Cotation du 20/01/2021 à 17h42 Dow Jones Industrial +0,62% 31 121,98
  • DJIND - US2605661048

Wall Street se redresse, malgré l'emploi et la politique

Wall Street se redresse, malgré l'emploi et la politique
Wall Street se redresse, malgré l'emploi et la politique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street repasse dans le vert ce mercredi. La 'vague bleue' démocrate au Sénat pèse quelque peu sur les marchés technologiques, sur des craintes de régulation accrue. Le Nasdaq, qui avait ouvert en forte baisse, progresse désormais de 0,12% à 12.833 pts. Le S&P 500 prend 0,99% à 3.764 pts et le DJIA 1,56% à 30.866 pts. Le baril de brut WTI avance de 0,8% sur le Nymex sur les 50$. L'once d'or abandonne 2% à 1.913$. L'indice dollar regagne 0,2% face à un panier de devises de référence.

Sur le front économique ce jour à Wall Street, le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain du mois de décembre 2020 publié ce mercredi a fait ressortir 123.000 destructions d'emplois, contre un consensus de 130.000 créations, et après 304.000 emplois générés en novembre. En décembre, les petites entreprises ont détruit 13.000 postes, les moyennes ont généré 37.000 emplois, mais les grandes entreprises ont supprimé 147.000 postes.

L'indice Markit PMI composite final américain du mois de décembre est ressorti à 55,3, contre un consensus de marché de 55,7 et un niveau de 58,6 sur le mois antérieur. L'indicateur traduit donc un ralentissement de l'expansion. L'indicateur des services est ressorti quant à lui à 54,8, contre 55,3 de consensus et 58,4 un mois auparavant.

Les commandes industrielles américaines du mois de novembre 2020 se sont inscrites en augmentation de 1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,6% et un gain de 1,3% pour le mois précédent.

D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 1er janvier ont reculé de 8 millions de barils à 485,5 mb, alors que le consensus tablait sur un repli de 2,7 millions de barils. Les réserves d'essence ont en revanche augmenté de 4,5 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont progressé de 6,4 mb par rapport à la précédente semaine.

Les Minutes du FOMC (dernière réunion monétaire de la Fed) seront surveillées dans la soirée, à 20 heures.

Ailleurs dans le monde, les PMI des services retiennent l'attention. Le PMI japonais se situe en zone de contraction à 47,7. L'indicateur chinois des services Markit / Caixin est de 56,3, solide mais inférieur au consensus. En Europe, l'indice espagnol se situe à 48, sous la barre fatidique des 50 marquant l'équilibre, l'indice italien déprime à 39,7, et l'indice français atteint 49,1. L'Allemagne affiche un indice des services de 47, inférieur au consensus. L'indice européen des services est ainsi de 46,4 pour sa lecture finale, en zone de contraction, alors que l'indicateur composite européen ressort à 49,1.

Les élections sénatoriales de Géorgie ont été serrées. Les votes sont comptés après la fermeture des bureaux. Le Secrétaire d'Etat Raffensperger indique que les résultats pourraient être connus ce jour, mais le doute pourrait subsister quelques jours, la marge étant faible. Une victoire du candidat démocrate Raphael Warnock devant la sénatrice républicaine Kelly Loeffler a déjà été déclarée par les médias, dont CBS et CNN. L'autre duel est encore trop serré. Le New York Times estime que Warnock et Ossoff devraient l'emporter. Les démocrates doivent remporter les deux sièges pour prendre le contrôle du Sénat, qui serait divisé à 50-50, ce qui donnerait un vote décisif à la vice-présidente-élue Kamala Harris.

Concernant la crise sanitaire, la situation demeure préoccupante. Le Royaume-Uni est entré dans son troisième confinement - qui durera en principe jusqu'à mi-février - et l'Allemagne a étendu le sien jusqu'à la fin du mois de janvier. Les variants du virus inquiètent. Après le variant britannique, le variant sud-africain fait son apparition. Scott Gottlieb, le patron de la FDA, autorité sanitaire américaine, note qu'il semble que ce dernier variant inhibe les traitements anticorps. L'Agence européenne, l'EMA, a annoncé pour sa part le résultat positif de son évaluation du vaccin de l'Américain Moderna.

Le Washington Post relève que les responsables américains de santé ont repoussé les suggestions d'un report de la seconde dose des vaccins autorisés contre le nouveau coronavirus afin de rendre plus de doses disponibles plus rapidement. Pour l'heure, le déploiement aux Etats-Unis est jugé décevant avec 4,5 millions d'Américains inoculés contre 15 millions de doses distribuées. Le Dr. Fauci a toutefois indiqué dimanche que le déploiement des vaccins pourrait être 'sur les rails' d'ici environ une semaine.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort à 86,5 millions, dont plus de 21 millions aux USA, 10,4 millions en Inde et 7,8 millions au Brésil. Le virus a fait 1,87 million de morts à l'échelle mondiale, dont 357.620 aux Etats-Unis, près de 198.000 au Brésil et plus de 150.000 en Inde.

