Cotation du 08/03/2021 à 23h05 Dow Jones Industrial +0,97% 31 802,44
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : en retrait avant Twitter et Cisco

Wall Street : en retrait avant Twitter et Cisco
Wall Street : en retrait avant Twitter et Cisco
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street consolide sur ses sommets, en attendant de nouvelles publications trimestrielles. Le DJIA et le S&P 500 sont attendus en repli de 0,2%. Le baril de brut WTI fléchit de 0,3% sous les 58$ sur le Nymex. L'once d'or gagne 0,7% à 1.846$. L'indice dollar fléchit de 0,3% face à un panier de devises de référence. Le Bitcoin, star du début de semaine suite à l'acquisition par Tesla de 1,5 milliard de dollars de BTC, avance de 6% supplémentaires vers les 46.000$ sur Bitfinex, au plus haut historique. En dehors de cette frénésie acheteuse sur les cryptomonnaies, les marchés financiers sont donc hésitants.

Dans l'actualité économique américaine ce mardi, le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes aux États-Unis pour décembre 2020 sera communiqué à 16 heures (consensus 6,4 millions, contre 6,53 millions un mois avant). James Bullard de la Fed interviendra par ailleurs dans la soirée.

Demain mercredi, les investisseurs suivront l'indice des prix à la consommation (14h30), l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta (16h) et les stocks de grossistes (16h), ainsi que le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains (16h30). Le déficit budgétaire de janvier sera communiqué à 20 heures demain, alors que le président de la Fed Jerome Powell s'exprimera à la même heure. Jeudi, il faudra suivre les inscriptions hebdomadaires au chômage. Enfin, vendredi, les investisseurs surveilleront l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan.

Dans l'actualité des entreprises cette fois, Take-Two Interactive a publié hier soir des comptes solides, mais la réaction du marché est mitigée.

Akamai, Cisco Systems (après bourse), Coty, DuPont, Gartner, Yelp, Lyft, Twitter (post-clôture) ou Mattel, seront de la partie ce mardi.

Under Armour, Altice USA, Western Union, Coca-Cola, General Motors, Criteo, CME Group, Zynga ou Uber Technologies, publient demain mercredi. Borgwarner, Molson Coors, Duke Energy, Kraft Heinz, Walt Disney (après la clôture), Kellogg, Expedia, Tyson Foods, PepsiCo, AstraZeneca et Verisign, annoncent jeudi. Vendredi, la journée sera plus calme, avec tout de même les résultats de Moody's, Dominion Energy, American Axle et Newell Brands.

Les valeurs

Twitter s'affiche au plus haut de sept ans en bourse de New York, alors même que le réseau social média vient de perdre son plus gros contributeur, Donald Trump, banni suite aux tristes événements du Capitole à Washington, et qui désirerait se faire oublier un petit moment. En attendant, c'est Elon Musk qui fait 'le show' sur le réseau social en soutenant notamment le Bitcoin et les WallStreetBets... Les comptes du quatrième trimestre fiscal de Twitter seront surveillés, alors que le groupe a fait face à des dépenses accrues pour lutter contre la désinformation avant l'élection présidentielle américaine. Le consensus sur le trimestre se situe à 31 cents de bénéfice par action pour 1,19 milliard de dollars de recettes.

Cisco, le colosse des équipements de réseaux, annonce aussi ce soir. Les spécialistes envisagent en moyenne un bénéfice par action de 76 cents sur le trimestre clos pour 11,92 milliards de dollars de facturations. Le trimestre suivant, celui d'avril, devrait être un peu plus dynamique avec un bpa de 81 cents et des revenus de 12,35 milliards de dollars, du moins si la crise sanitaire ne complique pas trop les choses.

Coty dévisse avant bourse à Wall Street. Le fournisseur américain de produits de beauté a publié pour son second trimestre fiscal, clos fin décembre, une perte nette creusée à 275 millions de dollars soit 36 cents par titre, contre 21 millions de dollars un an avant. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 17 cents, contre 27 cents un an plus tôt et 7 cents de consensus FactSet. Les revenus se sont affaissés de 16% en glissement annuel à 1,415 milliard de dollars, alors que le consensus FactSet était de 1,43 milliard de dollars. Les ventes sont ressorties décevantes sur les zones Amériques et EMEA. Le groupe va anticiper la reprise et renforcer ses investissements commerciaux en vue de l'exercice 2022. L'objectif d'économies de coûts est dans le même temps relevé à 300 millions de dollars. Le titre a pris près de 80% en trois mois, ce qui occasionne ce jour des prises de profits logiques.

