Cotation du 18/09/2020 à 23h15 Dow Jones Industrial -0,88% 27 657,42
  • DJIND - US2605661048

Wall Street reprend son souffle après les records

Wall Street reprend son souffle après les records
Wall Street reprend son souffle après les records
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine reperd un peu de terrain avant bourse ce jeudi, au lendemain d'une séance mémorable, qui a vu le Nasdaq franchir les 12.000 pts (+0,98%), le DJIA les 29.100 pts (+1,59%) et le S&P500 les 3.580 pts (+1,54%). Le Dow Jones se stabilise en pré-séance et le S&P500 perd 0,4%. Le Nasdaq trébuche de 1,1%. Le baril de brut WTI retombe de 1,7% sur le Nymex à 40,8$, tandis que le Brent fléchit de 1,8%. L'once d'or régresse de 0,2% à 1.940$.

Parmi les vedettes des derniers jours, Apple cède 2% avant bourse et Tesla près de 7%...

Sur le front économique ce jeudi à Wall Street, l'étude Challenger relative aux destructions d'emplois annoncées pour le mois d'août a fait ressortir 115.762 licenciements, contre 262.649 un mois avant.

Le Département américain au Travail vient d'annoncer, pour la semaine close au 29 août, que les inscriptions au chômage ont atteint 881.000, en repli de 130.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure de 1,011 million. Elles ressortent plus faibles qu'attendu puisque le consensus était positionné à 950.000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 991.750, en repli de 77.500. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 22 août atteint 13,254 millions, en baisse de 1,238 million sur sept jours.

Avant que le coronavirus ne mette à l'arrêt la majeure partie de l'économie américaine, le précédent record datait de 1982 avec 695.000 demandes hebdomadaires.

Rappelons qu'hier, le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain pour le mois d'août avait déçu, avec "seulement" 428.000 créations de postes contre 900.000 de consensus. Le rapport gouvernemental sur la situation de l'emploi américain pour le mois d'août sera annoncé demain à 14h30 (consensus 1,4 million de créations de postes non-agricoles pour 9,8% de taux de chômage - avec des fourchettes très amples d'estimations).

Les chiffres révisés de la productivité non-agricole américaine du second trimestre ont agréablement surpris, avec une croissance de 10,1% contre 7,4% de consensus (7,3% d'estimation antérieure). Les coûts unitaires du travail ont augmenté sur un rythme de 9%, contre 12,1% de consensus (12,2% pour la précédente évaluation).

L'indice PMI composite final américain du mois d'août 2020 sera révélé à 15h45. L'indice final des services est attendu à 54,8, en ligne avec sa lecture préliminaire. L'ISM des services américains pour le mois d'août sera quant à lui communiqué à 16 heures (consensus 57).

Parmi les autres indicateurs PMI des services publiés ce jour dans le monde, l'indice chinois est ressorti conforme aux attentes à 54. L'indicateur espagnol a corrigé à 47,7 contre 48 de consensus. L'indice italien a aussi déçu, à 47,1 contre 49,4 de consensus. L'indicateur français a marqué un ralentissement, à 51,5 contre 51,9 de consensus. En revanche, l'indicateur allemand est ressorti solide à 52,5 contre 50,8 de consensus. L'indicateur européen des services s'est établi à 50,5, contre 50,1 de consensus de marché... L'indice final britannique des services a manqué le consensus, à 58,8 contre 60,1, mais reste haut perché.

Les ventes au détail dans la zone euro signalent également une moindre vigueur de l'économie européenne. En juillet, les ventes, ajustées des variations saisonnières, ont ainsi diminué de 1,3% après avoir bondi de 5,3% le mois précédent. Le consensus était positionné à +1%. En glissement annuel, elles affichent une hausse limitée à 0,4% contre une progression de 1,9% anticipée par le marché.

Le bilan mondial de l'épidémie du nouveau coronavirus s'alourdit encore, alors même que les États-Unis, confiants ou présomptueux, accélèrent leurs préparatifs pour un vaccin à l'approche de l'échéance présidentielle. Ainsi, le dirigeant des Centres américains de contrôle et prévention des maladies (CDC) demande que les Etats US se préparent à la distribution d'un vaccin d'ici début novembre. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont demandé aux autorités sanitaires des Etats d'être prêtes à distribuer ce potentiel vaccin aux personnes à haut risque...

Selon l'Université Johns Hopkins ce jeudi, plus de 26 millions de cas ont été désormais confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus, dont 6,11 millions aux USA, près de 4 millions au Brésil et 3,85 millions en Inde. La Russie compte plus d'un million de cas. La pandémie a fait 863.577 morts à l'échelle mondiale, dont 185.752 aux Etats-Unis, 123.780 au Brésil et 67.376 en Inde. Le Mexique recense 65.816 cas.

L'Inde a recensé 83.883 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, un record quotidien pour ce pays où l'épidémie est actuellement galopante. Selon les données du ministère fédéral de la Santé, le bilan est donc porté à 3,85 millions de cas et 67.376 décès, dont 1.043 morts recensés au cours des vingt-quatre dernières heures.

Pour comparaison, le nombre de cas annoncés par l'Inde en 24 heures correspond quasiment à celui officiellement mesuré par la Chine... depuis le début de l'épidémie, puisque le pays qui est sans doute à l'origine du virus recense 89.953 cas depuis l'apparition de ce dernier et 4.727 morts.

Le Brésil a enregistré 46.934 nouveaux cas et 1.184 décès supplémentaires durant les vingt-quatre dernières heures, selon le ministère de la Santé. Le bilan local atteint les 4 millions de cas et 123.780 décès. Un décompte Reuters met toutefois en relief un ralentissement du nombre de décès, la moyenne quotidienne étant inférieure à 900 morts la semaine dernière, au plus bas de trois mois.

