Cotation du 24/05/2019 à 22h49 Dow Jones Industrial +0,37% 25 585,69
  • DJIND - US2605661048

Wall Street soutenu par Coca-Cola, Twitter et UTC

Wall Street soutenu par Coca-Cola, Twitter et UTC
Wall Street soutenu par Coca-Cola, Twitter et UTC
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street est attendu désormais en timide hausse, S&P500 et Nasdaq s'accordant 0,1%, contre un gain de 0,2% pour le DJIA. Une nouvelle série de trimestriels vient soutenir la tendance, qui semblait s'essouffler malgré le soutien des banques centrales et les espoirs commerciaux. Parmi les derniers comptes publiés, Coca-Cola, Twitter, Whirlpool ou United Technologies ont plutôt convaincu par leurs derniers chiffres, les déceptions étant par ailleurs assez rares.

Cette semaine boursière sera très active sur la cote américaine. Sur le front économique d'abord, les opérateurs suivent dès aujourd'hui l'indice FHFA des prix de l'immobilier pour le mois de février, en croissance de 0,3% contre un consensus de +0,4% en comparaison du mois antérieur (+4,9% en glissement annuel). Les ventes de logements neufs pour le mois de mars sont également attendues (16h, consensus 645.000). L'indice manufacturier de la Fed de Richmond sera révélé à la même heure (consensus 11).

Demain mercredi, le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 19 avril, sera communiqué à 16h30. Les opérateurs pourront également suivre l'indice de confiance des investisseurs mesuré par State Street (16h30).

Jeudi, les festivités se poursuivront avec les traditionnelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 20 avril (14h30), les commandes de biens durables (même heure), ainsi que l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City (17h).

Les chiffres du PIB du premier trimestre 2019 seront connus à 14h30 vendredi (lecture avancée). L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'avril suivra à 16h.

Hier lundi, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de mars avait été annoncé, ressortant à -0,15 contre -0,31 pour la lecture révisée du mois antérieur. Les reventes de logements existants pour le mois de mars étaient quant à elles ressorties au rythme de 5,21 millions d'unités, contre un consensus de 5,3 millions et un rythme de 5,48 millions un mois plus tôt.

La 'saison' de publication des résultats financiers trimestriels se poursuit quant à elle à Wall Street. Celanese, Rambus ou Whirlpool annonçaient hier soir.

Avant bourse ce mardi, il fallait suivre notamment Allegheny, Arch Coal, Centene, CIT, Coca-Cola, Harley-Davidson, Hasbro, Lockheed Martin, Jetblue, Nucor, Procter & Gamble, State Street, Twitter, United Technologies, Verizon et Waters.

TD Ameritrade, Snap Inc, eBay ou Texas Instruments, publient après la clôture de Wall Street ce soir.

Demain mercredi, Tupperware, Thermo Fisher, Stanley Black & Decker, Northrop, Moody's, Air Products, Anthem, AT&T, Biogen, Boeing, Caterpillar, Boston Scientific et General Dynamics, annonceront avant bourse. Xilinx, Visa, Tesla, Ameriprise, Citrix, Fortune Brands, Microsoft, PayPal et Facebook, dévoileront leurs comptes après la clôture.

La journée de jeudi sera également chargée, avec les publications de 3M, d'AbbVie, d'Altria ou de Baxter avant bourse, mais aussi celles de BorgWarner, Bristol-Myers, Celestica, Comcast, D.R. Horton, The Hershey Co, International Paper, Lazard, Marsh & McLennan, Newmont Goldcorp, Raytheon, Southwest Air et Visteon. Pour ceux qui en demanderaient encore, Amazon, Ford Motor, Intel, Mattel, Juniper, Starbucks et VeriSign, annonceront après la clôture.

Enfin, vendredi, American Airlines, Archer Daniels, AutoNation, Aon, Colgate-Palmolive, Zimmer Biomet, Weyerhaeuser, Lear, Interpublic, Goodyear Tire & Rubber et ExxonMobil, publieront leurs derniers résultats financiers trimestriels avant l'ouverture de Wall Street.

Les valeurs

Coca-Cola, le géant américain des soft drinks, a annoncé pour le 1er trimestre clos fin mars 2019 un bénéfice net, part du groupe, de 1,68 milliard de dollars soit 39 cents par titre, contre 1,37 milliard de dollars et 32 cents par action un an avant. Les revenus ont grimpé quant à eux de 5% à plus de 8 milliards de dollars, pour un bénéfice ajusté par action de 48 cents. Le consensus de place était pour sa part logé à 46 cents de bénéfice ajusté par titre pour 7,9 Mds$ de revenus sur la période. Les volumes ont augmenté quant à eux de 2% en glissement annuel, soutenus par l'Europe et l'Asie. Le géant des sodas devrait progresser assez sensiblement en début de séance à Wall Street.

