Cotation du 22/05/2018 à 22h20 Dow Jones Industrial -0,72% 24 834,41
  • DJIND - US2605661048

Wall Street trébuche avec Tesla et Home Depot

Wall Street trébuche avec Tesla et Home Depot
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine trébuche ce mardi, affectée notamment par les déclins de Tesla ou du détaillant Home Depot. Dans une moindre mesure, les faibles statistiques économiques du jour provenant de Chine ou d'Allemagne pèsent sur les marchés... Le DJIA corrige actuellement de 0,75% à 24.713 pts, alors que le Nasdaq abandonne 0,82% à 7.350 pts. Le S&P500 perd 0,63% à 2.173 pts... Sur le Nymex, le baril de brut (contrat de juin) consolide maintenant de 0,3% à 70,8$ sur ses plus hauts niveaux en trois ans et demi. Sur le marché des changes, l'euro se traite à 1,1852$, en recul de 0,6%.

Les ventes de détails aux États-Unis pour le mois d'avril 2018 sont ressorties en ligne avec le consensus de place, en croissance de 0,3% en comparaison du mois antérieur. Hors automobile toutefois, les ventes sont également ressorties en hausse de 0,3% par rapport au mois précédent, alors que le consensus était de +0,5%. Hors automobile et essence, enfin, les ventes US de détail ont grimpé de 0,3%, alors que le consensus était de +0,4%...

Pour le mois de mars 2018, les ventes de détail ont été révisées en hausse. Elles se sont établies en progression de 0,8% en comparaison du mois antérieur (+0,6% précédemment estimé) et en hausse de +0,4% hors automobile (+0,2% auparavant évalué). Elles ont enfin augmenté de 0,4% hors automobile et essence, contre +0,3% précédemment estimé.

L'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de mai 2018 est ressorti extrêmement solide, à +20,1 contre 15,5 de consensus de place. L'indicateur signale donc une franche expansion en mai.

L'indice du marché immobilier américain pour le mois de mai 2018, mesuré par la National Association of Home Builders, est ressorti à 70. Le consensus des économistes était pour sa part logé à 69. Enfin, l'indice du mois d'avril a été révisé en baisse à 68, contre 69 auparavant estimé.

Les stocks des entreprises américaines pour le mois de mars 2018 sont ressortis stables en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,2% et un gain de +0,6% pour le mois de février.

Les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis reviennent sous les projecteurs depuis hier. Le Secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et le Vice-Premier ministre chinois Liu He entament leurs discussions ce jour à Washington. Les échanges doivent durer quatre jours. Le Secrétaire US au Commerce Wilbur Ross et le représentant au Commerce Robert Lighthizer, participent aux négociations du côté américain.

Un tweet du président américain Donald Trump relatif aux progrès sur le dossier ZTE avait attiré tout récemment l'attention. Ainsi, Trump et le président chinois Xi Jinping travaillent afin d'offrir au colosse chinois des smartphones (visé par une décision US interdisant aux entreprises américaines de commercer avec lui) "une manière de reprendre les affaires rapidement". "Trop d'emplois perdus en Chine", déplore Trump, selon lequel le Département US au Commerce devrait trouver une solution...

Dans un autre tweet posté dimanche, Donald Trump précisait : "La Chine et les États-Unis travaillent bien ensemble sur le commerce, mais les négociations passées ont été si unilatérales en faveur de la Chine, pendant tant d'années, qu'il leur est difficile de conclure un accord qui profite aux deux pays. Mais soyons cools, tout ira bien!"

LES VALEURS

Home Depot (-1%) a publié ses comptes trimestriels à Wall Street. Le groupe a raté le consensus en matière de croissance des ventes à comparable. cette croissance est ainsi ressortie à 4,2%, contre 5,4% de consensus. Le bénéfice net trimestriel a toutefois progressé à 2,4 Mds$ soit 2,08$ par titre, contre 2 Mds$ et 1,67$ par action un an avant. Le consensus était de 2,05$ de bpa. Les revenus consolidés se sont appréciés de 4,4% à 24,95 Mds$, contre 25,2 Mds$ de consensus.

Agilent Technologies (-9%) dévoilait hier soir, pour son second trimestre fiscal 2018, un bénéfice conforme aux attentes (205 M$ et 63 cents par titre, ou 65 cents hors éléments). Le concepteur californien d'équipements scientifiques révélait par ailleurs un chiffre d'affaires de 1,21 Md$. Agilent table désormais, pour le trimestre d'août, sur un bpa allant de 61 à 63 cents et des revenus logés entre 1,19 et 1,21 Md$. Le bpa de l'exercice est estimé entre 2,63 et 2,67$, pour des ventes allant de 4,85 à 4,87 Mds$.

Tesla (-2%). Le titre reste sous pression, après l'annonce d'une réorganisation du constructeur californien. Une annonce qui intervient alors que plusieurs dirigeants de Tesla sont sur le départ, que la production de la nouvelle Model 3 peine à monter en puissance, et qu'un nouvel incident de la circulation a impliqué vendredi un véhicule Tesla. Après le départ, annoncé le mois dernier, de Jim Keller le responsable du programme d'assistance à la conduite de Tesla, deux autres dirigeants vont prendre leurs distances : Doug Field, directeur du développement des véhicules, a annoncé vouloir faire une "pause", tandis qu'un autre directeur, Matthew Schwall, a été débauché par Waymo, filiale d'Alphabet dans la conduite autonome... Elon Musk a précisé que la réorganisation consisterait notamment à "aplatir la structure de direction pour améliorer la communication, combiner les fonctions là où cela a du sens et réduire les activités qui ne sont pas essentielles au succès de notre mission".

Selon les informations de CNBC ce jour, la production du Model 3 grand public de Tesla accélèrerait toutefois fortement. CNBC cite à ce sujet un message électronique d'Elon Musk à ses employés. Le groupe californien devrait "assez probablement" produire plus de 500 Model 3 par jour cette semaine, ce qui représenterait une croissance de... 75% en comparaison du mois passé. Le message de Musk cité par CNBC avait été initialement repris par le blog 'Electrek'... Tesla serait donc en mesure d'atteindre son objectif de production logé à 5.000 Model 3 par semaine d'ici la fin du trimestre. Le groupe joue gros sur ce véhicule, qui doit lui permettre de conquérir le marché de masse et d'accéder à la rentabilité.

Symantec (stable), qui plongeait vendredi à Wall Street à l'annonce d'une enquête interne, se stabilise ce mardi suite aux dernières précisions du groupe et à des prévisions solides pour l'exercice 2020. Le groupe n'attend pas d'impact significatif de l'enquête sur les résultats passés. Symantec avait auparavant mentionné de possibles révisions financières. Le groupe, connu pour son antivirus Norton, précise que la marge opérationnelle devrait ressortir voisine de 35% ('milieu de trentaine') en 2020, avec la croissance des unités entreprise et consommateur. En outre, la croissance organique des revenus devrait ressortir entre 5% et 9% sur l'exercice considéré... Le Comité d'audit a engagé un conseil indépendant et d'autres conseillers pour l'assister dans l'investigation.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Wall Street trébuche avec Tesla et Home Depot

Partenaires de Boursier.com