Cotation du 20/09/2018 à 22h55 Dow Jones Industrial +0,95% 26 656,98
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : l'Italie plombe l'ambiance

Wall Street : l'Italie plombe l'ambiance
Wall Street : l'Italie plombe l'ambiance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après un long weekend de 3 jours, Wall Street débute sa semaine dans le rouge ce mardi, également plombé, comme les places européennes, par la crise politique majeure qui se déroule actuellement en Italie. Aux Etats-Unis, le rendement du "10 ans" se maintient de son côté sous les 3%. Le baril WTI reste pour sa part déprimé, sur les 66,1$. Le DJIA chute actuellement 1,59% à 24.360 pts, le Nasdaq abandonne 0,64% à 7.387 pts, et le S&P500 fléchit de 1,19% à 2.688 pts. Sur le marché des changes, l'euro perd encore du terrain, à 1,1547$.

Le président américain Donald Trump, qui avait sèchement annulé la semaine dernière le sommet historique programmé avec Kim Jong-un le 12 juin à Singapour, a précisé que des réunions avaient lieu à ce sujet, et qu'un responsable nord-coréen majeur était en route pour New York. Ces derniers commentaires signalent donc que rien n'est perdu, et que le sommet pourrait finalement avoir lieu...

Dans l'actualité économique aux USA ce jour, l'indice S&P Corelogic Case-Shiller du mois de mars 2018, qui concerne les prix de l'immobilier, est ressorti en augmentation de 0,5% en comparaison du mois antérieur (indicateur '20 City' ajusté des variations saisonnières), contre +0,7% de consensus et +0,8% un mois avant. Le '20 City' hors ajustements saisonniers progresse de 1% en comparaison du mois antérieur et de 6,8% en glissement annuel.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois de mai est ressorti à 128, contre un consensus de place de 128,6 et un niveau révisé à 125,6 pour le mois d'avril. L'indice est proche des 130 depuis le mois de février, soutenu notamment par de solides chiffres de l'emploi.

State Street Global Exchange a publié les résultats de l'indice de confiance des investisseurs State Street Investor Confidence Index pour le mois de mai 2018. L'Indice mondial de confiance des investisseurs s'établit à 103,5, en baisse de près de 12 points par rapport au niveau de 115,3 (en données corrigées) enregistré en avril. L'appétit pour le risque des investisseurs a reculé dans toutes les régions du monde, les indices régionaux respectifs passant de 113,5 à 104,3 en Amérique du Nord, de 111,0 à 101,5 en Europe, et de 112,7 à 103,2 en Asie.

Enfin, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour le mois de mai est ressorti robuste à 26,8 (consensus 23,2 pour cet indicateur d'activité générale).

HP Inc et Salesforce.com publieront leurs comptes trimestriels après la clôture de Wall Street ce soir.

LES VALEURS

Apple (-1%). La firme californienne pourrait opter pour des écrans OLED pour ses trois prochains smartphones... Les rumeurs relatives aux prochains modèles de l'iPhone vont bon train. Les interrogations concernant les futurs écrans des smartphones d'Apple font particulièrement parler depuis de longs mois déjà. La firme californienne a opté pour des écrans OLED, au détriment des écrans à cristaux liquides (LED) actuels... L'information profite tout particulièrement au titre Universal Display ce jour.

Walt Disney (-2%). Les débuts dans les salles obscures sont mitigés pour 'Solo : A Star Wars Story', film dérivé de la franchise de la Guerre des étoiles. Le film a profité pour sa sortie d'un week-end prolongé par le Memorial Day, jour férié lundi aux Etats-Unis, mais n'a cumulé en quatre jours "que" 103 millions de dollars de recettes à travers 4.381 salles d'Amérique du Nord. Ses recettes mondiales hors-Amérique du Nord n'atteignent en trois jours que 65 millions de dollars. Dans un autre registre, Disney peaufinerait son financement au cas où la 21st Century Fox désirerait du cash dans le cadre de son offre de rachat d'actifs. Dans le même temps, Comcast préparerait son offre rivale en cash sur les actifs de la Fox, d'après les sources de CNBC.

Qualcomm (-2%). NXP Semiconductors gagne du terrain, alors que la Chine serait prête à approuver l'acquisition programmée du groupe néerlandais par Qualcomm, à condition toutefois que les États-Unis lèvent les sanctions contre ZTE.

JP Morgan (-4%) a fait état ce jour de revenus de trading stables au second trimestre. Le co-président de la banque, Daniel Pinto, s'exprimait à ce sujet à New York à l'occasion d'une conférence.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com