Cotation du 15/10/2021 à 22h46 Dow Jones Industrial +1,09% 35 294,76
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : sursaut tenté avec Apple et Intel

Wall Street : sursaut tenté avec Apple et Intel
Wall Street : sursaut tenté avec Apple et Intel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après une séance un peu plus résistante hier lundi, Wall Street confirme pour l'heure de meilleures dispositions ce mardi. Les cours du brut trouvent un peu de soutien dans la zone des 31$ le baril sur le Nymex (contrat de février). Plusieurs gros dossiers de la cote américaine, dont Apple, Intel, Coca-Cola ou Wells Fargo, profitent par ailleurs de notes favorables de courtiers.

Le DJIA progresse actuellement de 0,19% à 16.429 pts, alors que le Nasdaq avance de 0,72% à 4.671 pts. Le S&P500 s'adjuge 0,29% à 1.929 pts.

Hier, c'est surtout l'actualité des fusions et acquisitions, dominée par l'opération Baxalta / Shire, qui avait soutenu les indices boursiers américains...

Selon le Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de novembre 2015 sont ressorties au nombre de 5,431 millions d'unités, contre un niveau révisé à 5,349 millions pour le mois d'octobre 2015. Le consensus pour le mois de novembre était logé à 5,41 millions de postes.

Alcoa, fragile géant américain de l'aluminium, a publié hier soir ses derniers trimestriels à Wall Street. Le groupe a légèrement dépassé les attentes. CSX annonce ce soir ses trimestriels, après bourse sur la cote américaine.

La saison des publications trimestrielles débute outre-Atlantique. Les choses commencent en douceur cette semaine. Jeudi, les opérateurs suivront les résultats d'Intel (après bourse), ainsi que ceux de JP Morgan Chase (avant bourse). Wells Fargo, US Bancorp, PNC Financial, Fastenal, BlackRock ou Citigroup, annonceront leurs derniers comptes vendredi, avant bourse à Wall Street.

VALEURS DU JOUR

Alcoa (+1%) a annoncé hier soir ses résultats du 4ème trimestre, qui marquent traditionnellement le début de la saison des trimestriels des entreprises américaines. Or, le géant minier a fait un peu mieux que prévu par le consensus. Le bénéfice par action ajusté d'Alcoa est ainsi ressorti à 4 cents par action, contre 2 cents attendus (et 3,3 cents un an plus tôt), tandis que le chiffre d'affaires du géant minier s'est inscrit peu ou prou en ligne avec les attentes, à 5,2 milliards de dollars (5,29 Mds$ de consensus), contre 6,38 Mds$ un an plus tôt. Avant ajustements, le groupe a tout de même subi une perte nette de 500 millions de dollars au 4e trimestre et de 121 M$ sur l'ensemble de son exercice 2015, a-t-il annoncé ce soir.

Rappelons qu'Alcoa a annoncé en septembre dernier un projet de scission en deux entités afin de mieux résister à la baisse des cours des matières premières. La partie "Amont" d'extraction minière (alumine, aluminium, bauxite) sera séparée des activités de transformation en aval, à plus forte valeur ajoutée. La finalisation de la transaction est attendue au second semestre 2016. Après la scission, la division aluminium conservera le nom d'Alcoa, et regroupera les activités d'exploitation du bauxite, de l'alumine et de l'aluminium, de fonderie et d'énergie. L'autre entité regroupera les produits et solutions d'ingénierie, ainsi que les solutions destinées à l'aéronautique et à l'automobile.

Time Warner (+1%) reste surveillé ce jour à Wall Street, après avoir récemment progressé sur des spéculations concernant une possible prise de participation de l'investisseur activiste de renom, Carl Icahn. Icahn n'a pas apprécié que des spéculateurs utilisent son nom pour faire courir ces rumeurs. Il explique à CNBC qu'il ne construit pas de participation au capital du géant des médias et ne détient "pas une seule" action Time Warner.

Anthem (+5%), l'assureur-santé américain, a annoncé s'attendre à un bénéfice ajusté 2016 supérieur à 10,80$ par titre, contre 10,16$ pour le prévisionnel 2015. Le groupe tablait précédemment sur un bpa ajusté 2015 allant de 10,10 à 10,20$. Le consensus est logé à 10,17$ de bpa ajusté 2015 et 10,85$ pour 2016. Le groupe est donc globalement "en phase" avec les estimations d'analystes.

Lululemon Athletica (+9%) a rehaussé ses prévisions de revenus hier soir. Pour son quatrième trimestre 2015, le groupe envisage désormais des revenus allant de 690 à 695 M$, contre 670 à 685 M$ auparavant estimé. Le bpa est attendu entre 78 et 80 cents, contre une fourchette antérieure allant de 75 à 78 cents. Le groupe évoque une saison des fêtes favorable.

IHS (-3%), le fournisseur de services analytiques et d'information basé dans le Colorado, dévoile ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 90,5 M$ (1,32$ par action), contre 60,1 M$ (0,87$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 1,68$, stable par rapport à l'an dernier. Les revenus montent de 1% à 588,7 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,56$, pour des revenus de 599 M$. Sur le nouvel exercice, le groupe vise un bpa entre 6 et 6,30$ (contre 6,07$ en 2015), pour des revenus entre 2,3 et 2,38 Mds$ (contre 2,2 Mds$ en 2015).

Starbucks (+2%) ne semble pas se préoccuper du ralentissement de la croissance en Chine. La chaîne de cafés basée à Seattle, via une interview de son CEO Howard Schultz au Wall Street Journal, annonce en effet son intention d'ouvrir annuellement 500 points de ventes dans la deuxième économie mondiale et ce, sur les cinq prochaines années. Le groupe compte déjà 2.000 points de ventes dans le pays, dans une centaine de villes. "Nous avons confiance dans l'avenir de l'économie chinoise", explique Howard Schultz, qui se dit optimiste...

Apple (+1%), sous pression sur le Nasdaq depuis plusieurs semaines, sur des craintes de ralentissement des ventes d'iPhones, profite ce jour, de source de marché, d'un conseil favorable de broker. Bank of America passe à l'achat sur la valeur du groupe californien de Cupertino, alors qu'il affichait auparavant un conseil neutre. L'objectif de cours est fixé à 130$. Bank of America estime que les inquiétudes concernant les iPhones sont déjà dans les cours, et n'exclut pas un cycle haussier soutenu par une mise à jour de l'Apple Watch et même... un possible nouvel iPhone.

©2016-2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !