Cotation du 04/12/2020 à 23h11 Dow Jones Industrial +0,83% 30 218,26
  • DJIND - US2605661048

Wall Street hésitant, malgré Pfizer et les espoirs sur le plan de relance

Wall Street hésitant, malgré Pfizer et les espoirs sur le plan de relance
Wall Street hésitant, malgré Pfizer et les espoirs sur le plan de relance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street hésite désormais ce lundi, effaçant ses gains initiaux, le DJIA s'affichant stable à 28.603 pts et le S&P500 corrigeant de 0,22% à 3.479 pts, contre un repli de 0,26% sur le Nasdaq à 11.641 pts. Les opérateurs avaient initialement salué les annonces de Pfizer, qui semble confiant dans la mise à disposition d'un vaccin contre le nouveau coronavirus avant la fin de l'année. Par ailleurs, un accord paraît encore possible entre républicains et démocrates sur un nouveau package de stimulus économique, même si les divergences persistent.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 0,3% à 41,3$. L'once d'or prend 0,3% à 1.911$. L'indice dollar régresse de 0,4% face à un panier de devises de référence.

Jerome Powell, président de la Fed, intervient ce jour lors d'une session du FMI à propos des paiements transfrontaliers et des monnaies digitales. Il n'exclut d'ailleurs pas que la Fed puisse considérer la création d'une devise digitale (CBDC - devises digitale de banque centrale). Selon le dirigeant de la Réserve Fédérale, aucune décision n'a toutefois été prise, et il reste beaucoup de travail sur le sujet... Richard Clarida sera aussi suivi dans la soirée.

L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois d'octobre 2020 est ressorti supérieur aux attentes de marché, à 85 contre un consensus de place de 83. Il était de 83 au mois de septembre.

Les nouvelles contaminations au coronavirus dans le monde ont dépassé vendredi les 400.000, record quotidien, alors même que l'Europe multiplie les mesures restrictives face à la pandémie. Dans le même temps, les banques centrales confirment leur volonté d'agir et d'utiliser tous leurs outils pour soutenir l'économie. "S'il faut faire plus, nous ferons plus", a indiqué ce jour la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, dans un entretien au Monde.

Selon l'Université Johns Hopkins, plus de 40 millions de cas confirmés du nouveau coronavirus ont désormais été recensés à l'échelle mondiale depuis son émergence, dont 8,16 millions aux USA, 7,55 millions en Inde et 5,22 millions au Brésil. Le virus a fait 1,115 million de morts dans le monde, dont 219.706 aux Etats-Unis, 153.905 au Brésil et 114.610 en Inde...

L'Inde a recensé 55.722 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, portant le bilan à 7,55 millions de cas. Le ministère de la Santé a fait état de 579 décès supplémentaires...

En Europe, c'est évidemment la France qui préoccupe le plus avec 29.837 cas supplémentaires de contaminations par le nouveau coronavirus en 24 heures, selon les chiffres publiés dimanche par les autorités sanitaires. La veille, le nombre de cas avait atteint un record de 32.427. 85 décès supplémentaires ont été signalés hier pour un bilan de 33.477 morts en France. 897.034 cas confirmés ont été recensés. Le gouvernement a ordonné l'entrée en vigueur depuis vendredi minuit d'un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles.

Une lueur d'espoir vient toutefois du géant pharmaceutique américain Pfizer, qui a exprimé en fin de semaine dernière son espoir de pouvoir déposer en novembre une demande d'homologation du vaccin contre le coronavirus qu'il développe avec son partenaire allemand BioNTech. Ainsi, Pfizer indique qu'il pourrait demander fin novembre l'autorisation de ce vaccin potentiel aux USA, ce qui pourrait permettre de le rendre disponible dès la fin de l'année et constituerait donc un développement inattendu. Pfizer a affirmé qu'il pourrait confirmer dès ce mois l'éventuelle efficacité du vaccin. Le laboratoire et son partenaire ont cependant encore besoin de données de sécurité concernant l'essai portant sur 44.000 personnes, données qui ne seront pas disponibles avant le mois prochain.

"Donc laissez-moi être clair, sous réserve de données positives, Pfizer demandera l'Autorisation d'Utilisation d'Urgence aux Etats-Unis peu après l'atteinte du milestone de sécurité, durant la troisième semaine de novembre", a expliqué le directeur général de Pfizer, Albert Bourla, dans une lettre publiée sur le site internet du groupe. Le dirigeant du groupe dit avoir publié cette lettre afin de fournir plus de clarté concernant le timing d'un éventuel vaccin.

Sur le front économique aux USA, les opérateurs espèrent toujours un possible accord au Congrès sur un nouveau plan de relance de l'activité. La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s'est dite hier encore optimiste concernant un accord... avant l'élection présidentielle du 3 novembre, et malgré les désaccords persistants avec l'administration Trump. La Maison blanche a proposé un plan de 1.800 milliards de dollars, alors que les démocrates exigent 2.200 milliards. En attendant l'éventuel accord, le Sénat à majorité républicaine vote après-demain sur des mesures ciblées limitées à 500 milliards de dollars.