Le Mexique a enregistré 4.921 nouveaux cas et 575 décès en 24 heures. Le bilan de l'épidémie dans le pays ressort à 610.957 cas et 65.816 décès. Le gouvernement a prévenu que le nombre réel de personnes infectées était vraisemblablement supérieur.

L'administration américaine a quant à elle fait savoir que les Etats-Unis ne verseraient pas les 80 millions de dollars qu'ils devaient à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ils utiliseront ces fonds pour payer leur contribution régulière aux Nations unies. Les USA doivent quitter formellement l'OMS le 6 juillet 2021, Donald Trump ayant accusé l'organisation d'être manipulée par la Chine depuis l'apparition de la pandémie. Une représentante du département d'Etat américain, citée par Reuters, a précisé que les USA devaient actuellement 18 millions de dollars à l'OMS pour l'année fiscale 2019 et 62 millions de dollars pour l'année fiscale 2020. "Ces montants réunis sont réalloués aux Nations unies pour payer la cotisation régulière de l'Onu", a indiqué Nerissa Cook.

Par ailleurs, les Etats-Unis auraient identifié de nouveaux partenaires pour poursuivre leur aide sanitaire.

Les valeurs

PVH, connu pour ses marques Calvin Klein, Van Heusen ou Tommy Hilfiger, a annoncé pour son second trimestre clos début août des revenus de 1,58 milliard de dollars, contre 1,25 milliard de consensus. Le groupe a bénéficié de la forte progression de 87% des ventes en ligne. La perte net attribuable est ressortie à 51 millions de dollars et 72 cents par action, contre un profit positif de 194 millions de dollars et 2,58$ par action un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action est ressorti dans le vert à 13 cents, contre un consensus de marché de -2,43$.

Le groupe voit par ailleurs des tendances encourageantes en Europe et en Asie pour les mois à venir. Les revenus totaux du second semestre sont attendus en retrait de 25%, après un déclin de 33% au second trimestre.

Twitter. Un compte Twitter du Premier ministre indien Narendra Modi a été piraté. Une série de messages a été publiée pour demander aux followers du compte des dons à un fonds de secours à l'aide de cryptomonnaie. En forte progression de 6,1% hier soir à Wall Street, le titre Twitter corrige quelque peu avant bourse ce jeudi.

Campbell Soup a battu le consensus de profit et de ventes sur le trimestre clos. Le groupe alimentaire américain a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal un bénéfice net positif de 86 millions de dollars et 28 cents par titre, contre une perte de 8 millions de dollars soit 3 cents par action sur la période correspondante de l'an dernier. Les revenus trimestriels ont totalisé 2,11 milliards de dollars sur ce quatrième trimestre clos début août, contre 1,78 milliard un an plus tôt et 2,08 Mds$ de consensus. Sur le trimestre entamé, les ventes sont attendues en progression de 5 à 7%, pour un bpa ajusté allant de 88 à 92 cents.

Altice USA a effectué une offre de 7,8 milliards de dollars pour le rachat du Canadien Cogeco. Altice a accepté par ailleurs la cession à Rogers Communications des actifs canadiens de Cogeco pour 3,7 Mds$. Cogeco fournit ses services sous le nom de Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et d'Atlantic Broadband aux USA. A la finalisation de l'opération, Altice USA possèderait donc Atlantic Broadband, neuvième opérateur du câble aux Etats-Unis. Altice USA entend finaliser la transaction dans les six à neuf mois consécutifs à la signature d'accords définitifs. Cogeco a néanmoins rejeté la proposition non sollicitée de la filiale américaine d'Altice.

Amazon se prépare à embaucher 7.000 personnes en CDI au Royaume-Uni cette année, ce qui va porter ses effectifs à plus de 40.000 dans le pays. L'objectif est de faire face à une augmentation des achats en ligne, les consommateurs ayant modifié leurs habitudes depuis le début de la crise sanitaire. Le géant américain du e-commerce a déjà créé 3.000 emplois outre-Manche dans ses centres de distribution, ses centres de tri et ses postes de livraison. Les emplois supplémentaires se situeront au siège et dans deux nouveaux centres de distribution qui ouvriront dans le nord-est et les Midlands à l'automne.

Amazon et Verizon pourraient investir plus de 4 milliards de dollars dans le groupe indien de télécoms Vodafone Idea, croit savoir le journal Mint. Vodafone Idea, opérateur en difficulté, est une joint venture entre le Britannique Vodafone et l'Indien Idea Cellular. Le groupe, troisième opérateur télécom local par le nombre d'abonnés, doit encore la modique somme de 6,8 milliards de dollars au gouvernement indien.

Vodafone Idea pourrait aussi céder son activité fibre optique afin de soulager son fardeau financier, le Canadien Brookfield Asset Management Inc et la firme de private equity KKR s'intéressant au dossier selon CNBC. Enfin, selon Bloomberg, la JV indienne envisagerait une levée de fonds de 1,5 milliard de dollars et travaillerait avec des conseillers.

Facebook. A l'approche de l'élection présidentielle américaine, le 3 novembre prochain, le réseau social a annoncé qu'il interdirait la diffusion de nouvelles publicités politiques dans la semaine précédant le scrutin. Facebook autorisera toujours les publicités politiques 'vérifiées' plus d'une semaine avant l'élection. Facebook a déclaré qu'il étiquetterait tout message d'un candidat tentant de déclarer sa victoire avant la publication des résultats finaux avec un lien vers les résultats officiels de Reuters et du National Election Pool.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !