Cotation du 20/11/2018 à 22h47 Dow Jones Industrial -2,21% 24 465,64
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : tente un rebond prudent

Wall Street : tente un rebond prudent
Wall Street : tente un rebond prudent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street tente un petit rebond ce vendredi soir à trois heures de la clôture. Les regards sont tournés vers le G7 qui se tient aujourd'hui et demain sur fond de vives tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires. Les investisseurs restent par ailleurs prudents avant la réunion monétaire de la Fed qui se tiendra mardi et mercredi prochains. La Banque centrale américaine devrait, sauf surprise, annoncer une nouvelle hausse de son taux directeur. Les opérateurs chercheront surtout à se faire une idée plus précise du calendrier des futures hausses du taux des fed funds. Le DJIA gagne désormais 0,25% à 25.304 pts, le Nasdaq monte de 0,07% à 7.640 pts, et le S&P500 prend 0,19% à 2.775 pts.

Les dirigeants de 7 des plus grandes économies mondiales se retrouvent ce vendredi pour deux jours à Québec. Ce G7 s'annonce sous haute tension, alors que Donald Trump a déjà annoncé qu'il repartirait plus tôt samedi matin du Canada pour se rendre à Singapour (et discuter dénucléarisation avec la Corée du Nord)... Le président américain se présente particulièrement isolé face à ses partenaires commerciaux ulcérés par les taxes sur les métaux infligées depuis le 1er juin par les États-Unis. Un communiqué final signé par 6 pays seulement ne semble plus être un tabou, la France et l'Allemagne ayant prévenu les USA qu'ils ne signeraient pas d'accord commun sans concessions. De son côté, le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a averti que Donald Trump n'allait pas revenir sur ses positions... La brouille entre l'Europe et Donald Trump porte non seulement sur le commerce, mais aussi sur le nucléaire iranien ou le changement climatique.

LES VALEURS

Broadcom (-2%) a publié hier soir ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 3,72 Mds$ (8,83$ par action), contre 440 M$ (1,05$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 4,88$, contre 3,69$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 5,01 Mds$, contre 4,19 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,78$, pour des revenus de 5 Mds$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus d'environ 5,05 Mds$.

Zumiez (+1%) a présenté ses résultats du premier trimestre. La perte nette s'élève à 2,6 M$ (0,10$ par action), contre une perte de 4,4 M$ (0,18$ par action) un an avant. Les ventes montent de 13,9% à 206,3 M$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 8,3%. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,12$, pour des ventes de 199 M$. Sur le T2, le groupe vise des ventes comprises entre 213 et 217 M$, pour une croissance à magasins comparables comprise entre 3 et 5%, et un bpa logé entre 0,04 et 0,09$.

Alphabet (stable). La Commission européenne s'apprêterait à infliger à Google une amende pour abus de position dominante avec Android, son système d'exploitation sur smartphone. Il y a un an, Bruxelles avait déjà condamné le géant américain à verser 2,42 MdsE. Google et sa maison-mère sont à nouveau dans le collimateur de la Commission européenne. Le géant américain de l'internet est menacé d'une nouvelle sanction qui pourrait en théorie atteindre quelque 9,3 MdsE, correspondant à 10% de son chiffre d'affaires annuel. La décision de la Commission, attendue soit "fin juin", soit "mi-juillet" selon des sources proches du dossier, tomberait ainsi environ un an après une première sanction de Bruxelles contre Google, survenue le 27 juin 2017.

Verizon (stable). L'opérateur télécom américain change de directeur général. Le groupe a nommé Hans Vestberg, ancien patron d'Ericsson et CTO de Verizon, qui succèdera ainsi à Lowell McAdam à partir du mois d'août en tant que 'chief executive officer'. McAdam restera président exécutif jusqu'à la fin de l'année, afin d'assurer la période de transition.

Facebook (stable) a annoncé qu'un 'bug' software avait exposé le mois dernier des messages privés. Le problème technique, qui aurait affecté 14 millions d'utilisateurs du réseau social de Menlo Park entre le 18 et le 27 mai, aurait été résolu.

Apple (-1%). Selon le service d'information 'Nikkei Asian Review', Apple aurait demandé aux fournisseurs de sa chaîne d'approvisionnement de préparer environ 20% de composants en moins pour ses iPhone, à partir de la seconde moitié de l'année 2018. Apple opterait ainsi pour une approche prudente concernant les livraisons de smartphones, en comparaison de l'an dernier. 'Nikkei Asian Review' cite à ce sujet plusieurs sources, notamment au sein de la supply chain d'Apple. "Pour les trois nouveaux modèles, spécifiquement, la capacité totale planifiée pourrait être jusqu'à 20% inférieure aux commandes de l'an passé", dit l'une des sources.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com