»
»
Conseil Abeo

Conseil sur l'introduction en Bourse de Abeo

27/09/2016 à 12h00

Introduction sur le Compartiment C

(Boursier.com) -- Escalade, gym, vestiaires... La Bourse va accueillir l'inventeur du mur d'escalade. Niché au sein d'un des trois segments du groupe, celui dédié à l'escalade (24 Millions d'Euros lors de l'exercice clos le 31 mars dernier), il pourrait être l'un des relais de croissance du groupe à l'avenir, ce sport étant espéré lors des futures olympiades de 2020, ce qui doperait sa notoriété et susciterait l'engouement... En attendant, l'essentiel de l'activité d'Abeo est à ce jour réalisé dans la gymnastique et les sports collectifs (74 ME de CA lors du dernier exercice, avec les agrès, les équipements pour gymnase), et dans le monde des vestiaires (casiers, cabines, pour 50 ME de CA). L'acquisition de Janssen-Fritsen fin 2014, a fait passer un palier à Abeo dans la gymnastique. C'est une forme de diversification qui s'accomplit donc pour une société historiquement positionnée dans les vestiaires.

300 ME... Des objectifs clairs sont annoncés au Marché à l'occasion de cette introduction en bourse et la vie boursière d'Abeo sera dépendante de la réalisation de ceux-ci et du prix qu'il en coûtera : un chiffre d'affaires de plus de 300 ME en 2020, soit un doublement de l'activité, poussé notamment par 100 ME de croissance externe. D'ailleurs, la société annonce la couleur pour ce qui est des acquisitions : trois sont en discussions et doivent aboutir d'ici fin 2016, pour un total de 20 ME. Le volet croissance organique demande une croissance annuelle moyenne de plus de 7% pour incorporer les 50 ME manquants pour atteindre les 300 ME en 2020. Pour le moment, tous les clignotants sont au vert, puisque ces 7% ont été atteints en moyenne lors des quatre derniers exercice et qu'au premier trimestre, la croissance organique a atteint 15,4%.

Valeur de croissance. Le milieu de fourchette fait entrevoir une capitalisation de 120 Millions d'Euros. Hors charges liées à l'acquisition de Janssen, Abeo a dégagé 5,1 ME de bénéfices l'an passé. En prenant l'hypothèse conservatrice d'un maintien du niveau de bénéfices, le PER ressort autour de 23. Certes pas donné, mais Abeo fait clairement figure de valeur de croissance et cela se paie toujours un peu plus cher en Bourse... Une valeur de croissance, qui plus est capable de verser un dividende...

On pourra souscrire, une ligne modeste, histoire de mettre un pied au capital de cette belle société, quitte à se repositionner par la suite en cas de baisse, qui rendrait le titre plus attrayant.

Arnaud Bivès — ©2016-2018, Boursier.com

Partenaires de Boursier.com