Accueil
»
Introductions
»
Conseil Inventiva

Conseil sur l'introduction en Bourse de Inventiva

03/02/2017 à 17h00

Introduction sur le Compartiment B

(Boursier.com) — 3 phases III ? Comme les années précédentes, les biotechs meublent les opérations d'introductions en Bourse en ce début 2017 : Inventiva se fait une place en Bourse de Paris, avec une valorisation de 150 Millions d'Euros. La société est engagée dans deux phases IIb avec son candidat médicament IVA337 pour la Nash et la sclérodermie systémique, cette dernière est une maladie qui atteint le système immunitaire et principalement la peau, mais également le poumon, le coeur, le tractus gastro-intestinal et les reins. Elle doit par ailleurs entamer une phase I/II avec IVA336 dans les MPS, maladies héréditaires de surcharge lysosomale se traduisant par des retards mentaux, des traits grossiers ou autres pathologies handicapantes... Inventiva table sur des phases III pour ces trois programmes entre fin 2018 et début 2019. L'indication principale visée par la société est la NASH, stéatose hépatique non alcoolique, forme sévère et chronique de stéatopathie hépatique non alcoolique, l'une des causes principales des transplantations du foie.

Nash. La NASH augmente de 5 à 10 fois le risque de mortalité lié aux maladies hépatiques et il est prévu qu'en 2020 cette maladie soit la cause principale des transplantations du foie. Il n'existe pas de traitements pharmaceutiques approuvés dans la NASH, marché de 35 à 40 Mds$. Le résultat de la phase IIb est attendue mi-2018. La Nash est connu des investisseurs par l'intermédiaire de Genfit et d'Intercept. Pour Inventiva, IVA337 a le potentiel pour se différencier, en mieux, de l'Elafibranor de Genfit et de l'OCA d'Intercept en étant capable de reverser la fibrose existante, ce processus qui voit le tissu cicatriciel remplacer peu à peu l'organe et le condamner. IVA337 serait ainsi susceptible de réduire fortement la stéatose, sans sensibilité à l'insuline et d'autres éléments encore que ne cochent pas les concurrents.

Spéculatif. La société est, avant l'introduction, entièrement contrôlée par ses deux fondateurs, qui ont, en effet, pu se passer d'investisseurs jusqu'à présent, grâce à la reprise d'un site d'Abbott que ce dernier a financé pour près de 100 ME. Il reste un reliquat à verser par la firme, en avril prochain, mais l'introduction en Bourse est l'occasion de financer désormais le développement sur le Marché... La société disposait de 25 ME de Trésorerie au 31 décembre et dégage déjà un peu de chiffre d'affaires : 4,88 ME en 2018 et 4,14 ME sur le premier semestre 2016. Elle supporte toutefois de lourdes pertes : -15,51 ME pour le résultat opérationnel en 2015 et -6,62 ME au 30 juin 2016. IVA337 semble prometteur, mais encore à un stade précoce, ce qui nous rend prudent et pas pressé sur le dossier... D'ici aux passages en phases III, fin 2018, qu'il faudra d'ailleurs financer la levée de fonds ne les couvrant pas, il sera toujours temps de s'intéresser au dossier. Les plus pressés d'investir souligneront que le dossier vaut aujourd'hui 4 fois moins cher que Genfit et est présent dans 3 indications via ses 2 candidats... Deux collaborations en R&D et partenariats de licence avec AbbVie et Boehringer Ingelheim sont aussi susceptibles de rapporter gros à la société dans le futur. Ce sur quoi misent les fonds américains BVF qui souscrit pour 15 ME et Novo A/S pour 10 ME. Plus près de chez nous, la Financière Arbevel prend un ticket de 6 ME.

Spéculatif. Seuls les investisseurs avertis prendront un ticket.

Arnaud Bivès — ©2017-2020, Boursier.com