Cotation du 13/11/2018 à 20h59 Pétrole Brent -6,63% 65,470$
  • LCO - XC0009677409

Carburants : le prix du pétrole a plongé, à quand une baisse à la pompe ?

Carburants : le prix du pétrole a plongé, à quand une baisse à la pompe ?

Alors que la fronde s'organise en France contre la hausse des taxes sur les carburants, les cours du pétrole sur les marchés mondiaux, viennent de fondre de 16% en un mois. François de Rugy appelle les distributeurs à répercuter la baisse.

Carburants : le prix du pétrole a plongé, à quand une baisse à la pompe ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Depuis son pic du 3 octobre dernier, le cours du baril de pétrole léger américain (WTI) a subi une forte correction, reculant de plus de 18% sur le marché new-yorkais Nymex. Dans le même temps, le pétrole Brent de la Mer du Nord a abandonné 16,3%. Le WTI cotait ainsi mercredi soir environ 62$ le baril contre plus de 76$ début octobre, tandis que le Brent s'affichait à un peu plus de 72$ contre plus de 86$ début octobre.

Dans le même temps, le cours du dollar (devise de négociation des produits pétroliers) a peu évolué face à l'euro, ce dernier ayant cédé environ 1% depuis début octobre.

L'Arabie Saoudite sous pression

Les cours étaient alors remontés au plus haut depuis la fin 2014, dans la crainte d'une pénurie liée au retour des sanctions américaines sur les exportations de pétrole iranien. Mais ils ont ensuite fortement reculé lorsqu'il est apparu que cette pénurie ne semblait pas susceptible de se concrétiser.

L'Arabie saoudite et la Russie se montrent en effet prêts à ouvrir les vannes pour alimenter les marchés mondiaux, tandis que les stocks pétroliers, notamment aux Etats-Unis sont sur une pente ascendante. En outre, 8 pays ont obtenu une dérogation temporaire de Washington sur les sanctions et pourront donc continuer à acheter du pétrole iranien.

Total a baissé ses prix à la pompe de 3 centimes

Mercredi soir, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a appelé les distributeurs à "répercuter" la baisse des cours du pétrole sur les prix à la pompe des carburants. Il a salué une initiative en ce sens prise par le groupe Total. "Je suis en mesure de dire ce soir que le groupe Total a déjà répercuté trois centimes de baisse sur les prix des carburants", a poursuivi le ministre, à l'issue d'une rencontre avec des parlementaires LREM consacrée au pouvoir d'achat.

"Nous allons en discuter avec l'ensemble des groupes pétroliers, les distributeurs de carburants en France, pour voir si ils font le même mouvement, voire un mouvement un peu plus important", a-t-il insisté. Une réunion se tiendra jeudi après-midi sur ce sujet avec François de Rugy, les distributeurs de carburants, mais aussi le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Le prix du pétrole représente environ 25% des prix des carburants

Depuis un an, le baril de pétrole WTI a progressé de 8% et le Brent a gagné 13,5%. Des progressions très inférieures aux prix des carburants en France : à la fin octobre, sur un an, le prix du gazole a augmenté de 22,7% et celui du SP 95 de 15% selon les données du ministère en charge de l'énergie.

En octobre, les prix moyens des carburants dans les stations-service françaises ont atteint 1,52 euro/l (dont 56,7% de taxes) pour le gazole et 1,56 euro/l (dont 61% de taxes) pour le SP 95, selon le site d'experts "Connaissance des Energies".

Le prix du pétrole représente environ un quart du prix des carburants, le solde étant composé pour plus de 60% de plusieurs taxes et pour un peu moins de 15% de la marge bénéficiaire des groupes pétroliers et des distributeurs.

Une baisse théorique de 5,6 centimes par litre

En tenant compte d'une baisse du cours du Brent de 16% depuis début octobre et d'un recul de 1% de l'euro face au dollar, les prix à la pompe devraient baisser de 3,7%, soit environ 5,6 centimes par litre de gazole et de SP 95, selon nos calculs.

Un recul des prix lié au reflux des cours du pétrole arriverait en tout cas à point nommé pour le gouvernement, qui a confirmé son intention de relever en janvier 2019 les taxes sur les carburants.

Jusqu'à présent, outre Total, les distributeurs Carrefour et E.Leclerc ont annoncé une opération temporaire de vente de carburants à prix coûtant.

Les taxes sur le diesel augmenteront de 6,5 centimes en 2019

Selon le ministère de la Transition écologique, les taxes sur le diesel augmenteront ainsi de 6,5 centimes d'euro par litre l'année prochaine, quand celles sur l'essence progresseront de 2,9 centimes. Cette hausse s'explique par l'augmentation de la Contribution climat énergie (CCE) - sorte de taxe carbone - qui passera de 44,6 euros la tonne de CO2 à 55 euros au 1er janvier 2019.

Face à la grogne des automobilistes, qui appellent à une journée de blocage des routes et de manifestations pour le 17 novembre, Emmanuel Macron a promis des mesures de compensation (prime de conversion, chèque énergie amélioré), qui peinent pour le moment à convaincre l'opinion publique, ainsi qu'une partie de la classe politique...

©2018,

Partenaires de Boursier.com