Cotation du 17/08/2018 à 22h49 Dow Jones Industrial +0,43% 25 669,32
  • DJIND - US2605661048

Wall Street hésite dans le calme, mais IBM chute

Wall Street hésite dans le calme, mais IBM chute
Wall Street hésite dans le calme, mais IBM chute

(Boursier.com) — Wall Street hésite ce mercredi soir à trois heures de la clôture. Les publications financières trimestrielles des entreprises cotées ressortent pour le moment globalement solides. Le titre IBM chute néanmoins en ce milieu de semaine, le géant informatique ayant déçu hier soir sur le plan des marges... Morgan Stanley se maintient de son côté en territoire positif après des comptes supérieurs aux attentes. Le DJIA consolide de 0,08% pour l'heure à 24.766 pts, le Nasdaq prend 0,41% à 7.311 pts, et le S&P500 avance de 0,27% à 2.713 pts.

La Fed publiera ce soir, vers 20 heures, son dernier 'Livre Beige' économique. Il s'agit d'un résumé très suivi des conditions économiques, compilant les données provenant des 12 districts de la Fed... Deux responsables de la Banque centrale américaine, le gouverneur Randal Quarles et le président (sortant) de la Fed de New York, William Dudley, s'exprimeront par ailleurs aujourd'hui.

Charles Evans, le président de la Fed de Chicago, se montre confiant concernant le relèvement très graduel des taux aux États-Unis. Evans estime que l'inflation américaine se dirige vers l'objectif de 2% de la Banque centrale. Néanmoins, le niveau toujours bas de l'inflation devrait permettre à la Fed de ne rehausser que très progressivement son taux directeur. Selon des remarques préparées délivrées hier, le responsable de la Fed ne perçoit donc pas de risque de poussée inflationniste aux USA...

D'après l'outil FedWatch du CME Group, la Fed devrait très probablement opter pour un statu quo monétaire à l'issue de sa prochaine réunion FOMC, le 2 mai 2018. La probabilité attribuée à un tel événement est actuellement de plus de 98% ! Le taux des fonds fédéraux resterait donc logé entre 1,50 et 1,75%. un tour de vis d'un quart de point est par contre anticipé pour le 13 juin 2018 (probabilité de 98,4%), ce qui porterait le taux des 'fed funds' entre 1,75 et 2%.

Sur le Nymex américain ce jour, le baril de brut (contrat de mai) progresse actuellement de 2,4% à 68,1$... Le rapport hebdomadaire du Département américain à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 13 avril 2018, a fait ressortir un repli de 1,1 million de barils sur les stocks de brut, hors réserve stratégique, en comparaison de la semaine antérieure. Le consensus était logé à -0,5 million de barils. Les stocks d'essence se sont tassés quant à eux de 3 millions de barils, alors que les stocks de distillés ont décliné de 3,1 millions de barils par rapport à la semaine précédente. L'American Petroleum Institute avait pour sa part fait état hier soir d'une baisse de pratiquement 1 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine passée.

LES VALEURS

IBM (-8%) chute à Wall Street. Pourtant, le groupe a battu le consensus de profit, et ses revenus ont confirmé le retour à la croissance. Le colosse américain des services informatiques a essentiellement déçu par ses marges. Après six années de recul des facturations, les revenus d'IBM ont tout de même affiché un second trimestre consécutif de progression. La marge brute ajustée est ressortie à 43,7% sur le trimestre écoulé, contre 44,5% un an avant. Le management évoque de son côté des éléments non-récurrents, et dit avoir réduit les coûts durant ce 1er trimestre. Pour la période, les revenus totaux ont augmenté de 5% à 19,1 Mds$. Les activités de services de sécurité ont progressé de 65% et les revenus 'cloud' de 25%. Le bénéfice net s'est tassé à 1,68 Md$ soit 1,81$ par action, contre 1,75 Md$ un an avant. Le bpa ajusté s'est élevé à 2,45$, alors que le consensus était de 2,42$. James Kavanaugh, le directeur financier de l'affaire, se dit confiant pour le second trimestre, et juge globalement que le groupe a fait "exactement ce qu'il avait dit il y a 90 jours". Pour l'ensemble de l'exercice, IBM anticipe toujours un bénéfice ajusté par action d'au moins 13,80$. Le consensus des économistes est logé à 13,83$ par titre.

United Continental (+4%) a publié ses résultats du premier trimestre. Les profits s'élèvent à 147 M$ (0,52$ par action), contre 99 M$ (0,32$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,50$, contre 0,42$ un an plus tôt. Les revenus ressortent à 9,03 Mds$, contre 8,43 Mds$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,44$, pour des revenus de 9 Mds$. Pour l'exercice 2018, le groupe vise un bpa compris entre 7 et 8,50$.

CSX (+6%), l'entreprise américaine de réseau ferroviaire, a dévoilé ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices sont de 695 M$ (0,78$ par action), contre 362 M$ (0,39$ par action) un an avant. Les revenus sont stables à 2,88 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,66$, pour des revenus de 2,80 Mds$.

Intuitive Surgical (+8%), société américaine de conception et de production de robots médicaux, a présenté ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices sont de 288 M$ (2,44$ par action), contre 181 M$ (1,57$ par action) un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 848 M$, en hausse de 25%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,07$ et des revenus de 777 M$.

Morgan Stanley (stable) a publié ses résultats du premier trimestre. Les bénéfices sont de 2,67 Mds$, contre 1,93 Md$ un an avant. Le bénéfice par action ressort ainsi à 1,45$, contre 1$ un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 11,08 Mds$, contre 9,75 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,25$, pour des revenus de 10,4 Mds$.

US Bancorp (-2%) a annoncé pour son 1er trimestre une croissance de 14% du bénéfice net attribuable au groupe à 1,68 Md$ soit 96 cents par titre. L'établissement financier américain a par ailleurs réalisé, sur ce trimestre clos fin mars, un bénéfice ajusté par action de 95 cents, dépassant légèrement le consensus. Les revenus ont totalisé 5,5 Mds$, assez proches des attentes des analystes.

Textron (+7%) a dévoilé ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices sont de 189 M$ (0,72$ par action), contre 101 M$ (0,37$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 3,30 Mds$, contre 3,09 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,48$, pour des revenus de 3,07 Mds$. Le groupe annonce par ailleurs la vente de son activité 'Tools & Test' à Emerson Electric pour la somme de 810 M$ en numéraire.

Abbott Laboratories (-1%) a annoncé ses comptes du premier trimestre. Les bénéfices ont atteint 418 M$ (0,23$ par action), contre 419 M$ (0,24$ par action) un an avant. Le bpa ajusté est ressorti à 0,59$, contre 0,48$ un an plus tôt. Les revenus se sont élevés à 7,39 Mds$, en croissance de 17%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,58$, pour des revenus de 7,3 Mds$. Pour le second trimestre, le groupe vise un bpa compris entre 0,70 et 0,72$. Le bpa annuel est attendu entre 2,80 et 2,90$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com