Cotation du 23/06/2021 à 23h23 Dow Jones Industrial -0,21% 33 874,24
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : rebond attendu malgré les craintes sur l'inflation

Wall Street : rebond attendu malgré les craintes sur l'inflation
Wall Street : rebond attendu malgré les craintes sur l'inflation

(Boursier.com) — Dans le sillage des places européennes, Wall Street va tenter de rebondir au lendemain d'une séance de forte consolidation. Le Nasdaq a particulièrement souffert, avec une baisse de près de 2% à la clôture. Malgré une salve de résultats d'entreprises largement supérieurs aux attentes pour le 1er trimestre, les marchés s'inquiètent des valorisations élevées atteintes par les actions, et craignent que la reprise économique ne s'accompagne d'un dérapage inflationniste.

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a d'ailleurs reconnu pour la 1ere fois que les taux d'intérêts pourraient avoir à être légèrement relevés aux Etats-Unis pour éviter toute surchauffe, à mesure que les programmes d'investissements de l'administration Biden seront mis en place. Pas de quoi rassurer des marchés nourris depuis de longues années par les centaines de milliards de dollars injectés par la Fed.

Par ailleurs, Robert Kaplan, le patron de la Fed de Dallas, a répété mardi, dans un entretien au site 'MarketWatch' qu'il pensait qu'il était temps de parler de réduire les achats d'actifs de la Fed... Soulignant la vigueur de la reprise économique aux Etats-Unis, il a estimé qu'il "ferait sens pour la banque centrale d'au moins commencer à débattre de l'ajustement du plan" d'achat d'obligations d'Etat" (120 milliards de dollars par mois), a-t-il ainsi déclaré. Des propos à nuancer toutefois dans la mesure où M. Kaplan ne dispose pas cette année d'un droit de vote dans le Comité FOMC qui établit la politique monétaire américaine.

Des déclarations qui ont néanmoins pesé sur les secteurs technologiques et internet, qui pâtissent en premier lieu des craintes d'inflation et de hausses de taux.

Les nouveaux indicateurs de conjoncture attendus ce jour devraient permettre de confirmer la vigueur de la première économie mondiale. Le rapport d'ADP sur l'emploi privé sera dévoilé à 14h15, avant l'indice PMI IHS Markit final des services (15h45) et l'Indice ISM des services (16h00). Le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques sera également à suivre (16h30).

Sur les marchés obligataires, les taux se tendent légèrement ce matin. Le rendement du T-Bond américain à 10 ans pointe à 1,60% (+0,7 point de base) après un plus haut à 1,76% atteint en mars. Le rendement du "30 ans" avance de 1 pb à 2,271%.

Du côté des changes, le dollar gagne encore du terrain. L'indice du dollar s'adjuge actuellement 0,5% à 91,4 points face à un panier de devises de référence. A l'inverse, l'euro redonne 0,2% face au billet vert à 1,199$ dans les échanges interbancaires.

Le pétrole poursuit sa marche en avant, l'optimisme sur la croissance de la demande l'emportant sur les inquiétudes concernant les nouvelles vagues de Covid-19 en Inde, au Japon et au Brésil. Les investisseurs voient aussi d'un bon oeil les calendriers de levée des restrictions anti-Covid prises par plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie et l'Allemagne. Le baril de brut léger américain WTI prend en ce moment 1,2% à 66,5$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, tandis que le Brent gagne 1,2% à 69,7$ (contrat de juillet).

Plus globalement, de nombreuses matières premières évoluent sur des niveaux plus observés depuis de longues années sur des perspectives de fort rebond de l'économie mondiale après la pandémie. L'indice 'Bloomberg Commodity Spot' a d'ailleurs atteint hier son plus haut niveau depuis 2011. De quoi alimenter les craintes inflationnistes.

Enfin, sur le marché des "cryptos", le bitcoin cède 1,3% sur 24h, autour de 55.450$ sur la plateforme Bitfinex.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !