Cotation du 18/04/2019 à 13h20 Pétrole Brent +0,22% 71,780$
  • LCO - XC0009677409

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite en soutien

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite en soutien

Alors que la production vénézuélienne continue de chuter en raison des sanctions américaines et des pannes d'électricité, le Royaume devrait produire moins de 10 millions de barils par jour en avril

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite en soutien
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'Arabie saoudite est déterminée à faire remonter les prix du pétrole ! Pour le second mois consécutif, le Royaume devrait en effet couper sa production davantage que prévu, a indiqué à 'Bloomberg' un responsable saoudien. Une décision qui montre la volonté de Ryad de respecter ses quotas afin de faire grimper des cours du brut qui restent bien en dessous du niveau dont de nombreux membres de l'OPEP ont besoin pour couvrir leurs dépenses publiques.

Alors que la production vénézuélienne continue de chuter en raison des sanctions américaines et des pannes d'électricité, le Royaume devrait produire moins de 10 millions de barils par jour en avril, un niveau similaire à celui de mars, lorsque le deuxième producteur mondial avait réduit sa production de 500 000 barils par jour.

Les réductions saoudiennes interviennent après que le ministre de l'énergie Khalid Al-Falih eut déclaré aux journalistes, fin février, que les stocks de pétrole brut aux États-Unis "débordaient" et que la réduction de l'excédent était le principal objectif du cartel et de ses alliés. Depuis l'intervention d'Al-Falih, les stocks américains ont encore augmenté à mesure que la production pétrolière locale battait des records.

Pendant ce temps, l'Arabie saoudite et d'autres pays de l'OPEP subissent régulièrement des pressions de la part de Donald Trump, qui exhorte l'OPEP à "se détendre".

Jusqu'à présent, l'Arabie saoudite a concentré la baisse de ses exportations sur le marché américain, où les données hebdomadaires rendent les variations de l'offre rapidement visibles pour l'ensemble du marché, note Bloomberg. Les importations américaines de pétrole brut saoudien sont ainsi tombées sur une moyenne sur quatre semaines de seulement 513.000 barils par jour, selon les données gouvernementales les plus récentes, au plus bas niveau depuis 1986.

Le 'light sweet crude' pour livraison avril gagne actuellement 0,9% à 56,6 dollars sur le Nymex alors que le baril de Brent de la mer du Nord grimpe de 0,8% à 66,3$.

©2019,

Partenaires de Boursier.com