Accueil
»
Introductions
»
Conseil Anevia

Conseil sur l'introduction en Bourse de Anevia

22/05/2014 à 16h15

Introduction sur Alternext

(Boursier.com) -- Flux vidéo. Anevia se présente comme l'acteur incontournable du flux vidéo multi-écrans. Concrètement, la société adapte, en temps réel, un flux vidéo émis par un opérateur, aux différents terminaux destinataires : tablettes, smartphones, ordinateurs. Peu d'acteurs en sont capables. Le savoir-faire technologique de la société permet de diviser par 10 les coûts de bande passante et de stockage des émetteurs de vidéo. Anevia sollicite les investisseurs pour une levée de fonds de 5 ME en milieu de fourchette, montant suffisamment faible pour assurer le succès de l'opération... La société n'a toutefois pas besoin de beaucoup plus, expliquant que 60% de la somme servira à étoffer ses équipes commerciales.

7% de PDM. En effet, la jeune société oeuvre sur une marché en forte expansion. Et si elle n'a réalisé qu'un chiffre d'affaires de 7,35 ME l'an passé, son marché, 88 M$ en 2013, devrait croître jusqu'à 547 M$ en 2017. Anevia a conquis 7% de parts de marché et veut faire mieux à l'avenir, en l'emportant sur de gros acteurs d'envergure mondiale comme Alcatel-Lucent, Cisco ou Huawei, qui, eux, interviennent, pour une offre intégrée dans l'écosystème de la diffusion vidéo (encodage, encryptage, diffusion, interface utilisateur). N'intervenir que sur la diffusion comme Anevia est à la fois un avantage et un inconvénient. Sa spécialisation a permis à la société de prendre une vraie avance technologique dans la diffusion, mais pour autant, les appels d'offre sont souvent globaux, ce qui nécessite des alliances pour qu'Anevia y réponde.

La 15ème. Anevia est la 15ème introduction en Bourse de Paris depuis le 1er janvier proposant un appel public à l'épargne. Si la plupart étaient des sociétés oeuvrant sur la biotechnologie avec ses corolaires que sont des valorisations exponentielles sans élément de rentabilité, les dossiers ne relevant pas de ces problématiques n'ont pas pour autant crevé le plafond lors de leurs introductions... La plupart évoluent d'ailleurs aujourd'hui sous leur cours d'introduction, comme Awox ou Inoveox... Méfiance donc... Gare aussi à ce que la fenêtre de tir propice aux introductions en bourse ne se referme, la demande des investisseurs se tarissant quelque peu, comme en témoignent les plus récents dossiers introduits... La valorisation d'Anevia ressort à 21 ME en milieu de fourchette... Trois fois le chiffre d'affaires de l'an passé. Deux fois celui qu'on peut envisager pour 2014, si on duplique la croissance de la société au premier trimestre : +43%. Nul doute que la croissance devrait porter Anevia dans le futur, pour autant le prix proposé apparait relativement élevé. On pourra faire l'impasse sur l'introduction et tenter de se positionner sur le dossier à un niveau plus bas, une fois l'introduction en Bourse réalisée... Par ailleurs, si dans l'immédiat les dirigeants ont fait le choix de la bourse, l'intérêt spéculatif du dossier pourrait surgir, étant donné l'avance technologique de la société dans son domaine.

Ne pas souscrire.

Arnaud Bivès — ©2014-2020, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com