Accueil
»
Introductions
»
Conseil Inside Secure

Conseil sur l'introduction en Bourse de Inside Secure

13/02/2012 à 14h09

Introduction sur le compartiment B

(Boursier.com) — Try again... Inside Secure retente sa chance. La société française qui oeuvre dans les semi-conducteurs avait dû annuler son introduction en Bourse au printemps 2011, pour cause de déprime boursière. Le mieux enregistré sur les marchés depuis fin 2011 est propice à une nouvelle tentative. Elle compte lever au passage jusqu'à 80 ME, mais se contentera de 60 ME si besoin... Une belle opération donc puisqu'il s'agit de la plus importante levée de fonds à Paris depuis celle de Medica en 2010. Nettement déficitaire lors des derniers exercices, Inside Secure promet la rentabilité lors du quatrième trimestre 2012 et un taux normatif de marge brute de 40% à l'avenir. La société vise aussi 400 M$ de chiffre d'affaires en 2014 (environ 310 ME). C'était pour l'exercice 2013 au printemps 2011... On a donc perdu un an dans les objectifs, mais l'envolée à prévoir de l'activité reste considérable et est le principal intérêt de la valeur.

NFC . Acheter Inside Secure, c'est en effet mettre dans son portefeuille la technologie NFC de transaction sans contact en pleine expansion, dont Inside Secure est le pionnier et possède 50% des parts de marché mondiales. Le NFC permet de payer ou d'échanger des informations sans contact et est promis un développement majeur. La part dans le chiffre d'affaires total d'Inside Secure de cette technologie NFC est passée de 4% au quatrième trimestre 2010 à plus de 50% lors du quatrième trimestre 2011. RIM est le principal client d'Inside Secure, qui devrait annoncer prochainement un autre contrat majeur avec un des grands fabriquant de smartphones (ce ne sera pas Apple). Annonce majeure en vue donc, tout juste après celle concernant un partenariat avec Intel qui a aussi choisi Inside Secure pour développer le NFC. La société est donc promise à une forte expansion, mais reste soumise aux brusques variations des tendances sur ce marché très volatil, à l'image d'un STMicroelectronics. Inside Secure a par exemple enregistré une envolée des ventes de puces pour téléphones mobiles NFC en 2011, passées en un an de 1,38 ME à 46,9 ME. Problème : cette hausse spectaculaire a été annulée par un effondrement de 49% des ventes des paiements sécurisés, en raison du ralentissement du marché américain du paiement sans contact.

50% de croissance par an. Certes, les particuliers se voient proposer d'entrer à un niveau bien plus élevé que celui auquel les autres actionnaires prestigieux de la société (Visa, Qualcomm, le FSI, Sofinnova, GIMV) sont entrés lors des années passées.... En l'occurrence, l'augmentation de capital de 2010, qui avait permis de racheter la division SMS d'Atmel, avait été réalisée à 4,75 euros. Mais ce sont les perspectives de croissance exponentielle qui se payent... La valorisation de la société atteint près de 250 ME en milieu de fourchette. Plus cher que son principal concurrent sur le NFC, le néerlandais NXP, qui capitalise environ 4,40 MdsE, soit environ 1,35 fois son chiffre d'affaires 2011. Mais le potentiel de développement est sans doute plus élevé chez Inside Secure. Depuis 2005, la croissance s'élève en moyenne à 54% chaque année dont 34% en organique. De plus, la société n'est pas endettée, contrairement à NXP. Et en prenant en compte le multiple valeur d'entreprise (dette+capi)/CA, Inside Secure apparaît alors bien moins chère que NXP dont le ratio passe alors à 2,4 fois.

Souscrire.

Arnaud Bivès — ©2012-2020, Boursier.com