Cotation du 19/01/2021 à 23h06 Dow Jones Industrial +0,38% 30 930,52
  • DJIND - US2605661048

Wall Street grimpe avec Yellen et la transition politique

Wall Street grimpe avec Yellen et la transition politique
Wall Street grimpe avec Yellen et la transition politique
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street gagne du terrain ce mardi, le DJIA prenant 1,19% désormais à 29.943 pts, le S&P 500 0,97% à 3.612 pts et le Nasdaq 0,48% à 11.937 pts, alors que Donald Trump semble commencer à se faire à l'idée de sa défaite électorale, et accepte la transition. Le baril de brut WTI accélère et gagne près de 4% sur le Nymex à 44,7$. L'once d'or fin recule de 2% à 1.800$. L'indice dollar rend 0,1% face à un panier de devises de référence.

Sur le front économique ce mardi, outre-Atlantique, l'indice FHFA des prix de l'immobilier pour septembre est ressorti en hausse de 1,7% par rapport au mois précédent (consensus +0,9%). L'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier pour septembre a progressé de 1,3%, bien plus que prévu (consensus +0,5% sur l'indice '20-City' ajusté en comparaison du mois antérieur), par rapport au mois d'août. Il augmente de 7% sur un an hors ajustements.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de novembre, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 96,1 contre un consensus de marché de 98. Il était de 101,4 pour sa lecture antérieure.

Par ailleurs, l'indice manufacturier régional de la Fed de Richmond pour le mois de novembre s'est établi à 15 seulement, contre un consensus de 25 et un niveau de 29 un mois plus tôt, ce qui traduit donc un ralentissement assez net de l'expansion.

En Europe, le PIB allemand a positivement surpris, en croissance de 8,5% pour le troisième trimestre contre un consensus de +8,2%. L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 90,7 points en novembre, contre 92,5 le mois précédent et 90,2 de consensus. La composante évaluation actuelle atteint 90 points contre 90,4 en octobre et la composante des attentes s'établit à 91,5 points contre 94,7 le mois précédent.

Sans surprise en France, le climat des affaires et celui de l'emploi se dégradent nettement en novembre. A 79, l'indicateur synthétique du climat des affaires baisse de 11 points et retrouve son niveau de juin, sans toutefois rejoindre le point bas atteint en avril (54). En parallèle, le climat de l'emploi accentue sa dégradation, souligne l'Insee. À 83, il perd 6 points par rapport à octobre et se situe très en deçà de son niveau d'avant-crise.

Donald Trump a autorisé l'administration américaine à entamer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et divers comptes-rendus. Les investisseurs ont également bien accueilli hier soir l'annonce selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l'ancienne présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les États-Unis de la crise due à la pandémie.

Dans l'actualité sanitaire, les nouvelles relatives aux futurs candidats-vaccins contre le coronavirus restent également positives alors que les premières vaccinations sont espérées mi-décembre. Sur la chaîne 'NBC', le conseiller scientifique en chef de la Maison blanche chargé de gérer le développement d'un vaccin contre le Covid, Moncef Slaoui, a estimé qu'il y avait assez de doses des vaccins de Pfizer / BioNTech et Moderna pour vacciner rapidement 20 millions d'Américains en décembre. Il a ajouté que les premières vaccinations pourraient intervenir dès le 11 décembre aux Etats-Unis si leur candidat vaccin est autorisé rapidement par la FDA, l'autorité sanitaire américaine. En attendant, la pandémie continue à faire des ravages à deux jours des fêtes de Thanksgiving...

Selon l'Université Johns Hopkins ce mardi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus recensés dans le monde depuis le début de l'épidémie se situe à 59,4 millions, dont 12,4 millions aux Etats-Unis, 9,2 millions en Inde et 6,1 millions au Brésil. La France recense au total 2,2 millions de cas depuis l'émergence du virus. Au niveau mondial, le coronavirus a fait 1,4 million de morts, dont près de 258.000 aux USA, 169.485 au Brésil et 134.218 en Inde.

