Cotation du 17/05/2019 à 22h51 Dow Jones Industrial -0,38% 25 764,00
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : net rebond après les chiffres de l'emploi US

Wall Street : net rebond après les chiffres de l'emploi US
Wall Street : net rebond après les chiffres de l'emploi US
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après deux séances de consolidation, Wall Street rebondit nettement ce vendredi, alors que les créations d'emploi sont ressorties bien meilleures que prévu à 263.000 unités en avril aux Etats-Unis. Les analystes s'attendaient à 185.000, contre un précédent de 196.000 en mars... Le taux de chômage est tombé à 3,6%, contre 3,8% de la population active. Deux jours après les déclarations de la Réserve fédérale qui a refroidi les espoirs de baisse de taux, ces chiffres semblent donner raison à son patron Jerome Powell qui ne prévoit pas de toucher à ses taux pour le moment... L'enquête ADP publiée la veille avait déjà montré une forte augmentation des créations d'emplois dans le privé le mois dernier... L'indice DJ gagne 0,70% à 26.500 pts, le S&P500 reprend 0,9% 2.945 pts et le Nasdaq grimpe de 1,41% à 8.150 pts.

ECO ET DEVISES

Sur plus de 350 sociétés du S&P 500 qui ont publié à ce stade, les trois quarts ont fait état de profits supérieurs aux attentes, selon les données de Refinitiv. Les estimations ont en conséquence été revues à la hausse et les bénéfices sont désormais attendus en hausse de 0,7%, après une baisse de 2% prévue début avril.

Le dollar, qui s'est apprécié jeudi face à un panier de devises de référence, lève le pied avec un euro en léger rebond à 1,12/$ entre banques.
Les cours du brut sont plus stables après leur chute d'hier. Le Brent cote 71 dollars le baril et le brut léger américain pointe à 62 dollars le baril (WTI).

VALEURS A SUIVRE

Tesla est encore en hausse de 4%. Tesla qui a annoncé jeudi avoir déposé auprès des autorités de marché un document en vue d'une prochaine levée de fonds d'environ 2 milliards de dollars sous la forme d'émissions d'actions nouvelles et de titres de créance, a finalement porté à 3,1 millions de titres le montant de son offre d'actions nouvelles, au prix de 243$ pièce.
Le groupe a par ailleurs annoncé que son PDG Elon Musk allait doubler son engagement initial pour acheter des actions jusqu'à hauteur de 25 millions de dollars, au lieu des 10 millions initialement prévu. Cela porterait donc à 2,7 milliards de dollars la levée de fonds du constructeur américain de voitures électriques... Elon Musk avait laissé entendre la semaine dernière qu'une augmentation de capital était imminente après la perte de 702 millions de dollars accusée par le groupe au premier trimestre.
Des analystes annonçaient depuis plusieurs mois que Tesla aurait besoin de collecter des fonds pour ses programmes d'expansion, notamment la construction d'une usine à Shanghai, le prochain SUV Model Y et d'autres projets...
Le groupe devrait rester dans le rouge sur le trimestre en cours. En revanche, le constructeur prévoit un retour aux profits au T3, une fois réglés les soucis de livraison... Musk avait estimé en avril qu'une levée de fonds pourrait bien se produire sous peu... Le patron de Tesla jugeait en effet qu'il s'agissait 'probablement du bon moment'. Tesla a terminé le trimestre écoulé avec 2,2 milliards de dollars de cash, suite au remboursement d'un emprunt obligataire de 920 M$. Les revenus trimestriels du groupe ont totalisé 4,5 milliards de dollars, contre 3,4 milliards de dollars un an avant.
Tesla a maintenu sa fourchette d'estimations de livraisons logée entre 360.000 et 400.000 véhicules en 2019. Le groupe estime également être en mesure de produire jusqu'à 500.000 voitures cette année, du moins si le site de Shanghai atteint ses objectifs. La production est attendue globalement "significativement plus élevée" que les livraisons. Tesla a livré 63.000 voitures au premier trimestre. Le groupe entend livrer 90.000 à 100.000 unités sur le trimestre d'avril à juin. Le groupe table toujours sur une marge non-GAAP de 25% sur les Model S, X et 3.

