Cotation du 04/12/2020 à 23h11 Dow Jones Industrial +0,83% 30 218,26
  • DJIND - US2605661048

Wall Street plombé par le virus, en attendant les GAFAM et l'élection

Wall Street plombé par le virus, en attendant les GAFAM et l'élection
Wall Street plombé par le virus, en attendant les GAFAM et l'élection
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine cède du terrain avant bourse ce lundi, le S&P500 et le DJIA abandonnant 1%, contre un recul de 0,9% du Nasdaq. La prudence est de rigueur alors que débute une semaine cruciale, à l'approche de l'élection présidentielle américaine et alors que la propagation du nouveau coronavirus accélère. Les opérateurs attendent par ailleurs les publications financières trimestrielles des grands noms technologiques de la cote américaine ces prochains jours.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI perd 2,6% à 38,8$. L'once d'or se stabilise à 1.906$. L'indice dollar gagne 0,2% face à un panier de devises.

L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de septembre 2020 est ressorti à 0,27, contre 0,39 de consensus de marché et 1,11 pour la lecture révisée du mois antérieur. La lecture de septembre est donc mitigée, mais celle du mois d'août a été revue en forte hausse, puisqu'elle était auparavant logée à 0,79.

Les ventes de logements neufs du mois de septembre seront révélées à 15 heures (consensus 1,016 million). L'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour octobre sera annoncé à 15h30.

Le duel Trump-Biden sera encore surveillé de près cette semaine, tout comme l'évolution des négociations au Congrès sur un nouveau plan de relance de l'économie - qui ne devrait pas se matérialiser avant l'élection du 3 novembre malgré la meilleure volonté des deux parties. Pour l'heure, les marchés misent visiblement sur un succès du candidat démocrate et même sur une prise de contrôle du Sénat par son parti. Le dernier débat télévisé entre les deux hommes n'a pas fait grandement évoluer la situation.

Le bilan mondial de l'épidémie du nouveau coronavirus ne cesse de gonfler, malgré les mesures restrictives prises. Selon l'Université Johns Hopkins ce lundi, le nombre de cas confirmés recensés dans le monde depuis l'émergence du virus s'élève à plus de 43,1 millions, dont 8,64 millions aux Etats-Unis, 7,91 millions en Inde et 5,4 millions au Brésil. La Russie a dénombré 1,5 million de cas. La France a recensé 1,13 million d'infections depuis l'apparition du virus, devançant désormais l'Argentine (1,09 million) et l'Espagne (1,05 million) après une semaine dramatique. Au niveau mondial, le virus a fait officiellement plus de 1,15 million de morts depuis son émergence, dont 225.239 victimes américaines, 157.134 au Brésil et 119.014 en Inde.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l'OMS, a quant à lui mis en garde contre le 'nationalisme vaccinal' et en a appelé à la solidarité mondiale de ce point de vue. Plusieurs dizaines de vaccins sont actuellement testés, dont une dizaine en phase 3.

Le nombre de cas confirmés en Colombie a dépassé le seuil du million, ont indiqué les autorités sanitaires locales. Il s'agit de ce point de vue du huitième pays le plus touché au monde...

83.757 cas déclarés vendredi, 83.718 samedi, 65.413 hier... Le virus poursuit son expansion aux Etats-Unis, à une semaine de l'élection présidentielle. Marc Short, le chef de cabinet du vice-président américain Mike Pence, a quant à lui été testé positif. Pence et son épouse ont été testés négatifs samedi. Le vice-président maintient son agenda de campagne dans le respect des directives sanitaires.

En Europe, le pays le plus préoccupant est donc évidemment la France. L'agence Santé publique France a fait état hier d'un record de plus de 52.000 nouvelles contaminations en 24 heures, près de 6.600 de plus que le précédent record de la veille (45.422). Le nombre de patients hospitalisés au cours des sept derniers jours s'élève à 12.176, dont 1.816 admis en réanimation. La France a enregistré 116 décès en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 34.761 morts. Le taux de positivité des tests est passé en 24 heures de 16% à 17%. 141 nouveaux foyers ont été dénombrés pour un total de 2.321.

Le nombre de cas confirmés en Allemagne a augmenté à 429.181, 11.176 cas de plus que la veille, selon les données rapportées dimanche par l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Vingt-neuf décès supplémentaires ont été signalés pour un total de 10.032 morts depuis le début de l'épidémie.