Hier, c'était au tour du Britannique AstraZeneca de fournir ses résultats d'efficacité. Son candidat vaccin a donc montré pour l'heure une efficacité moyenne de 70% et même jusqu'à 90% pour l'un des deux protocoles consistant en l'administration d'une demi-dose puis d'une dose à au moins un mois d'intervalle (62% pour l'autre protocole consistant en une administration de deux doses à un mois d'intervalle). Ces résultats vont dans le bon sens et traduisent donc une nouvelle avancée dans la lutte contre le virus... Ce vaccin s'ajoute à ceux, efficaces à 95% environ, de Pfizer / BioNTech et Moderna. Axios rapporte au sujet de Moderna que son candidat vaccin pourrait être administré aux enfants avant la prochaine année scolaire aux USA.

Concernant le tant attendu plan de relance de l'activité économique aux USA, l'équipe de Biden pousserait les leaders démocrates au compromis sur un package global. Le New York Times rapporte ainsi que des conseillers du président-élu, inquiets d'une possible récession l'année prochaine (en 'double creux'), inciteraient les leaders démocrates à accepter un package peut-être moins important que les 2.000 milliards de dollars désirés. Il s'agirait de trouver un rapide compromis avec les républicains du Sénat. Andrew Bates, porte-parole de Biden, a toutefois démenti ces rumeurs, soulignant que Biden soutenait pleinement Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, ainsi que Chuck Schumer, leader de la minorité démocrate au Sénat, dans leurs négociations...

Du point de vue commercial et économique, les tensions sino-américaines demeureraient élevées, la Maison blanche (de Donald Trump) désirant, selon le Wall Street Journal, une alliance occidentale pour opérer de représailles communes contre tout boycott chinois. Selon Reuters, l'administration Trump serait par ailleurs toujours proche de désigner plusieurs compagnies chinoises aux liens militaires supposés.

Quoi qu'il en soit, la bonne nouvelle du jour est que l'administration Trump accepte désormais le processus formel de transition. L'administrateur général Emily Murphy en a informé le président-élu Joe Biden. Cette évolution intervient alors que le Michigan vient de certifier ses résultats électoraux et que la Pennsylvanie se rapproche également d'une certification, ce qui cimente évidemment la victoire de Biden. Dans un tweet, Trump affirme encore sa volonté de combattre et donc de contester le résultat, mais ajoute qu'"Emily et son équipe font ce qui est nécessaire au regard des protocoles initiaux".

La nomination attendue de Yellen est également un point très positif pour les marchés. Elle assure en principe que le soutien apporté par le Trésor américain ne soit pas prématurément levé. Elle est aussi considérée comme une personne capable de travailler avec le Congrès. Lael Brainard, économiste américaine siégeant au Conseil des gouverneurs de la Fed, pourrait quant à elle prendre la tête de la banque centrale américaine, succédant à Jerome Powell en 2022 à l'expiration de son mandat.

Les valeurs

Boeing (+5%). Le régulateur européen ouvre à son tour la voie à un retour du 737 MAX. L'Agence européenne de la sécurité aérienne a publié, à la mi-journée, une proposition de directive sur la navigabilité, qui énonce les modifications à apporter à l'appareil avant que ce dernier ne puisse être ré-autoriser à voler. Cette proposition déclenche une consultation publique de 28 jours qui devrait déboucher sur une remise en service de l'appareil début 2021.

JD.com (+2%). Le groupe chinois de e-commerce a annoncé un projet d'introduction en bourse de Hong Kong de sa division dédiée aux produits de santé, JD Health.

Alphabet (stable). Plusieurs États américains envisagent de déposer plainte le mois prochain contre le moteur de recherche Google, accusé de pratiques anticoncurrentielles. C'est du moins ce qu'a appris l'agence Reuters de deux personnes au fait de la situation.

Tesla (+4%), dopé hier par un broker américain, franchit ce jour la barre des 500 milliards de dollars de capitalisation boursière à Wall Street, juste avant son intégration au sein de l'indice large S&P 500 attendue à l'occasion du rééquilibrage trimestriel du 21 décembre. Elon Musk indique que Tesla pourrait développer un modèle compact plus abordable spécifiquement destiné au marché européen. Notons que sur la base des cours du jour, Musk est devenu virtuellement la seconde fortune mondiale.

Best Buy (-6%), le détaillant américain leader de l'électronique grand public, a annoncé pour son troisième trimestre un bénéfice ajusté par action de 2,06$ à comparer à un consensus de 1,73$. Les revenus trimestriels ont totalisé quant à eux 11,85 milliards de dollars, contre 11 milliards de consensus. La croissance à comparable a été de 23%. Les ventes domestiques en ligne à comparable ont flambé de 174%. Le bénéfice ajusté par action s'est envolé de 82%. Le titre cède toutefois aux prises de bénéfices ce jour à Wall Street, après son récent rallye.

