Cotation du 18/12/2018 à 22h56 Dow Jones Industrial +0,35% 23 675,64
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : tente un nouveau rebond !

Wall Street : tente un nouveau rebond !
Wall Street : tente un nouveau rebond !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street, qui avait rebondi hier sur des espoirs de discussions productives entre les Etats-Unis et la Chine, tente de rester en territoire positif ce vendredi soir à trois heures de la clôture. Du côté des valeurs, Nvidia et Nordstrom décrochent après leurs résultats trimestriels, tandis qu'Applied Materials se stabilise. Le DJIA gagne 0,80% à 25.496 pts, le Nasdaq monte de 0,12% à 7.2667 pts, et le S&P500 avance de 0,50% à 2.744 pts.

Un responsable de l'administration américaine, cité par l'agence Reuters, a affirmé que la réponse écrite de Pékin aux demandes US de réforme commerciale ne devrait pas déclencher d'avancée décisive dans les négociations entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping plus tard ce mois. La Chine a fourni ce document à l'administration Trump plus tôt cette semaine, après des mois de demandes insistantes de la part des responsables américains. Il s'agissait d'obtenir de la part de Pékin des engagements suffisants pour relancer les négociations commerciales au plus haut niveau... Le fait que Pékin réponde constituait une bonne chose. Néanmoins, selon le responsable cité par Reuters, la liste des points non-négociables pour la Chine ne serait pas acceptable pour les USA. De plus, la liste globale fournie par Pékin doit être prise avec des pincettes, selon le responsable, qui rappelle que la Chine s'était précédemment engagée à des réformes économiques et commerciales sans finalement donner suite.

La production industrielle américaine du mois d'octobre 2018 a progressé de 0,1% en comparaison du mois antérieur, selon la Fed ce vendredi. Le consensus des économistes de la place était de +0,2% sur la période. La croissance de la production pour le mois de septembre a pour sa part été révisée en baisse à +0,2%, contre +0,3% auparavant estimé. La production manufacturière américaine a grimpé de 0,3% au mois d'octobre 2018, par rapport au mois précédent, en ligne avec les attentes de marché.

Le taux d'utilisation des capacités de production US pour le mois d'octobre est ressorti à 78,4%, contre 78,2% de consensus de place et 78,5% un mois auparavant. Le taux d'utilisation des capacités pour le mois de septembre avait précédemment été estimé à 78,1%, avant la révision en hausse du jour.

Concernant le Brexit, le FMI a rappelé que quitter l'Union européenne sans accord commercial de transition viendrait réduire le PIB de la Grande-Bretagne de 6% environ, par comparaison avec le fait de rester purement et simplement dans l'UE. Une sortie assortie d'un accord commercial réduirait de moitié (à environ 3% donc) les dégâts occasionnés par les barrières commerciales et la réduction de l'investissement étranger et de l'immigration, a ajouté le Fond monétaire international. Avant même le référendum du 23 juin 2016, le fonds avait estimé le coût d'un Brexit entre 1,4% à 5,6% du PIB britannique à court terme, suivant les conditions du départ. Theresa May a donc annoncé mercredi depuis Londres, à l'issue d'une réunion de cinq heures de son cabinet, que "la décision collective du cabinet est que le gouvernement doit approuver le projet d'accord". "C'est un pas décisif qui va nous permettre d'avancer et de finaliser l'accord", a-t-elle ajouté.

L'accord, un texte long de 585 pages, doit maintenant être approuvé par le Parlement, où Mme May espère vaincre les oppositions. Le projet devra notamment obtenir le soutien des députés nord-irlandais du DUP, parti allié aux Conservateurs, qui ont exprimé jusqu'ici leurs réserves. La question de la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord a en effet été le principal point d'achoppement dans les négociations, et avait fait échouer in extremis un premier projet d'accord lors d'un sommet européen en octobre. Le texte approuvé mercredi soir prévoit un mécanisme de garantie pour éviter le retour à une frontière physique entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord. Cette clause dite de "sauvegarde" ("backstop") prendra la forme d'un accord douanier temporaire pour l'ensemble du Royaume-Uni, avec des mesures spécifiques pour l'Irlande du Nord, qui restera plus en phase avec les réglementations du marché unique que le reste du Royaume-Uni.

VALEURS A SUIVRE

Nvidia (-18%) s'effondre à Wall Street, suite aux derniers résultats financiers. Le groupe a publié pour son troisième trimestre fiscal un bénéfice net de 1,23 milliard de dollars et 1,97$ par action, contre 838 millions de dollars et 1,33$ par titre un an auparavant. Sur une base ajustée, hors compensations en actions, le bénéfice par action s'est élevé à 1,84$ sur le trimestre clos, contre un consensus de 1,93$. Les revenus trimestriels sont ressortis à 3,18 milliards de dollars, contre 2,64 milliards un an avant et 3,24 milliards de consensus. Pour le quatrième trimestre, les prévisions sont également trop courtes, le chiffre d'affaires étant attendu entre 2,65 et 2,75 milliards de dollars, contre 3,4 Mds$ de consensus. Les produits de minage de cryptomonnaies de la compagnie ont lourdement souffert, ce qui confirme la tendance déjà observée sur le trimestre antérieur. Ce segment de revenus est directement corrélé au prix des 'cryptos', qui n'a cessé de décliner durant les mois récents. "Nos résultats de court terme reflètent les stocks excédentaires après le boom des crypto-devises", commente le CEO de Nvidia, Jensen Huang. Le dirigeant estime qu'il faudra encore un ou deux trimestres pour digérer ce stock excédentaire.

Applied Materials (+1%) a dévoilé hier soir ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Le résultats net ressort à 876 M$ (0,89$ par action), contre 982 M$ (0,91$ par action) un an avant. Le bénéfice par action ajusté ressort à 0,97$, contre 0,93$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 4,01 Mds$, contre 3,99 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,97$, pour des revenus de 4 Mds$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise un bpa compris entre 0,75 et 0,83$, pour des revenus entre 3,56 et 3,86 Mds$. Le consensus de place est logé à 0,92$ de bpa, et à près de 3,9 Mds$ de revenus.

Nordstrom (-14%) a présenté ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 67 M$ (0,39$ par action), contre 114 M$ (0,67$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 3,75 Mds$, contre 3,63 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,67$, pour des ventes de 3,7 Mds$. A magasins comparables, les ventes montent de 2,3%, en ligne avec le consensus. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus compris entre 15,5 et 15,6 Mds$ (contre une précédente fourchette de 15,4 et 15,5 Mds$, et 15,9 Mds$ de consensus). Le bpa est quant à lui attendu entre 3,55 et 3,65$ (contre une précédente fourchette de 3,50/3,65$).

Williams-Sonoma (-12%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les profits sont de 81,5 M$ (1$ par action), contre 71,3 M$ (0,84$ par action) un an avant. En non-GAAP, le bénéfice par action ressort à 0,95$. Les revenus montent de 4,4% à 1,36 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,94$, pour des revenus de 1,37 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus compris entre 5,565 et 5,665 Mds$, pour un bpa logé entre 4,26 et 4,36$.

Intel (+1%) dope de 15 milliards de dollars ses plans de rachat d'actions. Ainsi, le conseil d'administration du géant des processeurs a validé ces nouveaux rachats, qui s'ajoutent aux 4,7 milliards qui restaient dans le cadre de la précédente autorisation. Le groupe rappelle qu'il a restitué 177 milliards de dollars aux actionnaires par dividendes et rachats de titres de 1990 à nos jours.

Viacom (+2%) a publié ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Les revenus grimpent de 5% en glissement annuel, à 3,48 Mds$. Le résultat net s'affiche à 394 M$ (0,98$ par action), contre 674 M$ (1,67$ par action) un an plus tôt. Le bpa non-GAAP ressort à 0,99$, contre 0,77$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,96$, pour des revenus de 3,37 Mds$.

Tesla (+1%). Elon Musk a affirmé sur Twitter que Tesla avait acquis de nouvelles capacités de transport par camion afin de s'assurer que les Model 3 puissent être livrés aux Etats-Unis le 31 décembre, pour une commande au 30 novembre. Interrogé par Frederic Lambert du site spécialisé Electrek, à propos de ces "capacités", Musk a ajouté que son groupe avait acquis... "quelques compagnies de transport routier" et sécurisé des contrats avec des transporteurs majeurs afin d'éviter toute pénurie, comme cela avait pu se produire le trimestre passé.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com