Procter & Gamble, le leader des produits de consommation, a publié pour son troisième trimestre fiscal des revenus et bénéfices supérieurs aux attentes de marché, aidé par les prix plus élevés et une solide demande. Sur le trimestre clos fin mars 2019, P&G a donc dégagé un bénéfice net part du groupe de 2,75 milliards de dollars soit 1,04$ par titre, contre 2,51 Mds$ et 95 cents par action un an avant. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 1,06$, 3 cents de mieux que le consensus. Les revenus totaux ont augmenté de 1% à 16,5 milliards de dollars, alors que le consensus était plus proche de 16,4 Mds$. Le groupe aux marques Pampers ou Tide a bénéficié d'une belle croissance organique, en particulier sur le segment beauté (+9%). La croissance organique globale est ressortie à 5%, dont 2% provenant des hausses de prix.

P&G dit désormais anticiper, pour l'exercice, une croissance allant jusqu'à 1%, pour un bénéfice GAAP par action en progression de 17% à 24% et un bpa ajusté en augmentation de 3% à 8%.

Twitter est attendu en vive progression à Wall Street après avoir fait état d'une forte hausse de son nombre d'utilisateurs et de ses revenus au premier trimestre. Sur les trois premiers mois de l'année, la firme californienne a enregistré un chiffre d'affaires de 787 M$, en augmentation de 18%, alors que le nombre d'utilisateurs actifs mensuels a atteint 330 millions (+9 millions en séquentiel). Le bénéfice net trimestriel a représenté 191 M$ soit 25 cents par titre, pour un profit ajusté de 66 M$ et 9 cents par action. Le site de microblogging a également dévoilé un nombre d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables de 134 millions, contre 126 millions au trimestre précédent, et environ 128,4 millions attendus par le consensus.

Twitter, qui s'est concentré sur l'amélioration de la qualité de sa plate-forme en supprimant des milliers de spams et de comptes suspects, ne divulguera plus ses données relatives au nombre d'utilisateurs actifs mensuels à partir du prochain trimestre. Le groupe a bénéficié d'un bond de 18% de ses revenus publicitaires grâce notamment aux pubs en format vidéo. Sur le trimestre en cours, Twitter table sur des revenus allant de 770 à 830 millions de dollars, contre un consensus voisin de 820 M$.

United Technologies gagne du terrain avant bourse. Le groupe industriel diversifié américain a affiché un bon début d'exercice 2019, dépassant facilement le consensus de place. Le bénéfice net trimestriel a représenté 1,35 milliard de dollars et 1,56$ par titre, pour un bpa ajusté de 1,91$ à comparer à un consensus de 1,75$. Les revenus trimestriels ont atteint 18,4 milliards de dollars, contre 18,1 Mds$ de consensus. Le bpa annuel est désormais anticipé entre 7,80 et 8$, pour des revenus de 75,5 à 77 Mds$.

Verizon a relevé ses prévisions financières, en marge de la publication de trimestriels supérieurs aux attentes, soutenus par les activités wireless. Le bénéfice net part du groupe a atteint un peu plus de 5 milliards de dollars sur le trimestre clos fin mars, 1,22$ par titre, contre 4,5 Mds$ et 1,11$ par action un an avant. Le bpa ajusté a représenté 1,20$, contre 1,17$ de consensus. Les revenus totaux se sont appréciés de 1% à 32,1 milliards de dollars, en ligne avec les attentes. L'opérateur table maintenant sur une croissance à un chiffre (1-4%) du profit ajusté 2019, alors qu'il envisageait jusqu'à présent une stabilité.

Hasbro flambe à Wall Street ce mardi. Aidé notamment par le succès des produits Transformers, le géant du jouet a affiché une croissance inattendue sur le trimestre clos. Le bénéfice net trimestriel a représenté 27 millions de dollars soit 21 cents par titre, contre une perte de 113 M$ un an plus tôt. Les revenus ont grimpé quant à eux de plus de 2% à 733 millions de dollars, alors que le consensus était à peine supérieur à 661 millions.

Harley-Davidson a battu le consensus de profit sur le premier trimestre. Le titre pourrait également bénéficier ce jour des derniers commentaires du président Donald Trump, qui après avoir vivement critiqué Harley pour ses délocalisations, a pris sa défense en constatant l'impact sur le groupe des tarifs douaniers européens.

Le bénéfice net trimestriel du fabricant de motos a reculé de 27% à 128 M$, alors que les revenus ont décliné de 12% à 1,19 Md$. Le bpa ajusté a représenté 98 cents, dépassant amplement le consensus.

Whirlpool, qui publiait hier soir, a dévoilé des profits supérieurs aux attentes avec les hausses de prix. Le concepteur d'appareils ménagers a affiché un bénéfice net pdg de 471 M$ et 7,31$ par titre, contre 94 M$ un an avant. Le bénéfice ajusté par action a représenté 3,11$, contre 2,86$ de consensus. Les revenus ont reculé toutefois de 3% à 4,76 milliards de dollars, légèrement moins solides que prévu.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com