Cotation du 11/06/2021 à 23h16 Dow Jones Industrial +0,04% 34 479,60
  • DJIND - US2605661048

Wall Street perd un peu de terrain sur ses sommets

Wall Street perd un peu de terrain sur ses sommets
Wall Street perd un peu de terrain sur ses sommets
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La tendance est à la consolidation pour l'heure avant bourse ce lundi à Wall Street, après les records de fin de semaine dernière (+0,83% sur le DJIA à 30.218 pts et +0,7% sur le Nasdaq à 12.464 pts). Le Dow Jones et le S&P 500 abandonnent de l'ordre de 0,3% en pré-séance. Le baril de brut WTI perd 1% à 45,8$ sur le Nymex. L'once d'or se stabilise à 1.841$. L'indice dollar prend 0,2% face à un panier de devises de référence.

Il n'y aura pas de statistique notable ce jour à Wall Street hormis les chiffres du crédit à la consommation.

Les opérateurs restent à l'écoute des discussions sur le Brexit. Aux États-Unis, des avancées semblent palpables concernant le tant attendu plan de relance de l'activité économique. Un package pourrait donc voir le jour sous peu, les législateurs américains s'étant montrés prudemment optimistes sur le sujet. Les leaders européens discuteront eux aussi cette semaine d'un fonds de soutien de 750 milliards d'euros, tandis que la BCE doit doper son QE.

Sur le front sanitaire, alors que l'épidémie se propage toujours très vite aux États-Unis et dans d'autres régions du monde, l'optimisme relatif aux vaccins persiste. Les inoculations débuteront dès demain au Royaume-Uni. La FDA devrait quant à elle accorder une autorisation d'utilisation d'urgence au candidat vaccin de Pfizer et de son partenaire allemand BioNTech jeudi, la distribution débutant potentiellement dès le lendemain. Le temps presse, alors que les USA affichent de nouveaux records de cas, décès et hospitalisations du fait du nouveau coronavirus, et que la majeure partie de la Californie se retrouve confinée. En Asie, Japon et Corée du Sud inquiètent également, tandis qu'en Europe, la stabilisation de la pandémie reste à confirmer.

Selon l'Université Johns Hopkins ce lundi, le nombre de cas confirmés du virus depuis l'émergence de l'épidémie se chiffre désormais à plus de 67 millions dans le monde, dont près de 15 millions aux États-Unis, 9,7 millions en Inde et 6,6 millions au Brésil. Le virus a fait 1,54 million de morts à l'échelle mondiale, dont plus de 282 milliers uniquement aux USA, 177.000 environ au Brésil et plus de 140.000 en Inde.

Les cas quotidiens aux Etats-Unis sont restés sur la barre des 200.000 quatre jours durant, atteignant près de 230.000 vendredi. Les hospitalisations sont quant à elles toujours supérieures aux 100.000, alors que les décès sont au plus haut.

Le Financial Times rapporte qu'un groupe bipartisan de sénateurs américains va dévoiler une proposition de loi dès ce lundi portant sur un package de soutien de 908 milliards de dollars. Le sénateur démocrate Mark Warner n'a pas été en mesure toutefois de préciser si le leader de la majorité du Sénat, Mitch McConnell serait en mesure d'autoriser un vote de la législation. La proposition comprendrait 288 milliards de dollars d'aide aux petites entreprises, 180 milliards pour le chômage (renforçant les paiements hebdomadaires de 300$), 160 milliards pour les aides aux Etats et locales, ainsi qu'un volet de 17 milliards dédié aux compagnies aériennes. Le président-élu Joe Biden soutiendrait le deal. Il a affirmé en fin de semaine dernière qu'un autre plan de stimulus de 1.200 milliards environ restait en jeu, malgré l'opposition des républicains.

Concernant les tensions sino-américaines, Reuters croit savoir que les USA se prépareraient à imposer des sanctions à un plus grand nombre d'officiels chinois du fait de leur rôle sur le dossier hongkongais. 14 personnes seraient visées, dont des législateurs chinois et des membres du Parti communiste. TikTok a en revanche obtenu un délai supplémentaire pour désinvestir de ses opérations américaines.

Les valeurs

Walmart, le géant américain de la grande distribution, étudierait une IPO de 10 milliards de dollars de Flipkart. Mint croit ainsi savoir que le groupe américain chercherait à vendre environ 25% de son unité indienne Flipkart dans le cadre de cette introduction en bourse qui serait menée par Goldman Sachs. Walmart détient actuellement plus de 82% de l'unité. L'IPO aurait été envisagée de longue date mais repoussée du fait du coronavirus.

Alphabet. Google envisagerait de sanctionner durement IAC/InteractiveCorp du fait de pratiques marketing jugées trompeuses, croit savoir le Wall Street Journal, citant des documents. Pour l'heure, Google n'aurait pas agi, étant concurrent d'IAC et ne désirant pas que les sanctions soient perçues comme étant anticoncurrentielles.

Ford Motor a repoussé la sortie de son SUV Bronco du fait de problèmes chez les fournisseurs causés par le Covid-19. Le lancement serait repoussé à l'été 2021, alors qu'il était anticipé au printemps.

Pfizer a fait sa demande pour une autorisation d'urgence en Inde du candidat vaccin conçu avec son partenaire allemand BioNTech contre le coronavirus.

Activision Blizzard n'a pas digéré le fait que Netflix débauche son directeur financier, Spencer Neumann. Selon Fortune, l'éditeur de jeux vidéo accuse le leader de la vidéo en streaming de s'être engagé dans une campagne depuis plusieurs années pour débaucher ses dirigeants. Activision sollicite une injonction de la cour afin d'empêcher Netflix de manière permanente de solliciter ses employés.

Cisco a conclu un accord pour l'acquisition d'IMImobile pour 543 M£, environ 720 millions de dollars, soit une prime de 48% sur les derniers cours. Le géant américain des équipements de réseaux estime que l'opération lui permettra de renforcer son offre 'customer experience as a service'. Cisco a le soutien d'actionnaires de sa proie représentant 54,5% des parts. IMImobile a affiché au premier semestre un bénéfice avant imposition en croissance de 30% à 6,8 M£, pour des revenus en retrait de 9% à 76 M£.

United Airlines, compagnie aérienne américaine, a présenté en fin de semaine dernière un projet d'augmentation de capital par émission de bons de souscription visant à prévenir une offre d'acquisition hostile afin de préserver les 8,2 milliards de dollars d'avantages fiscaux dont elle bénéficie mais qu'elle perdrait en cas de changement de contrôle.

AirBnB et DoorDash vont prochainement débarquer à Wall Street. Les rumeurs les plus récentes font état concernant AirBnB d'une hausse de la fourchette d'introduction à 56-60$, contre 44-50$ auparavant, ce qui représente un relèvement de 23% pour le milieu de fourchette. Le haut de cette fourchette valoriserait le dossier 42 Mds$. Le Wall Street Journal croit quant à lui savoir que l'IPO de DoorDash devrait être pricée mercredi au-dessus du haut de la nouvelle fourchette de 90-95$.

Intel perd du terrain ce lundi à Wall Street, alors que selon l'agence Bloomberg, Apple envisagerait de lancer l'an prochain plusieurs puces pour Mac dont les performances seraient supérieures aux plus rapides processeurs du Californien Intel.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !