Accueil
»
Introductions
»
Conseil César

Conseil sur l'introduction en Bourse de César

06/07/2000 à 10h00

Introduction de César

(Boursier.com) -- Par Tanneguy Bujard

César est né en 1990 de la fusion des sociétés Masport et de César.
Actuellement César SA est constitué de 17 sociétés fortes de 1.700 salariés et a réalisé en 1999 un résultat net de 7,36 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 128 millions d'euros.
La croissance moyenne annuelle du CA depuis 30 ans est de 29 % et 89 % entre 1997 et 1999.
Le CA se décompose en quatre postes :
- Déguisements 68 % du CA
- Accessoires de déguisement 9 %
- Articles de fêtes 21 %
- Jouets et divers articles 8 %

La présence mondiale de la société se fait dans 60 pays, et 70 % du chiffre d'affaires est réalisé hors de France. César s'est implanté au USA en achetant la société Disguise en 1997.
Les grands évènements lors desquels César réalise son CA sont : le Nouvel An, le Carnaval (+122 % en 1999) et Halloween (55 % du CA). Seulement 16 % du CA est réalisé en dehors des fêtes institutionnalisées, ce poste n'est d'ailleurs pas la priorité de la société.

Le portefeuille client de César SA est diversifié et peu risqué, on y retrouve de grandes enseignes de la distribution comme Wal-Mart, Toys'R Us, Carrefour, Auchan...

Le marché sur lequel César SA se trouve est très concurrentiel même si les sociétés sont généralement de petite taille. Il faut savoir que le marché de la fête est large et varié mais certes porteur grâce à l'importance grandissante des loisirs et de la fête dans la vie de tout les jours.
La société est leader mondial du masque et du déguisement et le numéro un européen du cotillon grâce à sa politique de croissance externe, jusque là bien menée par le rachat de trois sociétés en cinq ans.

L'introduction en Bourse de César SA va lui permettre de lever 15,6 millions d'euros. Ces fonds serviront à poursuivre la stratégie de conquête à l'international et l'élargissement de sa gamme de produits.

La société nous semble en bonne santé et présente des perspectives de croissance raisonnables et réalisables.
César SA est valorisée 1,15 fois son chiffre d'affaires 1999 et le PER de 1999 est de 16,5.
Le dossier n'est pas cher mais nous retenons votre attention sur l'avertissement de la COB.
En effet le président du conseil de surveillance, monsieur Roizen, a comparu le 22 juin dernier devant le Tribunal Correctionnel de Saumur pour escroquerie à la TVA, le Parquet réclame 6 à 8 mois avec sursis et 40.000 francs d'amende. Le jugement sera rendu le 3 août 2000.
Cette affaire n'a aucune incidence sur la santé financière de César SA..

Souscrire en appoint

Tanneguy Bujard — ©2000-2020, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com