Cotation du 21/01/2022 à 02h30 Pétrole Brent -2,47% 86,200$
  • LCO - XC0009677409

Le pétrole surfe sur des nouvelles rassurantes concernant Omicron

Le pétrole surfe sur des nouvelles rassurantes concernant Omicron

Le cours du brut léger américain WTI a repris 4% cette semaine et grimpe de plus de 50% depuis le début 2021, malgré la correction intervenue depuis novembre sur fond de variants delta et omicron.

Le pétrole surfe sur des nouvelles rassurantes concernant Omicron
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le pétrole a progressé jeudi soir, profitant d'un regain d'optimisme suivant la publication d'études médicales montrant que le variant Omicron causerait moins de cas graves de Covid-19 que les précédents variants du coronavirus.

Le baril de brut léger américain WTI a gagné 1,4% à 73,79$ (contrat à terme de février sur le Nymex), tandis que le Brent de Mer du nord a bondi de 2,07% à 76,85$ (contrat de mars). En l'absence de cotations prévues vendredi sur le Nymex, en raison de Noël, le WTI a regagné 4% sur l'ensemble de la semaine, et a grimpé de plus de 50% depuis le début 2021, soutenu par la reprise de la demande mondiale, après le choc de la pandémie de Covid-19 en 2020.

Omicron très contagieux, mais moins virulent que Delta

L'or noir a cependant corrigé d'environ 13% depuis son plus haut de l'année, atteint début novembre autour de 85$ pour le baril WTI. Un coup d'arrêt lié à la vague de variant Delta, suivie de la vague d'Omicron, qui font craindre un ralentissement de la demande, notamment de la part du secteur aérien, en raison des nouvelles restrictions de voyage liées à la pandémie.

Jeudi, plusieurs études britanniques et sud-africaines ont cependant montré que le variant Omicron serait moins susceptible de provoquer une forme grave de Covid-19 que le variant Delta. En outre, les données sud-africaines suggèrent que la vague Omicron semble désormais retomber aussi rapidement qu'elle était montée. Parallèlement, les campagnes de vaccination ont été musclées aux Etats-Unis et en Europe, notamment pour les doses de rappel, qui protègent efficacement contre Omicron comme des autres variants.

Nette baisse des stocks US de brut, flambée du gaz en Europe

Après une forte chute lundi, les cours du brut ont été soutenus par la publication, mercredi, d'une nette baisse des réserves de pétrole aux Etats-Unis. Celles-ci ont reculé de 4,7 millions de barils lors de la semaine close le 17 décembre à 423,6 mb, alors que le consensus tablait sur un repli limité à 2,5 mb. La semaine précédente, ces stocks s'étaient déjà fortement repliés de 4,6 mb.

Le pétrole a en outre profité cette semaine d'un nouveau coup de chaud des prix du gaz naturel en Europe. Le cours de référence, le TTF néerlandais, a établi mardi un nouveau record, dopé par l'arrivée de l'hiver ainsi que les tensions entre Ukraine et Russie, qui assure un tiers des besoins de l'Europe. Le TTF a flambé mardi de plus de 22% pour finir à 180,267 euros le mégawattheure (MWh), après un pic à 187,785 euros en séance.

©2021-2022

Actualités Pétrole Brent

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités