Accueil
»
Introductions
»
Conseil Valbiotis

Conseil sur l'introduction en Bourse de Valbiotis

19/05/2017 à 11h30

Introduction sur Alternext

(Boursier.com) — Prévention diabète. Valbiotis propose un nouveau modèle " biotech " aux investisseurs : moins risqué, avec des cycles de développement courts, car ne devant pas passer par la cruciale phase III du parcours fléché des essais cliniques. Tout simplement parce que le produit phare de la société, le Valedia, n'est pas un candidat médicament, mais un complément alimentaire de santé. En l'occurrence il vise à prévenir le diabète de type 2. Revers de la médaille de ce modèle moins risqué : la valeur ajoutée moindre pour un produit destiné à l'accompagnement nutritionnel, alors qu'un candidat médicament peut atteindre le graal de la mise sur le marché et devenir alors une machine à cash. Le positionnement " prévention " sur les différents marchés que peut viser la société comme le pré-diabète et les autres indications comme la Nash ou le surpoids est estimé à 150 MdsE. Valbiotis pense être en capacité de viser une part de marché de 5 à 10%.

Allégation santé. Valbiotis va toutefois chercher un "tampon " officiel, à savoir " l'allégation santé " délivrée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments. A la différence d'une autorisation de mise sur le marché, la société peut très bien commercialiser son produit sans elle, mais elle serait évidemment un sacré avantage dans la mesure où elle autoriserait Valbiotis à notifier au consommateur que le produit " diminue la glycémie à jeun, dont l'élévation est un facteur de risque de diabète de type 2 ". Obtenir une telle allégation santé serait une première mondiale dans le domaine du diabète et pas loin d'une première tout court, puisque sur les centaines de demandes, seuls deux produits en Europe, dont le Danacol de Danone pour le cholestérol, l'ont obtenue.

Profil de risque ? Valbiotis mène des essais cliniques de phase II pour Valedia en Europe et Amérique du Nord avec des résultats dès 2018 pour la phase IIa, les autres d'ici 2019, date à laquelle est espérée l'allégation de santé alors que la mise sur le marché européen est visée pour 2020 en Europe. Valedia a d'ores et déjà démontré, en essais cliniques, une efficacité supérieure à la metformine, un antidiabétique courant. Valbiotis compte lever entre 10 et 13 ME pour financer ces études cliniques, et sera valorisé un peu moins de 40 ME, soit un niveau bien inférieur à celui pratiqué lors des introductions en Bourse de biotechs. Le profil risque / gain est moins élevé que pour les valeurs traditionnelles du secteur. On pourra se laisser tenter avec une petite ligne sur la valeur.

Souscrire à titre spéculatif.

Arnaud Bivès — ©2017-2020, Boursier.com