Moderna (-3%). La Commission européenne a conclu un accord avec le laboratoire américain pour la fourniture de son vaccin contre le Covid-19, a annoncé un responsable européen interrogé par Reuters. Le laboratoire avait annoncé la semaine dernière que son candidat vaccin était efficace à 94,5%. La Commission avait annoncé en août la conclusion de négociations exploratoires avec Moderna en vue d'un contrat portant sur 80 millions de vaccins, avec une option sur 80 millions supplémentaires.

Abercrombie & Fitch (-4%) a affiché au troisième trimestre un bpa dilué de 66 cents, 76 cents sur une base ajustée. Le cash flow est ressorti positif avec la croissance des ventes digitales. Les revenus ont totalisé 820 millions de dollars, en retrait de 5% en glissement annuel, avec l'impact adverse de la crise sanitaire. Les ventes digitales ont augmenté de 43%.

Hormel Foods (-3%) a raté le consensus de profit et de ventes sur le trimestre clos. Le groupe actif dans l'alimentaire emballé a annoncé pour le quatrième trimestre fiscal un déclin inattendu des ventes avec les services alimentaires, pour un bénéfice net de 234 millions de dollars et 43 cents par titre (255 M$ un an plus tôt).

JM Smucker (+2%), le géant américain des confiseries et du café, connu notamment pour sa marque Folgers, a dépassé les attentes sur le trimestre clos et rehaussé ses prévisions financières. Le groupe a réalisé un bénéfice net de 231 millions de dollars et 2,02$ par titre, contre 211 millions un an avant. Le bpa ajusté a représenté 2,39$ contre 2,23$ de consensus. Les revenus ont progressé de 4% à 2,03 milliards. Sur l'exercice 2021, le groupe table maintenant sur une croissance de 1 à 2% des revenus, pour un bpa ajusté allant de 8,55 à 8,85$.

Tiffany (stable), le joaillier new-yorkais qui doit se rapprocher de LVMH, a largement dépassé les attentes sur son troisième trimestre, dopé par une très forte expansion de 70% en Chine continentale. Le joaillier a réalisé sur le trimestre un bénéfice net de 119 millions de dollars soit 98 cents par titre, contre un profit de 78 millions de dollars un an avant, à la même époque. Le bénéfice trimestriel ajusté par action a été de 1,11$, ce qui ressort bien au-dessus du consensus FactSet, situé à 66 cents. Les revenus ont décliné de 1% seulement à 1,01 milliard de dollars, contre 973 millions de consensus. Le e-commerce a aussi soutenu les comptes.

Chico's FAS (-4%) a annoncé au titre du troisième trimestre des revenus en vive hausse de 14,8% et une marge brute en expansion de 740 points de base en comparaison du trimestre antérieur. La croissance digitale a été de 67% en glissement annuel.

Dollar Tree (+11%), le détaillant discount américain, a publié pour son troisième trimestre un bpa dilué en augmentation de 29% à 1,39$, pour des revenus en progression de 7,5% à 6,18 milliards. A comparable, l'activité s'est améliorée de 5,1%, dont 6,4% pour Family Dollar et 4% chez Dollar Tree.

Medtronic (+2%) a annoncé pour son second trimestre fiscal des revenus de 7,6 milliards en repli de 0,8% en données consolidées et de 1,5% en organique. Le bpa dilué GAAP a représenté 36 cents et le bénéfice ajusté par action 1,02$. Le bénéfice ajusté a été de 1,38 milliard.

Analog Devices (-2%) a publié des revenus de 1,53 milliard de dollars pour son quatrième trimestre fiscal (+6%) et de 5,6 milliards pour l'exercice. Les revenus B2B trimestriels se sont appréciés de 4% séquentiellement et 10% en glissement annuel. Pour l'exercice, le cash flow opérationnel totalise 2 milliards et le free cash flow 1,8 milliard. Le bpa dilué trimestriel a grimpé de 41% à 1,04$. Le bénéfice ajusté par action a augmenté de 21% à 1,44$.

HP Inc, Autodesk, Dell Technologies et American Eagle Outfitters, annoncent leurs derniers comptes trimestriels après bourse ce soir à Wall Street, tout comme Nordstrom et VMware.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !