Cotation du 14/12/2018 à 16h44 Dow Jones Industrial -1,15% 24 315,06
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : pas de prises de risque avant le weekend

Wall Street : pas de prises de risque avant le weekend
Wall Street : pas de prises de risque avant le weekend
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street hésite à nouveau ce vendredi soir à trois heures de la clôture, après une tentative de rebond en début de séance, entretenu par les espoirs autour d'un possible accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine alors que les négociations devraient entrer dans une nouvelle phase. Sur le front macroéconomique, les derniers chiffres décevants de la consommation US laissent les investisseurs perplexes... Du côté des sociétés, Apple subit des prises de bénéfices (plus forte baisse du Dow Jones) au lendemain d'un vif rebond. Le DJIA recule désormais de 0,19% à 26.096 pts, le Nasdaq cède 0,18% à 8.000 pts, et le S&P500 perd 0,13% à 2.900 pts.

Les chiffres de la consommation américaine pour le mois d'août publiés ce vendredi ont déçu. Ainsi, selon le rapport gouvernemental du jour, les ventes de détail aux États-Unis pour le mois d'août ont progressé de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +0,7% pour la lecture révisée (en hausse) du mois de juillet. Les ventes 'core', hors automobile, se sont appréciées de 0,3%, contre +0,5% de consensus et +0,9% pour la lecture ajustée du mois de juillet. Enfin, les ventes de détail hors automobile et essence pour le mois d'août ont augmenté de 0,2% en comparaison du mois précédent, contre +0,4% de consensus et +0,9% en juillet.

Les prix à l'import et à l'export du mois d'août étaient également dévoilés ce jour aux USA. Les prix à l'import ont régressé de 0,6% par rapport au mois antérieur, contre -0,1% de consensus et -0,1% pour la lecture révisée du mois de juillet. Les prix à l'export se sont tassés de 0,1% par rapport au mois précédent, contre +0,2% de consensus. En glissement annuel, les prix l'import grimpent de 3,7% et les prix à l'export de 3,6%.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de septembre 2018 est ressorti assez nettement supérieur aux attentes de marché, à 100,8 contre un consensus de 97 parmi les économistes. L'indicateur était logé à 96,2 en août.

D'après la Fed ce vendredi, la production industrielle américaine du mois d'août 2018 est ressortie en croissance de 0,4% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, après un gain révisé à +0,4% pour le mois de juillet (+0,1% pour l'estimation antérieure du mois de juillet). La production manufacturière a grimpé de 0,2%, contre +0,3% de consensus. Le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 78,1% en août, contre 78,3% de consensus et 77,9% un mois avant.

VALEURS A SUIVRE

Adobe Systems (+3%) a publié ses résultats du troisième trimestre fiscal, qui sont ressortis supérieurs aux attentes. Les bénéfice sont de 666,3 M$ (1,34$ par action), contre 419,6 M$ (0,84$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,73$. Les revenus s'élèvent à 2,29 Mds$, contre 1,84 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice ajusté par action de 1,69$, pour des revenus de 2,25 Mds$. Adobe est par ailleurs en discussions en vue du rachat de Marketo dans les logiciels marketing, croit savoir Reuters.

Moody's (+1%) a annoncé que sa filiale Moody's Analytics Maryland Corp. avait débuté l'offre publique d'achat prévue, précédemment annoncée, visant à acquérir toutes les actions ordinaires en circulation de Reis, Inc. au prix de 23 dollars par action, net pour le vendeur en cash, sans intérêt et déduction faite de toutes les retenues à la source applicables. L'offre publique d'achat fait suite à une annonce du 30 août 2018 informant que Moody's et Reis avaient conclu un accord de fusion définitif afin que Moody's rachète toutes les actions en circulation de Reis dans le cadre d'une transaction entièrement en numéraire évaluée à environ 278 M$.

Tesla (+1%) n'est plus la valeur la plus 'shortée' (vendue à découvert) du marché, croit savoir la firme spécialisée S3 Partners. Désormais, le titre le plus vendu à découvert n'est autre que celui de la première capitalisation boursière mondiale, Apple. 'L'intérêt short' total sur le dossier du groupe à la pomme atteint ainsi 10,52 milliards de dollars au 12 septembre, évalue S3 Partners. Amazon, seconde capitalisation mondiale est la deuxième valeur la plus 'shortée' à Wall Street, avec des positions totalisant 9,6 milliards de dollars. Tesla est troisième avec 9,52 milliards de dollars d'intérêt 'short'.

Amazon (-1%). Le patron du groupe, Jeff Bezos, a affirmé qu'une décision concernant l'emplacement du second siège social du géant du e-commerce allait être prise avant la fin de l'année...

NiSource (-10%) souffre à Wall Street ce jour. Son unité Columbia Gas enquête sur la rupture d'un pipeline de gaz naturel, qui pourrait avoir provoqué des dizaines d'explosions près de Boston. Un décès et des dizaines de blessés seraient à déplorer.

Coca-Cola (stable) profite d'une note extrêmement positive de la firme de recherche Guggenheim, qui vient d'initier sa couverture à l'achat. Le broker juge que les ventes et les profits de Coca devraient ressortir supérieurs aux attentes; grâce à sa position de leadership sur un marché très rentable.

Hasbro (stable) a les faveurs de Jefferies. Le courtier juge que la valeur du fabricant de jouets pourrait progresser de 50% d'ici un an ou deux. Jefferies évoque la supériorité de la marque et un pipeline qui devrait soutenir les ventes, tout en générant un solide flux de trésorerie.

Dave & Buster's Entertainment (+7%), la chaîne américaine de restaurants et de divertissements, publie ses comptes du second trimestre. Les bénéfices sont de 33,8 M$ (0,84$ par action), contre 30,4 M$ (0,71$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 319,2 M$, contre 280,8 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,67$, pour des revenus de 312 M$. A magasins comparables, les ventes reculent de 2,4%, contre -2,6% de consensus. Le groupe rehausse par ailleurs ses objectifs pour l'exercice 2018.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com