Les tensions sino-américaines persistent, alors que Donald Trump tire ses dernières cartouches. Le président sortant a signé un ordre exécutif interdisant les transactions avec huit applications software chinoises, dont Alipay (Ant Group). La confusion entoure par ailleurs l'affaire de l'éventuelle radiation du NYSE de géants télécoms chinois. Le Secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin serait selon Bloomberg en désaccord avec le président du NYSE sur le sujet, ce qui pourrait relancer l'affaire.

L'OPEP+ a pour sa part conclu un accord dans le cadre duquel la Russie et le Kazakhstan relèveront marginalement leur production en février et mars, mais l'Arabie saoudite a décidé unilatéralement d'une coupe d'un million de baril/jour sur la même période.

Les valeurs

Moderna (+3%). L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé ce jour le vaccin du laboratoire américain contre le nouveau coronavirus pour les personnes de plus de 18 ans, vaccin qui avait déjà obtenu l'accord nécessaire aux États-Unis. L'EMA a donc validé à son tour le vaccin, après avoir donné précédemment son accord à celui de Pfizer / BioNTech. Rappelons que le vaccin de Moderna est estimé efficace à plus de 94%. Il s'agit d'un vaccin administré en deux doses, plus facile à conserver que celui de Pfizer.

Apple (-1%), Alphabet (stable), Facebook (-1%), Microsoft (-1%), Amazon (-1%) et les autres géants américain de la 'tech' devraient souffrir ce jour en bourse face à la possible victoire démocrate au Sénat, où deux sièges sont en jeu en Géorgie qui pourraient donner le contrôle au clan Biden et permettre une régulation accrue.

A l'inverse, une telle victoire démocrate pourrait soutenir les valeurs bancaires via un plan de relance plus conséquent majorant les rendements obligataires. JPMorgan (+4%), Bank of America (+7%) ou Wells Fargo (+7%) seront ainsi surveillées.

De même, les valeurs 'vertes' sont attendues bénéficiaires de cette potentielle prise de contrôle du Sénat par les démocrates. Ainsi, SunPower (+13%), First Solar (+7%) ou SunRun (+9%) gagnent du terrain en bourse.

Carlyle (stable) a annoncé l'acquisition du Japonais Rigaku, opération d'environ un milliard de dollars, alors même que ce concepteur d'outils de mesure par rayons X entend s'introduire en bourse.

AmerisourceBergen (+8%), distributeur pharmaceutique américain, entend acquérir les activités de distribution de Walgreens Boots Alliance (Alliance Healthcare) pour un montant de 6,5 milliards de dollars.

Tiffany (stable), le joaillier new-yorkais dont le rapprochement avec le Français LVMH sera finalisé demain, a annoncé des revenus records pour la période des fêtes de fin d'année, avec la progression des ventes en ligne, mais aussi l'augmentation des ventes en Chine continentale. L'Américain a ainsi fait état de ventes nettes en croissance de 2% pour la période allant du 1er novembre au 31 décembre. Les ventes en ligne ont même flambé de plus de 80%, alors que les revenus nets sur la région Asie-Pacifique ont progressé de 20%, avec une performance de plus de 50% en Chine.

General Motors (+3%), le géant automobile de Detroit, a annoncé des ventes de véhicules en retrait de 6,2% en 2020 en Chine.

Alibaba (-1%), colosse chinois du e-commerce dont le fondateur Jack Ma ne donne plus de nouvelles depuis plus de deux mois, prévoit de lever 5 milliards de dollars au moins ce mois via une émission obligataire. C'est ce qu'a appris Reuters de quatre sources bien informées. Notons par ailleurs que Trump a interdit 8 applications chinoises, appartenant notamment à Alibaba et Tencent.

UnitedHealth (+1%) a annoncé un accord en vue du rachat de Change Healthcare pour 8 milliards de dollars, présentant une prime de 41%. L'assureur-santé déboursera 25,75$ par titre Change Healthcare, contre une clôture de 18,24$ hier. En tenant compte de la dette assumée de 5 milliards de dollars environ, le 'deal' se chiffre à 13 milliards de dollars.

Tesla (+4%). Morgan Stanley soutient le dossier, le broker ayant dopé son objectif de cours sur la valeur du leader de l'automobile électrique à 810$ désormais, contre 540$ auparavant. Le courtier salue notamment les solides livraisons du groupe d'Elon Musk pour le quatrième trimestre. L'objectif est le plus élevé de Wall Street.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !