'appartenant pas au cartel se sont engagés ce week-end à réduire leur production d'environ 560.000 barils par jour dans le cadre d'un accord avec les membres de l'Opep sans précédent depuis 2001. La décision, en discussion depuis près d'un an, a été finalisée lors d'une réunion avec les pays membres de l'Opep visant à réduire la production mondiale de pétrole et soutenir les cours, malmenés depuis deux ans. La Russie devrait contribuer à l'accord à hauteur de 300.000 bpj au cours du premier semestre de 2017.

"C'est une réunion absolument historique qui va porter l'économie mondiale et aidera certains pays de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) à atteindre leurs objectifs d'inflation", avait commenté le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, avant la réunion de Vienne.

Un message puissant

"C'est un message très puissant que les producteurs veulent équilibrer le marché", déclare à Bloomberg, Chris Weston, directeur de la stratégie de marché chez IG à Melbourne. "En supposant des niveaux de conformité raisonnables, ces coupes suffiront à pousser le marché en déficit", affirme pour sa part, Neil Beveridge, analyste chez Sanford C. Bernstein à Hong Kong. "Ce niveau de coordination est sans précédent".

L'Arabie saoudite va faire plus

Outre cet accord historique, qui vient s'ajouter à celui conclu entre membres de l'Opep fin novembre, le brut est également soutenu par les propos de Khalid Al-Falih. "Je peux vous dire avec une certitude absolue qu'à compter du 1er janvier, nous allons réduire et réduire considérablement en dessous du niveau sur lequel nous nous sommes engagés le 30 novembre", a déclaré le ministre saoudien de l'énergie samedi à Vienne. Le dirigeant a ajouté que le pays était prêt à produire moins de 10 millions de barils par jour, un niveau qu'il a maintenu depuis mars 2015.

©2016-2021,