»
»
Conseil Cerinnov

Conseil sur l'introduction en Bourse de Cerinnov

07/06/2016 à 14h35

Introduction sur Alternext

(Boursier.com) -- Accélération. Parmi les dossiers présentés aux investisseurs particuliers depuis le début de l'année, Cerinnov recèle de nombreux atouts. La PME vient en Bourse car elle est confrontée à une vive accélération de sa croissance, via son carnet de commandes, passé de 2,9 ME à 11,2 ME au 30 avril dernier, livrables lors de l'exercice en cours. Une dizaine de Millions d'Euros sont visés dans le cadre de la levée de fonds associée à cette introduction sur Alternext. Cerinnov conçoit des équipements robotisés destinés à l'industrie de la céramique et du verre. En cela ils contribuent à la fabrication de produits aussi variés que des turbines pour les secteurs automobile et aéronautique, des prothèses médicales, des gilets pare-balles... Un effort conséquent en R&D a jusqu'à présent permis à la société de maintenir une avance technologique sur son marché.

Rentable. Cerinnov affiche un compte de résultat rentable avec un EBITDA de 1,15 ME (soit un taux de marge de 12%) et un résultat net de 0,66 ME en 2015. Après une année 2014 dans le rouge, Cerinnov démontre ainsi que son modèle est rentable sur un cycle de croissance en hausse. La poursuite des fortes prises de commandes incite à penser que la société a le potentiel pour faire encore progresser ces niveaux de rentabilité. La robotisation de l'industrie, l'essor de la céramique technique et de l'impression 3D doivent lui permettre de poursuivre sur un trend de croissance fort. La société explique qu'elle ne compte plus livrer à ses donneurs d'ordre de simples machines à la pièce, mais désormais des unités de plusieurs machines.

A jouer. A 27 ME la capitalisation n'est pas outrancière... Mais à condition de transformer l'essai des prises de commandes en chiffre d'affaires. Ce sera le cas selon l'analyste de Portzamparc en charge de l'introduction. Ce dernier attend une activité de 17,5 ME en 2016, contre 9,8 ME en 2015. La suite ? Portzamaprc table toujours sur la poursuite de la forte croissance, avec, en 2017, une nouvelle progression des revenus de Cerinnov, anticipés à 25,4 ME. Clairement, Cerinnov sera jugé sur sa capacité à maintenir cette forte croissance à court terme tout en développant sa rentabilité. Cela ne nous semble pas insurmontable! Un newsflow de contrats et prises de commandes devrait soutenir le titre et nous pensons donc que le dossier mérite d'être joué. On le fera toutefois à travers une ligne modeste, pour être raisonnablement exposé, à toute éventuelle déconvenue de développement, dont on sait qu'il peut ne pas être aussi linéaire qu'attendu pour une PME...

Souscrire.

Arnaud Bivès — ©2016-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com