L'Italie a ordonné hier une fermeture des bars et des restaurants dès 18 heures et la fermeture des salles de sports publiques, piscines et cinémas. Les mesures ont été annoncées après deux nuits de contestations à Rome et Naples. Le gouvernement a indiqué ne pas vouloir de confinement généralisé. Le décret du gouvernement invite la population à limiter les contacts à domicile. Le décret stipule que l'enseignement secondaire doit être aux trois quarts dispensés en ligne. Giuseppe Conte a déclaré que ces restrictions devraient permettre de maîtriser la courbe ascendante de l'épidémie.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a indiqué quant à lui hier qu'il allait demander à ses alliés parlementaires de soutenir la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au mois de mai. En vertu de l'état d'urgence, les déplacements entre les régions espagnoles seront interdits. Les régions pourront imposer des couvre-feux entre 23 heures et 6 heures...

Les autorités polonaises ont interpellé 278 personnes à Varsovie après des manifestations contre les nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus...

La Chine bénéficie quant à elle toujours d'un... microclimat. Le pays n'a recensé que 20 nouveaux cas confirmés au cours des vingt-quatre dernières heures, qui concernent tous des personnes venues de l'étranger. Selon le dernier bilan local, 85.810 cas ont été confirmés en Chine continentale depuis l'émergence du virus, qui a causé 4.634 décès dans le pays. Aucun décès nouveau n'est signalé.

Les publications trimestrielles sont assez nombreuses cette semaine à Wall Street. Apple annonce le jeudi 29 octobre après la clôture, comme Alphabet (Google), Facebook et Amazon ! Microsoft publie demain soir. Bref, on aura cette semaine les GAFAM au complet, et les GAFA le même soir !

Les valeurs

Hasbro a battu le consensus au troisième trimestre, avec un bénéfice ajusté de 1,88$ par action (1,67$ de consensus) contre 1,84$ un an avant, et des revenus en vive croissance de 13% en glissement annuel à 1,78 milliard de dollars - contre 1,75 Md$ de consensus. Le segment jeux, comprenant le Monopoly ou les cartes 'Magic : L'Assemblée', a progressé de 21% à 543 millions de dollars. Brian Goldner, CEO, évoque une performance résultant du travail des équipes et de la croissance de la demande pour les produits du groupe. Le dirigeant estime qu'en construisant sur le succès des jouets, des jeux et du digital, le groupe se positionne pour délivrer une bonne saison des fêtes, malgré le coronavirus.

Dunkin' Brands, maison-mère des chaînes de restauration rapide Dunkin' Donuts et Baskin Robbins, a échangé de manière préliminaire en vue de son rachat par Inspire Brands.

Carlyle et Pacific Equity Partners ont relevé leur proposition de rachat de Link Administration Holdings à 2,87 milliards de dollars australien, a indiqué le prestataire de services australien dans le domaine de l'administration des retraites, qui avait repoussé l'approche initiale. Carlyle serait aussi sur le point de trouver un accord avec Siemens pour racheter sa division Flender de pièces mécaniques pour l'industrie pour 2 milliards d'euros environ, selon Bloomberg.

Facebook, le géant californien des réseaux sociaux, risquerait de faire face à des accusations antitrust aux États-Unis dès le mois prochain, selon le Washington Post, qui cite quatre sources proches de la question.

Fiat Chrysler. La voie semble se dégager pour PSA et FCA. La Commission européenne devrait donner son feu vert au projet de fusion entre les deux constructeurs, selon les sources de Reuters et Bloomberg. Les concessions offertes par le groupe français pour apaiser les craintes de Bruxelles auraient reçu des réactions positives de la part des concurrents et des clients, et ne nécessiteront pas de changements, souligne Bloomberg. Le régulateur devrait ainsi donner son aval à l'opération avant la date limite du 2 février...

Blackstone s'offre Simply Self Storage, acquis auprès du Canadien Brookfield Asset Management pour environ 1,2 milliard de dollars.

Johnson & Johnson se prépare à reprendre ses essais aux Etats-Unis sur son candidat vaccin contre le nouveau coronavirus, après qu'un comité de sécurité indépendant a recommandé cette reprise.

Coca-Cola. L'Australien Coca-Cola Amatil a indiqué que Coca-Cola European Partners avait proposé de le racheter pour 9,23 milliards de dollars australiens.

Boeing (Defence), Lockheed Martin et Raytheon Technologies vont être sanctionnés par la Chine du fait de leur implication dans la vente d'armes à Taïwan, selon le ministère chinois des Affaires étrangères.

L'OMC soutient par ailleurs la demande de l'UE de taxer 4 milliards de dollars de produits américains dans le cadre du contentieux opposant Washington et Bruxelles dans le dossier des subventions versées aux groupes aéronautiques Airbus et Boeing. Les Etats-Unis ont dit regretter le choix des Européens, et se sont dits favorables à un accord amiable.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !