Cotation du 16/10/2018 à 22h47 Dow Jones Industrial +2,17% 25 798,42
  • DJIND - US2605661048

Wall Street poursuit finalement sa chute

Wall Street poursuit finalement sa chute
Wall Street poursuit finalement sa chute
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après deux séances consécutives de correction, Wall Street s'affiche encore en nette baisse ce lundi soir à trois heures de la clôture, avec notamment une nouvelle chute pour le Nasdaq. La cote américaine, qui côtoyait il y a encore quelques jours les sommets, subit donc une nouvelles des prises de bénéfices appuyées en ce début de semaine dans le sillage des places chinoises et européennes. La journée reste néanmoins calme sur le front économique et financier alors que les Etats-Unis célèbre le "Columbus day", jour férié qui commémore la date d'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde en 1492. Du côté des sociétés, il faudra attendre la semaine prochaine pour suivre réellement le début de la saison des résultats outre-Atlantique, avec notamment les comptes des grands groupes bancaires. Le DJIA perd actuellement 0,55% à 26.301 pts, le Nasdaq recule de 1,54% à 7.670 pts, et le S&P500 cède 0,68% à 2.866 pts.

Rappelons par ailleurs que le rendement du T-Bond à 10 ans a continué à flamber en fin de semaine dernière, atteignant 3,23%, son plus haut niveau depuis juin 2011. Le marché obligataire américain sera fermé ce lundi. Enfin, en ce qui concerne le pétrole, les prix sont à la baisse, avec un baril WTI qui retombe sur les 73,8$.

En pleine guerre commerciale avec les Etats-Unis, la Chine, par l'intermédiaire de la banque centrale chinoise, a annoncé ce weekend une nouvelle réduction du taux des réserves obligatoires des banques afin de les encourager à accorder davantage de crédits et réduire les coûts de financement des entreprises. Les réserves obligatoires des banques, actuellement comprises en 15,5 et 13,5% selon la taille des établissements, seront abaissées de 1 point de pourcentage à la mi-octobre. Un mouvement interprété par les marchés comme une crainte d'un ralentissement de l'économie dans le contexte de pression commerciale montante, mettant en lumière une certaine nervosité des banquiers centraux chinois... C'est la quatrième fois cette année que la Chine procède à une telle mesure. Le gouvernement chinois a également annoncé lundi une augmentation des crédits d'impôt à l'export et une accélération de leurs remboursements afin de soutenir les échanges extérieurs...

A la Bourse de Shanghai, l'indice composite a terminé en recul de 3,7% ce lundi après une semaine de fermeture pour cause de fête nationale chinoise...

Nouvelle victoire pour Donald Trump. Le juge Brett Kavanaugh, 53 ans, a prêté serment et a été intronisé samedi à la Cour suprême malgré des accusations d'inconduite sexuelle portées contre lui. Il a ainsi obtenu 50 voix en faveur de sa nomination, pour 48 "contre", lors du vote en séance plénière du Sénat. Donald Trump, qui avait réitéré ces dernières semaines son soutien à Kavanaugh malgré la polémique, en sort donc renforcé.

En Europe, l'Italie reste au coeur des préoccupations comme en témoigne la nouvelle progression du rendement à 10 ans italien (+5% actuellement, à 3,6), alors que la Commission européenne demeure critique sur le budget italien. Matteo Salvini, le vice-président du Conseil, a affirmé que l'Italie ne cédera pas aux pressions des marchés et ne reviendra pas sur ses décisions budgétaires et a qualifié d'"ennemis de l'Europe" Jean-Claude Juncker et Pierre Moscovici, respectivement président de la Commission européenne et commissaire aux Affaires économiques et monétaires. "Les ennemis de l'Europe sont ceux qui sont murés dans le bunker de Bruxelles. Ce sont Juncker et Moscovici qui ont apporté la peur et la précarité au travail en Europe".

VALEURS A SUIVRE

Apple (-1%) a déclaré au Congrès américain n'avoir décelé aucune trace du supposé piratage chinois révélé la semaine dernière par Bloomberg BusinessWeek. Le vice-président d'Apple pour la sécurité de l'information, George Stathakopoulos, a ainsi affirmé que le groupe n'avait observé aucun échange suspect. Apple n'a pas non plus d'éléments permettant d'affirmer qu'une quelconque attaque aurait permis un piratage de la 'supply chain'. Stathakopoulos a livré une lettre à ce sujet aux comités du Sénat et de la Chambre des représentants. Il y précise qu'Apple a enquêté à plusieurs reprises et n'a donc trouvé aucune preuve corroborant les éléments de l'investigation de Bloomberg BusinessWeek.

