Cotation du 25/09/2021 à 00h00 Pétrole Brent +1,09% 78,090$
  • LCO - XC0009677409

Pétrole : l'Opep+ devrait maintenir le cap la semaine prochaine, le baril grimpe encore

Pétrole : l'Opep+ devrait maintenir le cap la semaine prochaine, le baril grimpe encore

La chute du marché pétrolier sur la première partie du mois d'août semble désormais bien loin...

Pétrole : l'Opep+ devrait maintenir le cap la semaine prochaine, le baril grimpe encore
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La chute du marché pétrolier sur la première partie du mois d'août semble désormais bien loin. La récente remontée des cours de l'or noir devrait ainsi permettre à l'Opep+ de s'en tenir à son plan d'augmentation progressive de sa production de brut, selon les spécialistes interrogés par 'Bloomberg'. Et ce alors que la prochaine réunion de l'alliance des 23 pays dirigée par l'Arabie saoudite et la Russie doit se tenir dès le 1er septembre.

Les marchés ont vacillé au début du mois, le variant Delta du coronavirus menaçant la demande en Chine et aux États-Unis. Mais les prix se sont depuis redressés avec le contrôle de la pandémie en Chine et une demande de carburant soutenue outre-Atlantique lors de la saison estivale. De quoi donner à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et à ses partenaires une plus grande marge de manoeuvre malgré un environnement toujours incertain.

"Les incertitudes concernant l'économie mondiale et la reprise de la croissance en Chine se sont largement dissipées", explique à l'agence Ed Morse, responsable de la recherche sur les matières premières chez Citigroup. "Il y a de bonnes raisons de penser que le creux des prix du pétrole était temporaire et exagéré, et si la reprise se poursuit, l'OPEP+ s'en tiendra probablement au plan".

Le cartel a déjà remis sur le marché environ 45% du volume de production arrêté au printemps dernier en plein milieu de la crise sanitaire. Dans le cadre d'un plan dirigé par le ministre saoudien de l'énergie, le prince Abdulaziz bin Salman, l'Opep+ rétablira le reste par tranches mensuelles de 400.000 barils par jour jusqu'à fin 2022. Dix-sept des 22 négociants, analystes et raffineurs interrogés par 'Bloomberg' ne s'attendent pas à ce que ce calendrier soit modifié lors de la réunion de mercredi prochain.

L'Opep+ a pris les observateurs à contre-pied à plusieurs reprises cette année, gelant les approvisionnements alors qu'une augmentation était prévue et vice versa. Mais la prochaine réunion est en passe de se dérouler plus tranquillement que la précédente. Le cartel n'est pas confronté à la perspective imminente d'une reprise de l'approvisionnement en provenance de l'Iran, les négociations visant à lever les sanctions américaines étant au point mort. Et la demande de pétrole semble suffisamment robuste pour absorber les barils supplémentaires mis sur le marché.

Le baril de brut léger américain pour livraison octobre gagne actuellement 2,2% à 68,9$ sur le Nymex. Le baril de Brent de la mer du Nord de même échéance s'adjuge 1,8% à 72,4$ à Londres.

©2021