Cotation du 03/03/2021 à 23h03 Dow Jones Industrial -0,39% 31 270,09
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : l'heure de la consolidation ?

Wall Street : l'heure de la consolidation ?
Wall Street : l'heure de la consolidation ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street pointe en léger repli en pré-séance après avoir terminé en ordre dispersé mardi soir. Les marchés montrent quelques signes d'essoufflement alors qu'une nouvelle source d'inquiétude semble pointer le bout de son nez. En l'occurrence, la hausse rapide des taux d'intérêts à long terme, qui reflètent les craintes d'une accélération de l'inflation en raison des plans massifs de soutien monétaire et budgétaire à l'économie américaine et mondiale. Les tensions semblent néanmoins se calmer légèrement ce matin avec un taux du dix ans américain, la référence, qui recule de 2,4 points à 1,28% après avoir touché un plus haut d'un an il y a quelques heures. Bien que ce niveau soit encore modeste, la remontée s'est faite très rapidement, ce taux ne cotant que 0,9% fin 2020, il y a à peine 6 semaines...

Si l'heure est donc à l'accalmie sur le marché obligataire, il n'en est rien du côté du Bitcoin qui gagne encore plus de 5% à 51.450$, sur de nouveaux sommets. Les sociétés cotées en bourse dont l'activité est liée aux crypto-monnaies profitent à plein de cet enthousiasme.

Les cours du pétrole restent également bien orientés, toujours soutenus par la vague de froid historique qui s'abat sur le Texas, paralyse le système électrique de l'Etat et perturbe la production de brut. Le contrat à terme de mars sur le baril de pétrole brut WTI progresse de 0,3% à 60,3$ sur le Nymex. L'once d'or recule de son côté de 0,4% à 1.787$, alors que l'argent redonne 0,7% à 27$. Sur le marché des changes, l'indice dollar gagne 0,3% face à un panier de devises de référence.

Sur le front macro, le programme s'annonce très chargé en ce milieu de semaine. Les ventes de détail (14h30), l'indice des prix à la production (14h30), la production industrielle (15h15), les stocks et ventes des entreprises (16h00), l'indice du marché immobilier de la NAHB (16h00) et le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (20h00) sont à suivre.

Enfin, côté entreprises, plusieurs publications sont encore attendues, dont celles d'Analog Devices, Baidu, Marathon Oil, DISH Network, Herbalife Nutrition ou EQT.

Alors que Wall Street évolue sur des sommets, Citigroup calme le jeu. Le responsable de la stratégie des marchés américains de la banque juge "très plausible" un repli de 10% de Wall Street. "Notre prudence actuelle se justifie par plusieurs facteurs, y compris des lectures de sentiments bouillonnantes, des niveaux de valorisation tendus et une dynamique de révision des bénéfices en baisse", explique Tobias Levkovich. "Avec un potentiel de hausse limité, même par rapport aux objectifs les plus optimistes du consensus, une position neutre est réaliste".

Citigroup a un objectif de fin d'année de 3.800 points pour le S&P 500 et l'équipe de stratégie s'attend à ce que l'indice se négocie dans une fourchette de 3.600 à 4.000 pts. L'indice large a fini en baisse de 0,06% à 3.932 pts hier soir à la clôture, proche de ses plus hauts historiques enregistrés vendredi. "Bien qu'ils puissent reculer de 10 à 20% (ndlr : les indices), nous n'envisageons pas un effondrement de plus de 50%", note toutefois le spécialiste. Selon lui, les actions américaines ne sont en effet pas dans une bulle et les comparaisons avec le début des années 2000 ne sont pas valables car l'économie sort, et non entre, d'une récession et la Réserve fédérale n'augmente pas les taux".

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !