Cotation du 22/01/2021 à 22h59 Once d'Or -0,74% 1 855,90$
  • XD0002747026

L'or tombe sous 1.800$, sa pire semaine depuis 2 mois

L'or tombe sous 1.800$, sa pire semaine depuis 2 mois

Le cours du métal jaune a plongé de 4,5% cette semaine, victime du départ des investisseurs vers des placements plus risqués, à la faveur des bonnes nouvelles sur le front des vaccins anti-coronavirus.

L'or tombe sous 1.800$, sa pire semaine depuis 2 mois
Crédit photo © CPoR

(Boursier.com) — La valeur refuge traditionnelle qu'est l'or a souffert cette semaine, alors que plusieurs facteurs d'inquiétude ont été levés sur le front sanitaire et politique, propulsant les indices boursiers à des nouveaux sommets historiques à Wall Street.

Vendredi, l'once de métal jaune a ainsi reculé de 1,27% à 1.788,10$, tombant sous le seuil des 1.800$, pour le contrat à terme de février sur le Comex. Le métal jaune a abandonné 4,5% sur la semaine, sa pire semaine depuis celle du 25 septembre, après avoir déjà reculé de 0,7% la semaine précédente.

Le métal jaune avait profité depuis le début de l'année de l'aversion au risque des marchés provoqué par la pandémie de coronavirus, et était monté début juillet à son plus haut historique, à 2.075,47 dollars. Mais les résultats encourageants des essais de vaccins contre le coronavirus publiés depuis deux semaines, ainsi que la transition politique finalement plus paisible que prévue aux Etats-Unis entre Donald Trump et Joe Biden, ont brusquement enlevé une partie de son attrait à l'or. Les fonds cotés (ETF) basés sur l'or ont notamment subi des dégagements importants.

Les 2.000$ à nouveau envisageables au 1er trimestre 2021 ?

Dans une note publiée le 24 novembre, la banque UBS estime que les soutiens fondamentaux pour l'or restent présents, à savoir le niveau très bas des taux d'intérêts réels aux Etats-Unis, et un dollar assez bon marché, même si à court terme, les espoirs de retour à une vie normale après le Covid-19 ont réduit la demande pour les valeurs-refuge.

UBS estime que le cours de l'or pourrait tomber à court terme sous sa moyenne mobile à 200 jours (correspondant au seuil des 1.800$ l'once, enfoncé vendredi), mais estime qu'un rebond devrait intervenir au 1er trimestre 2021, ce qui justifie de posséder de l'or dans une optique de diversification des actifs. UBS maintient son objectif de 2.000$ l'once en mars 2021, avant une correction à partir du 2e trimestre (1.950$ prévu en juin 2021, puis 1.900$ en septembre et 1.850$ en décembre).

Les analystes d'UBS estiment que malgré la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, le Sénat devrait rester contrôlé par les Républicains, ce qui réduit les chances d'un plan de soutien budgétaire de grande ampleur et augmente les chances d'actions supplémentaires de la Fed, ce qui poussera les taux d'intérêts vers le bas ainsi que le dollar, rendant l'or plus attractif.

©2020-2021,