Cotation du 29/05/2020 à 19h11 Dow Jones Industrial -0,82% 25 191,94
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : prudence de mise sur fond de tensions US-Chine

Wall Street : prudence de mise sur fond de tensions US-Chine
Wall Street : prudence de mise sur fond de tensions US-Chine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street hésite ce jeudi, avec un Dow Jones stable à 24.565 pts, un indice S&P500 qui perd 0,37% à 2.960 pts et un Nasdaq Composite en repli de 0,6% à 9.318 pts sur fond de regain de tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Côté statistiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière mais restent à un niveau extrêmement élevé. Les demandes d'allocations chômage lors de la semaine au 16 mai ont reculé à 2.438.000 contre 2.687.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 2,4 millions inscriptions au chômage.
Les inscriptions de la semaine précédente ont été révisées en baisse par rapport à une estimation initiale de 2.981.000.

Les mesures de confinement adoptées à partir de la mi-mars pour contenir la pandémie ont entraîné en avril la plus forte chute du nombre d'emplois depuis la "Grande Dépression".
Si les inscriptions hebdomadaires au chômage restent à un niveau élevé, elles diminuent progressivement depuis le record de 6,867 millions atteint lors de la semaine au 28 mars. La moyenne mobile sur quatre semaines a baissé pour s'établir à 3.042.000 contre 3.543.000 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 25,073 millions lors de la semaine au 9 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 22,548 millions la semaine précédente.
Par ailleurs, L'indicateur avancé du 'Conference Board' américain a reculé de 4,4% à 98,8 en avril, après une chute de 7,4% au mois de mars.

ECO ET DEVISES

La crispation des relations sino-américaines modère l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués. Donald Trump et son secrétaire d'État Mike Pompeo ont une nouvelle fois vivement critiqué la gestion de la crise sanitaire par la Chine, tandis que le Sénat américain a adopté un projet de loi qui pourrait empêcher certaines sociétés chinoises de coter à Wall Street au cas de non-respect de la réglementation américaine...

Les rendements des emprunts d'Etat reculent légèrement. Le rendement à 10 ans cède un point de base autour de 0,6736%, après avoir atteint en séance un plus bas depuis le début de la semaine, à 0,657%.
Après trois séances de baisse, le dollar est plus stable. L'euro pointe en léger repli à 1,0965 dollar, après avoir frôlé mercredi la barre de 1,10, au plus haut depuis le 1er mai.

Les cours du pétrole continuent de monter, portés par la baisse des stocks de brut aux États-Unis et la réduction de l'offre par l'Opep. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 2% à 34,20 dollars le baril, après un pic depuis début avril au-dessus de 26 dollars. Le Brent de mer du Nord gagne 2% aussi autour de 36,50 dollars après être monté à 36,72$, un plus haut de plus de deux mois.

LES VALEURS

Best Buy (-4%) Le distributeur d'électronique grand public a fait état jeudi d'une baisse de 5,3% de ses ventes à magasins comparables sur le trimestre clos le 2 mai en raison des fermetures liées à l'épidémie. Son chiffre d'affaires, dont le recul a été limité par l'envolée des ventes en ligne, est ressorti à 8,56 milliards de dollars contre 9,14 milliards un an plus tôt.

Macy's (+3%) après l'annonce de résultats préliminaires pour le premier trimestre de son exercice fiscal décalé marqués par une forte baisse des ventes (3 à 3,03 milliards de dollars contre 5,5 milliards un an plus tôt) et par une perte d'exploitation estimée entre 905 millions et 1,11 milliard de dollars.

L Brands (+15% à 14$) a publié des résultats trimestriels pourtant assez décevants en raison de la fermeture ses magasins Victoria's Secret et Bath & Body Works liée à l'épidémie de coronavirus.

Boeing (+7% à 142,50$) le broker RBC a débuté le suivi du titre à "surperformance" avec un objectif de cours à 164 dollars.

Schlumberger (-1%) le numéro un mondial des services pétroliers va remanier sa direction pour superviser une réorganisation de ses activités dans les prochains mois face au déclin historique de l'industrie pétrolière, selon une note aux employés que l'agence Reuters a pu consulter.

Expedia (-3,5%). Le voyagiste en ligne a annoncé avoir constaté une reprise de la demande en mai et une stabilisation du taux d'annulation, après un trimestre marqué par une perte plus lourde qu'attendu.

Take-Two (-1,3%) L'éditeur de jeux vidéo a publié mercredi soir un chiffre d'affaires trimestriel ajusté supérieur aux attentes grâce à une demande soutenue pour ses titres "NBA 2K" et "Grand Theft Auto".

Lowe's (+3%) Stifel a relevé sa recommandation à "acheter" contre "conserver".

Nvidia (-1%) publiera ses résultats après la clôture du marché ce soir.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !