Accueil
»
Introductions
»
Conseil Ecomiam

Conseil sur l'introduction en Bourse de Ecomiam

23/09/2020 à 16h30

Introduction sur Euronext Growth

(Boursier.com) — Quasi assurée. On ne sait pas encore si les introductions en Bourse de Paris vont repartir de l'avant, mais une première opération est lancée. Il s'agit d'Ecomiam, petit distributeur breton de produits surgelés qui lève jusqu'à 15 ME maximum. Une petite opération garantie, dans la mesure où les engagements de souscription atteignent 9,2 ME, soit quasiment toute l'offre de titres initiale de 10 ME. Weinberg Capital (4 ME), Pergam (3,2 ME) font notamment partie des souscripteurs, de même que le DG adjoint ce qui est plutôt engageant! Ils le font sur la base d'une valorisation proche de 34 ME en milieu de fourchette. A titre de comparaison, l'an dernier, le groupe Zaouri a pris 43% du capital de Picard sur un niveau de 8,6 fois le ratio VE/EBITDA. Un niveau assez bas lorsqu'on regarde l'historique des transactions sur le numéro un français du surgelé, plutôt proche de 11. Dans le cas d'Ecomiam, la valorisation, en milieu de fourchette fait ressortir un niveau proche de 6 fois.

Modèle. L'originalité d'Ecomiam réside dans un modèle tourné vers le consommateur et se voulant parfaitement transparent, y compris avec les producteurs. Pas de plats préparés, pas de "packaging", pas de publicité. Des prix transparents qui ne bougent pas pendant 6 mois. Et surtout des produits bruts, proposés par portion, le tout agrémenté d'idées de recettes. Ecomiam compte ainsi surfer sur la vague du retour à la cuisine à la maison, amplifiée lors du confinement. Un confinement qui a profité à la société qui a vu ses ventes s'envoler, en raison du phénomène de stockage alimentaire. Le modèle d'Ecomiam semble désormais validé, et tout le défi est désormais de l'étendre au-delà des seules frontières bretonnes où la société est pour le moment largement présente. Pour ce faire, la société qui est sur un rythme d'ouvertures de 6 magasins par an souhaite accélérer en passant à 20 par an sur les cinq prochaines années, notamment grâce à la levée de fonds, pour constituer un total de 125 points de vente. Le management vise toujours les zones péri-urbaines des ville moyennes (20.000 à 100.000 habitants).

Ambitieux. De quoi atteindre plus de 110 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice qui clôturera en 2025 (soit une multiplication par 5) et un Résultat d'exploitation supérieur à 7 ME (soit une multiplication par 30). La dynamique d'ouverture de magasins (rentables dès la 2ème année) parait crédible pour soutenir l'accélération de l'activité. La notoriété croissante du groupe l'aidera aussi, le tout sans dépenser 1 Euro de publicité. En tout cas, L'exercice en cours est prometteur avec 35% de croissance au premier semestre, le tout accompagné d'une progression d'un point de la marge d'EBITDA à 3,2%. Mieux, la société affiche un bénéfice de 300 KE, contre -100 KE un an plus tôt... Ecomiam part sur de bonnes bases et on a envie de participer à son essor.

Souscrire.

Arnaud Bivès — ©2020, Boursier.com