Apple, Amazon (-2%) et une trentaine d'autres firmes technologiques américaines auraient pourtant été potentiellement espionnées par la Chine à l'aide de 'puces' retrouvées dans leur matériel, d'après Bloomberg BusinessWeek. Selon les éléments révélés jeudi par Bloomberg, des équipements de centres de données d'Amazon Web Services et d'Apple auraient pu ainsi subir ces dernières années la surveillance du gouvernement chinois, grâce à ces minuscules 'puces' qui auraient été insérées dans les équipements durant leur phase de production. Bloomberg affirme que les 'puces' en question auraient même fait l'objet d'une enquête 'top secrète' du gouvernement américain ayant débuté en 2015. L'objectif aurait été, pour la Chine, d'amasser des données de propriété intellectuelle et des secrets commerciaux des géants technologiques américains les plus enviés.

D'après nos informations, Citigroup maintient sa recommandation "acheter" sur le titre Apple à Wall Street, et rehausse, de 230 à 265$, son objectif de cours.

Walgreens Boots Alliance (+2%) publiera ses résultats trimestriels (quatrième trimestre fiscal) jeudi 11 octobre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 1,45$, pour des revenus de 33,8 Mds$. Un an avant, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 1,31$, pour des revenus de 30,15 Mds$. Lors de la publication des comptes du T3 fiscal, Walgreens Boots Alliance avait annoncé viser, sur l'exercice, un bpa compris entre 5,90 et 6,05$.

Tesla(-4%). David Einhorn, le Président de Greenlight Capital, qui s'était fait remarquer en alertant à propos de la sous-capitalisation de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers avant qu'elle ne fasse faillite en septembre 2008 et accompagne l'une des plus graves crises financières de l'histoire, juge que Tesla affiche des similitudes avec l'ex-géant new-yorkais de l'investissement. Les commentaires d'Einhorn ont sans doute accentué la chute du titre du constructeur de véhicules électriques vendredi soir. Le gestionnaire de 'hedge-fund' juge qu'il existe plusieurs similarités entre les deux groupes. Dans une lettre adressée à ses clients, Einhorn analyse : "Lehman avait menacé les vendeurs à découvert, refusé de lever des capitaux (ils rachetaient même des actions), et le management suggérait publiquement qu'ils allaient sortir de la cote. Des mois plus tard, les actionnaires, créanciers, employés, et l'économie globale, avaient payé le prix fort, le comportement téméraire du management ayant mené le groupe à la faillite". Einhorn estime par ailleurs que l'effondrement de Lehman aurait pu être évité, si les autorités avaient sévi contre le groupe quelques années auparavant.

Delta Air Lines (-1%) dévoilera ses comptes trimestriels jeudi 11 octobre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 1,76$, pour des revenus de près de 12 Mds$. Un an avant, la compagnie aérienne américaine avait enregistré un bénéfice par action de 1,57$, pour des revenus de 11,06 Mds$. Lors de la publication des comptes du second trimestre, le groupe avait annoncé viser, sur 2018, un bénéfice par action compris entre 5,35 et 5,70$ (entre 1,65 et 1,85$ sur le troisième trimestre). Les revenus annuels sont quant à eux attendus en hausse de 7 à 8%.

Supervalu (stable) annoncera ses résultats trimestriels mercredi 10 octobre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,37$, pour des revenus de 3,6 Mds$. Un an avant, la chaîne de supermarchés avait enregistré un bénéfice par action de 0,46$, pour des revenus de 3,8 Mds$. Pour mémoire, United Natural Foods a annoncé en juillet dernier un accord pour le rachat du groupe. Le prix de l'opération s'élève à 32,50$ par action en numéraire, soit un total d'environ 2,9 Milliards de dollars (dette comprise). L'opération devrait être finalisée au quatrième trimestre.

General Motors (stable) et ses joint-ventures ont délivré 835.934 véhicules en Chine au troisième trimestre 2018, ce qui représente une baisse de 14,9% en glissement annuel. Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes chinoises de GM reculent de 2,5% à 2.680.330 unités.

Fastenal (stable) publiera ses résultats trimestriels mercredi 10 octobre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,67$, pour des revenus de 1,27 Md$. Un an avant, le spécialiste américain des fournitures industrielles avait enregistré un bénéfice par action de 0,50$, pour des revenus de 1,13 Md$.

Facebook (-1%) .D'après nos informations, Crédit Suisse maintient sa recommandation "surperformance" sur le titre à Wall Street, mais abaisse, de 225 à 210$, son objectif de cours.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com