Les commentaires positifs de Pelosi interviennent après une longue conversation téléphonique avec Steven Mnuchin, Secrétaire US au Trésor, samedi. Les deux responsables doivent échanger encore ce lundi, à la veille de la date butoir fixée à demain par Pelosi pour la conclusion d'un 'deal'. Plusieurs points de divergence subsistent, concernant notamment les tests, les financements aux Etats et gouvernements locaux, les crédits fiscaux, les programmes de soins aux enfants... Selon le Wall Street Journal, les républicains du Sénat semblent encore opposer une farouche résistance à un plan trop important.

Les publications trimestrielles se poursuivent de plus belle à Wall Street. Halliburton annonce ce jour avant bourse, tandis qu'IBM dévoile ses comptes après la clôture. Albertsons, Raytheon Technologies, Procter & Gamble, Travelers, Texas Instruments, Philip Morris International, Teradyne, Paccar, Netflix, ManpowerGroup, Snap Inc et Lockheed Martin, seront de la partie demain mardi... Les annonces seront encore plus nombreuses mercredi (Tesla, Whirlpool, Abbott, Verizon, Biogen...) puis jeudi (Southwest, AT&T, Coca-Cola, Intel, Mattel, Seagate...).

Les valeurs

Pfizer, dont le titre grimpait déjà de 3,8% vendredi soir, prend 1% de plus ce jour suite à ses annonces concernant un potentiel vaccin contre le Covid-19.

Alibaba (stable) va racheter pour 3,6 milliards de dollars la part majoritaire détenue par le Français Auchan Retail dans l'opérateur d'hypermarchés Sun Art, a annoncé le colosse chinois du e-commerce.

Par ailleurs, Ant Group, filiale financière d'Alibaba, qui s'apprête à réaliser la plus importante IPO de l'histoire, a obtenu le feu vert du régulateur chinois pour son introduction à Hong Kong. Il lui reste à obtenir l'aval du régulateur hong-kongais, alors que le détenteur du système de paiement Alipay, numéro un en Chine, vise une double cotation à Hong Kong et Shanghai. Ant Group pourrait lever au moins 35 milliards de dollars, ce qui dépasserait nettement la levée de fonds record de Saudi Aramco de 29 milliards de dollars en décembre.

Alphabet (-1%), Amazon (-1%), Apple (stable), Facebook (-1%) et Microsoft (-1%) sont surveillés, alors que la France veut taxer les leaders du numérique dès le mois de décembre, suite à l'échec des pourparlers de l'OCDE - qui planche sur cet impôt avec 137 pays. "Cette négociation a échoué, nous percevrons donc une taxe sur les géants du digital en décembre prochain", a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire...

CVS Health (+1%), chaîne pharmaceutique américaine, entend embaucher 15.000 personnes, l'arrivée de l'hiver étant susceptible d'entraîner une augmentation des cas de Covid-19 et de grippe saisonnière. C'est ce que rapporte ce jour CNBC.

American Airlines (+2%), le transporteur aérien américain, veut remettre en service ses Boeing 737 MAX pour des vols commerciaux d'ici la fin de l'année, du moins si l'administration fédérale de l'aviation (FAA) américaine accorde une nouvelle autorisation à l'appareil, cloué au sol après deux accidents tragiques. La compagnie aérienne envisagerait un vol quotidien entre Miami et New York avec le 'MAX' du 29 décembre au 4 janvier, selon Reuters.

Altice USA (-1%). Son offre de 11,1 milliards de dollars canadiens pour l'acquisition de Cogeco a été repoussée hier par le principal investisseur du groupe canadien de télévision, la famille Audet.

Halliburton (+2%), le fournisseur américain de services pétroliers, a annoncé pour son troisième trimestre un bénéfice ajusté supérieur aux attentes de marché. Le groupe a essuyé une perte nette trimestrielle de 17 millions de dollars et 2 cents par titre, contre 295 M$ de profit un an avant. Le bénéfice ajusté est ressorti néanmoins positif de 11 cents par titre, contre un consensus FactSet de 8 cents. Les revenus se sont effondrés de 46% à 2,98 Mds$, alors que le consensus était de 3,09 Mds$. Jeff Miller, CEO, estime que le rythme de déclin de l'activité sur les marchés internationaux ralentit, alors que la structure de l'industrie en Amérique du Nord s'améliore...

ConocoPhillips (+1%) a dévoilé l'acquisition pour un montant de 9,7 milliards de dollars en titres de Concho Resources, plus importante opération de l'année dans le pétrole et le gaz de schiste. L'agence Bloomberg avait déjà fait état la semaine dernière des discussions entre les deux groupes en vue d'un rapprochement.

Tesla (-1%), le leader californien de l'automobile électrique, va commencer à exporter des modèles 'made in China' de son Model 3 vers l'Europe, ce qui constitue une nouvelle étape majeure pour sa gigafactory de Shanghai.

AMC Entertainment (+23% !) va reprendre ses opérations dans les salles de cinéma de l'Etat de New York le 23 octobre. Le groupe sera opérationnel dans 44 des 45 Etats sur lesquels il est présent.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !