Cotation du 29/11/2021 à 19h36 Pétrole Brent +3,09% 74,970$
  • LCO - XC0009677409

Le pétrole repart en hausse, malgré les pressions américaines

Le pétrole repart en hausse, malgré les pressions américaines

Les marchés pétroliers ont ignoré lundi la menace du gouvernement américain de libérer une partie de ses réserves pour soulager le marché....

Le pétrole repart en hausse, malgré les pressions américaines
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les cours du pétrole ont rebondi lundi malgré les rumeurs d'actions de la part des Etats-Unis pour faire baisser les cours. Le baril de brut léger américain WTI a gagné 0,8% à 81,93$ (contrat à terme de décembre sur le Nymex), tandis que le Brent a avancé de 0,83% à 83,43$ (contrat de janvier).

Les marchés pétroliers ont donc ignoré la menace du gouvernement américain de libérer une partie de ses réserves pour soulager le marché. Parallèlement, l'Arabie saoudite a fait savoir vendredi qu'elle relevait ses prix de base pour ses clients asiatiques, ce qui suggère que la demande asiatique s'est renforcée. Les cours ont aussi été soutenus par l'adoption ce week-end du vaste plan d'investissements dans les infrastructures aux Etats-Unis, de 1.200 milliards de dollars, qui devrait être favorable à la demande de carburants.

Les cours du pétrole, qui ont grimpé de plus de 70% depuis le début 2021, ont trébuché en fin de semaine dernière après la décision de l'Opep+, le jeudi 4 novembre, de maintenir son calendrier de relèvement très progressif de la production malgré les pressions américaines pour produire davantage. Les investisseurs, qui avaient largement spéculé sur cette décision, ont "vendu la nouvelle" et pris des bénéfices après l'annonce.

Les Etats-Unis peinent à agir sur les cours du brut

Dimanche, la secrétaire américaine à l'Energie, Jennifer Granholm, a expliqué, sur la chaîne CNN, que le président Joe Biden "passait en revue tous les outils" à sa disposition pour soulager les prix. Elle a indiqué que Joe Biden envisage notamment de libérer une partie des réserves stratégiques de pétrole et d'augmenter ainsi artificiellement l'offre.

Lundi, des rumeurs circulaient évoquant la possibilité d'un tirage coordonné sur les réserves stratégiques de plusieurs pays, dont les Etats-Unis et la Chine. Mais des analystes doutent de l'efficacité d'une telle mesure qui n'aurait que des effets temporaires de lissage des marchés.

Plusieurs élus républicains du Congrès ont reproché ces derniers jours son inaction à Joe Biden, face à la hausse des prix des carburant, qui menace le pouvoir d'achat des Américains à l'approche des fêtes de Thanksgiving.

©2021