Cotation du 15/02/2019 à 11h32 Once d'Or +0,95% 1 318,00$
  • FIXAM - QS0010039905

Or : le ton de "colombe" de la Fed fait briller le métal jaune

Or : le ton de "colombe" de la Fed fait briller le métal jaune

L'or est revenu en grâce jeudi, gagnant plus de 2% après la réunion de la Fed qui n'a pas signalé d'urgence à resserrer sa politique monétaire.

Or : le ton de 'colombe' de la Fed fait briller le métal jaune
Crédit photo © CPoR

(Boursier.com) — Le cours de l'or, qui avait subi des prises de bénéfices ces derniers temps, a nettement rebondi depuis la réunion de la Fed de mercredi. Le cours du métal jaune a bondi jeudi de 2,1% pour remonter à 1.226,30$ l'once, au plus haut depuis le 3 mars dernier (contrat à terme d'avril sur le Comex). L'once d'argent a elle aussi bondi de 2,2% à 17,31$ (contrat à terme de mai).

Après un bon début d'année, l'or a subi une vive correction à partir de début mars, lorsque les investisseurs se sont mis à anticiper une accélération du rythme des hausses des taux de la Réserve fédérale américaine, sous l'effet d'une poussée de l'inflation au-dessus de l'objectif officiel des 2%. Le métal jaune n'offrant aucun rendement, il perdait de son lustre par rapport à des taux d'intérêts devenus plus élevés sur les marchés obligataires. Depuis le début de l'année, le rendement de l'obligation d'Etat américaine (T-Bond) à 10 ans est ainsi remonté de 2,47% à environ 2,60%.

La Fed ne compte pas accélérer le rythme de sa normalisation monétaire

Or, mercredi, la Fed a certes relevé comme prévu ses taux directeurs d'un quart de point, mais elle n'a pas pour autant signalé d'urgence à agir désormais plus vite que prévu en matière de resserrement monétaire. Ses projections économiques impliquent ainsi toujours deux autres hausses d'un quart de point cette année, et non quatre, voire davantage, comme s'y attendaient certains investisseurs.

Le ton plus "colombe" que prévu adopté par la Fed et sa présidente, Janet Yellen, a entraîné un reflux des taux d'intérêts et du dollar, a soutenu les marchés d'actions dans un premier temps, et a donc également profité à l'or. A noter que le recul du dollar (-1% depuis 24 heures face à un panier de devises mondiales) a rendu moins onéreux les achats de matières premières, ce qui a profité au métal précieux.

©2017-2019,

Partenaires de Boursier.com