Amazon pointe en hausse de 3,2%. Berkshire Hathaway a investi pour la première fois dans le groupe Amazon, a annoncé Warren Buffett, cité par CNBC. "Oui, je suis fan et j'ai été idiot de ne pas en acheter !", a déclaré l'homme d'affaires. L'investissement dans Amazon renforce les liens entre Warren Buffett et Jeff Bezos, dont les entreprises se sont associées l'an dernier avec JPMorgan Chase pour créer une coentreprise, Haven, proposant des frais de santé réduits aux employés américains.
Berkshire Hathaway affiche un niveau de cash et investissements mobilisables de près de 104 milliards de dollars... Le groupe de Buffett dispose donc d'une petite fortune en banque, alors que sa dernière grande acquisition remonte à janvier 2016, avec la reprise de l'équipementier aéronautique Precision Castparts pour plus de 37 milliards de dollars.
Le groupe du Nebraska dispose de près d'une centaine d'investissements dans des secteurs variés, mais cette absence de grosse opération depuis près de trois ans pouvait commencer à interpeller... Buffett, 88 ans, et Charlie Munger, 94 ans (vice-président de Berkshire), gèrent les décisions d'allocation de capital, alors que les opérations quotidiennes sont désormais aux mains de Greg Abel et Ajit Jain - possibles successeurs de 'l'oracle'.

Activision Blizzard chute de 5,2% ce vendredi après avoir fait part de prévisions de bénéfice et de chiffre d'affaires inférieures aux attentes du marché pour le trimestre en cours. Le fabricant de jeux vidéo explique qu'il doit investir dans ses activités principales pour faire face à la concurrence féroce de certains jeux en ligne comme 'Fortnite' ou 'Apex Legends'. Activision a ainsi annoncé que son jeu 'Sekiro', lancé en mars dernier, s'était déjà vendu à plus de 2 millions d'exemplaires en moins de 10 jours dans le monde !
La société a enregistré au final un chiffre d'affaires ajusté du premier trimestre de 1,26 milliard de dollars. Le bénéfice net a reculé à 447 millions de dollars, soit 58 cents par action, contre 500 millions de dollars, soit 65 cents par action un an plus tôt. Activision parle ainsi d'une année de transition, alors que 800 emplois ont déjà été supprimés... Activision a malgré tout réitéré ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, avec un bénéfice ajusté de 2,10$ par action et des revenus de 6,30 milliards de dollars. Les analystes tablaient sur un bénéfice par action de 2,18$ et un chiffre d'affaires de 6,41 Mds$.
Activision avait précédemment annoncé qu'elle s'attendrait à une performance financière nettement inférieure de la part de Blizzard cette année puisque 2018 avait tiré parti de la sortie de "World of Warcraft : Battle for Azeroth".

Electronic Arts -1,8% actuellement à Wall Street. MKM Partners a abaissé son avis d'"achat" à "neutre" le dossier Electronic Arts car le jeu vedette 'Apex Legends' pourrait avoir fait le plein d'acheteurs selon les analystes... Rappelons que le géant américain des jeux vidéo avait annoncé que ce titre, nouveau "Battle Royale" de chez Respawn Entertainment, avait connu un énorme succès dès son lancement en février dernier...

Cognizant : Le titre chute de 13%. Le spécialiste des services informatiques a revu en baisse sa prévision de chiffre d'affaires annuel en raison d'un recul de la demande des banques et assurances.
Wesbush a ramené sa recommandation de "surperformer" à "neutre".

Weight Watchers grimpe de 13% à la suite du relèvement de la prévision de bénéfice annuel.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com