Cotation du 26/03/2019 à 18h16 Dow Jones Industrial +0,49% 25 642,24
  • DJIND - US2605661048

Wall Street rechute, malgré les espoirs commerciaux !

Wall Street rechute, malgré les espoirs commerciaux !
Wall Street rechute, malgré les espoirs commerciaux !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street, qui avait ouvert en territoire positif ce lundi, saluant les dernières rumeurs relatives aux futurs succès des négociations commerciales sino-américaines, cède désormais aux prises de bénéfices appuyées à trois heures de la clôture, dans un marché volatil. De son côté, Donald Trump s'est une nouvelle fois montré critique ce weekend à l'égard de Jerome Powell, estimant que le patron de la Fed avait relevé trop rapidement les taux d'intérêt. Le DJIA recule actuellement de 1,40% à 25.668 pts, le Nasdaq perd 1,02% à 7.518 pts, et le S&P500 recule de 1,08% à 2.773 pts.

Le Wall Street Journal a affirmé dimanche que Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient signer un accord commercial formel dès la fin du mois, à l'occasion d'un sommet qui se tiendrait "vers le 27 mars". Une source citée hier par Reuters a également indiqué que les deux premières économies mondiales semblaient proches d'un accord qui permettrait de réduire les droits de douane américains sur des marchandises chinoises d'une valeur d'au moins 200 milliards de dollars. Les négociateurs seraient en train de peaufiner un document de 150 pages, et un nouveau sommet pourrait se tenir dès la mi-mars entre Donald Trump et Xi Jinping pour procéder à la signature, avaient même affirmé en fin de semaine dernière des sources de Bloomberg. Bloomberg croit aussi savoir que l'accord éventuel permettrait de revenir sur une récente série de tarifs douaniers s'appliquant à 200 Mds$ de produits importés de Chine. Les sources de l'agence affirment que la date d'un sommet éventuel entre Trump et Xi doit encore être fixée.

Cependant, certains négociateurs soulignent qu'ils reste du chemin à parcourir avant de crier victoire. Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce, a ainsi mis en garde mercredi contre le risque que la Chine ne respecte pas l'accord lorsqu'il sera signé. Lors d'une audition devant la Chambre des représentants, M. Lighthizer a rappelé que l'objectif était d'obtenir un accord se traduisant par un changement draconien des pratiques commerciales actuelles de la Chine, citant le transfert forcé des technologies américaines ou les subventions des entreprises d'Etat chinoises. Cet accord devra être "quantifiable" et "mis en oeuvre à tous les niveaux du gouvernement", a martelé le responsable américain, rappelant que par le passé, "dans de très rares cas, ils (les Chinois) avaient respecté leurs engagements". Interrogé sur ce qui ferait le succès d'un potentiel accord, il a cité sans hésitation "sa mise en oeuvre". S'il n'était pas appliqué véritablement, cela n'aurait aucune valeur, a-t-il fait valoir...

Huawei tempère également les ardeurs des opérateurs ce jour, puisque l'équipementier télécom chinois s'est dit prêt à poursuivre le gouvernement américain à propos de l'interdiction faite aux agences fédérales de faire usage de ses produits.

VALEURS A SUIVRE

Tesla (-3%). Le titre s'était effondré en fin de semaine dernière (-7,8% vendredi) après des annonces déconcertantes, et ne parvient pas à se reprendre aujourd'hui. Le groupe californien avait annoncé jeudi soir un Model 3 'grand public' au prix de 35.000$, mais faisait état par ailleurs d'un transfert de ses ventes sur Internet. Ce changement de modèle, ainsi que les pertes financières envisagées pour le premier trimestre, avaient plombé les cours. Elon Musk a annoncé par ailleurs hier sur Twitter un événement dédié spécifiquement à la présentation du SUV Model Y, qui se tiendra le 14 mars au LA Design Studio. D'après le CEO de Tesla, le Model Y serait environ 10% plus grand que le Model 3, et coûterait par conséquent environ 10% de plus. Son autonomie serait légèrement moindre, avec la même batterie que celle du Model 3. Les spécificités détaillées et le prix du nouveau modèle seront fournis lors de la présentation.

Children's Place (-11%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 12 M$ (0,74$ par action), contre une perte de 9,9 M$ (0,57$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,10$, contre 2,52$ un an avant. Les ventes baissent de 6,9% à 531 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2$, pour des ventes de 553 M$. A magasins comparables, les ventes reculent de 0,6%, contre un consensus de +2,7%. Sur 2019, le groupe vise un bpa entre 5,25 et 5,75$, pour des ventes entre 1,89 et 1,92 M$. Sur le T1, le détaillant anticipe une perte par action de 0,4 à 0,7$.

Salesforce.com (-5%) va publier ce lundi soir ses résultats du quatrième trimestre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,55$, pour des revenus de 3,56 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,35$, pour des revenus de 2,85 Mds$. Lors de la publication des comptes du T3, Salesforce avait annoncé viser, sur l'exercice, des revenus compris entre 13,23 et 13,24 Mds$, pour un bpa situé entre 2,60 et 2,61$.

Biogen (-2%), géant biotechnologique du Massachusetts, a dévoilé l'acquisition de Nightstar Therapeutics, qui propose des traitements des maladies oculaires rares. Le montant de l'opération ressort à 800 millions de dollars en numéraire. Biogen offre ainsi 25,50$ par action Nightstar, une prime de 68% par rapport au cours de clôture de vendredi. Nightstar, une firme londonienne active dans la thérapie génique, se spécialise dans les traitements des troubles héréditaires de la rétine. Ainsi, par cette croissance externe, Biogen entend accélérer son entrée en ophtalmologie. Le deal sera financé grâce à la trésorerie disponible, affirme Biogen.

Apple (stable) a rassuré vendredi durant son assemblée générale à Cupertino. Le directeur général du groupe, Tim Cook, a fait à cette occasion des commentaires optimistes sur les perspectives du fabricant de l'iPhone, déclarant n'avoir "jamais été aussi optimiste" pour Apple. Il a ajouté que le groupe avait "lancé ses dés" sur ses futurs produits qui "vont vous époustoufler", notamment des produits autour des écouteurs sans fil AirPods et de l'Apple Watch, qui va se développer davantage dans le domaine de la santé.

Nasdaq (-2%) a annoncé un relèvement de son offre pour l'acquisition de la bourse d'Oslo, le prix passant ainsi de de 152 à 158 couronnes par titre. L'opérateur américain s'aligne ainsi sur le dernier prix proposé par Euronext, son rival sur le dossier. Le Nasdaq ajuste le seuil d'acceptabilité de son offre à 'au moins deux tiers' des parts contre 'plus de 90%' précédemment. Le groupe américain affirme disposer du soutien d'investisseurs représentant plus du tiers du capital de la bourse de Norvège. Euronext avait rehaussé son offre de 145 à 158 couronnes par titre en février.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com