Accueil
»
Introductions
»
Conseil Affluent Medical

Conseil sur l'introduction en Bourse de Affluent Medical

15/06/2018 à 17h30

Introduction sur Euronext Growth

(Boursier.com) -- Fusion. L'union faisant souvent la force, Truffle Capital a décidé de fusionner quatre de ses participations dans les équipements médicaux pour former Affluent Medical et de placer à sa tête Vincent Gardès, fort de son succès dans la cession de Vexim, belle prime à la clef à l'automne dernier. Les quatre implants en développement ont pour point commun de pouvoir être posés par chirurgie miniinvasive limitant l'ampleur de l'acte chirurgical. Ils doivent permettre de réguler les flux cardiaques, aortiques ou urétraux en rétablissant la physiologie naturelle des patients. Ces quatre dispositifs sont actuellement en phase préclinique ou clinique et pourraient, sous réserve du franchissement des étapes cliniques envisagées, obtenir leurs autorisations réglementaires respectives en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, avant la fin de l'année 2021 ou au premier semestre 2022, permettant à Affluent Medical de démarrer leur commercialisation sur ces territoires.

Domaines cardio-vasculaires et urologiques. La prothèse Kardiozis vise le traitement de l'anévrisme de l'aorte abdominale. Son concept a déjà été validé dans une étude clinique prospective contrôlée et randomisée sur 96 patients en France générant des données de sécurité et d'efficacité considérées par la société comme satisfaisantes. La prothèse optimisée devrait entrer en phase d'essai clinique en 2019 en Europe et aux Etats-Unis, en vue d'un marquage CE et d'une autorisation FDA attendus avant la fin 2021. L'implant Kalios et l'implant Epygon visent le traitement de l'insuffisance mitrale, pathologie dans laquelle la valve mitrale n'est plus étanche, ce qui conduit à une régurgitation partielle du sang du ventricule vers l'oreillette. La société développe deux produits complémentaires pour cette pathologie cardiaque qui est l'une des plus fréquentes et des plus difficiles à traiter. Kalios a été implanté chez une première patiente fin mai 2018 en France à l'Hôpital Cochin. Enfin, l'implant Artus est un sphincter artificiel électro-mécanique implantable qui vise l'incontinence urinaire sévère chez la femme et chez l'homme. C'est un anneau réglable implantable qui contrôle, grâce à un moteur électrique implanté dans l'abdomen, par pressions optimisées, l'ouverture et la fermeture de l'urètre du patient.

Quel accueil? Rien ne presse sur ce dossier. On préfère voir venir le développement en cours des différents appareils pour envisager de se positionner sur le titre, qui, en milieu de fourchette et sur une base diluée, valorise la société plus de 200 ME... Un niveau qui, à ce stade, nous parait élevé. D'autant que l'environnement actuel demeure réservé sur les biotechs et medtechs après l'échec de l'introduction d'Elsalys et les débuts boursiers chaotiques de Voluntis.

Ne pas souscrire.

Arnaud Bivès — ©2018-2019, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com