DuPont, le chimiste américain, a dépassé les attentes de marché en termes de ventes et de profits pour le quatrième trimestre, avec les marchés des semi-conducteurs et smartphones, ainsi que la reprise dans l'automobile. Le groupe table par ailleurs pour l'exercice sur un profit et des revenus meilleurs que prévu, la demande devant notamment être soutenue sur le segment smartphone avec la 5G. Pour l'exercice 2021, le bénéfice ajusté par action est ainsi espéré entre 3,3 et 3,45$, contre un consensus de 3,07$. Les revenus sont attendus entre 15,4 et 15,6 milliards de dollars, contre 15,1 milliards de consensus. Sur le trimestre clos fin décembre 2020, le groupe a dégagé un bénéfice ajusté de 698 millions de dollars soit 95 cents par titre, contre 645 millions un an plus tôt.

Centene a publié une perte au quatrième trimestre, contre un bénéfice un an plus tôt. Néanmoins, le groupe a aussi dégagé un bpa ajusté de 46 cents, à comparer à un consensus de 45 cents et un bpa de 73 cents un an auparavant. Les revenus du groupe américain d'assurance santé ont totalisé 28,3 milliards de dollars, ratant de peu le consensus, contre 18,9 milliards sur la période correspondante de l'an dernier.

KKR. Le groupe de capital-investissement a annoncé une progression de 11% de son bénéfice distribuable au quatrième trimestre grâce à la croissance des frais de gestion et des transactions. Le groupe a levé un record de 44 milliards de dollars en 2020 et investi 12,5 milliards durant le quatrième trimestre.

Fox a fait état de revenus trimestriels supérieurs aux attentes grâce à une hausse des recettes publicitaires pendant la campagne présidentielle américaine et au retour à la télévision des retransmissions sportives en direct. Sur le second trimestre fiscal, le groupe a réalisé des revenus proches de 4,1 milliards de dollars, en amélioration de 8%, pour un bénéfice net de 230 millions de dollars et 37 cents par action.

Take-Two Interactive, l'éditeur américain de jeux vidéo connu pour 'Grand Theft Auto' et 'Red Dead Rédemption', a annoncé hier soir des comptes supérieurs aux attentes assortis de prévisions rehaussées. Sur le trimestre des fêtes, le groupe a réalisé des revenus de 861 millions de dollars, pour un bénéfice net dilué GAAP de 1,57$ par action, en croissance de 10%. Sur le troisième trimestre fiscal de l'an dernier, période comparable, les revenus étaient de 930 millions. Le bénéfice ajusté trimestriel par action s'est établi à 1,24$, contre 95 cents de consensus et 1,63$ un an avant. Le niveau de net bookings dépasse largement les attentes à 814 millions de dollars, contre 888 millions un an avant. Le groupe rehausse encore sa guidance pour l'exercice 2021. Sur le trimestre entamé, le bpa ajusté est attendu à environ 57 cents pour un net bookings de 627 millions.

Electronic Arts s'offre pour sa part l'éditeur de jeux pour mobiles Glu Mobile pour 2,4 milliards de dollars. Le titre Glu est attendu en progression de plus de 30%.

Goodyear Tire & Rubber. Le fabricant américain de pneumatiques a publié pour son quatrième trimestre fiscal des profits nettement supérieurs aux attentes. Le bénéfice net trimestriel est ainsi ressorti positif de 63 millions de dollars et 27 cents par action, contre un déficit de 392 millions de dollars et 1,68$ par titre un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action s'est établi pour sa part à 44 cents, contre un consensus FactSet de 16 cents. Les revenus ont décliné de 2% en glissement annuel à 3,7 milliards de dollars, contre 3,6 milliards de consensus. Les volumes unitaires ont régressé de 6% à 3,7 millions. Le groupe, affecté par la crise, a terminé tout de même la période avec un niveau de liquidités de 5,4 milliards de dollars.

Apple. Les ventes de l'iPhone 12 mini aux États-Unis n'ont représenté que 5% de la demande pour les nouveaux smartphones d'Apple sur la première quinzaine de janvier 2021, d'après les indications de Counterpoint.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !