Cotation du 15/01/2021 à 23h18 Dow Jones Industrial -0,57% 30 814,26
  • DJIND - US2605661048

Wall Street en retrait après les records

Wall Street en retrait après les records
Wall Street en retrait après les records
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street reprend légitimement son souffle ce mercredi, après la séance euphorique de la veille marquée par de nouveaux sommets (+1,54% sur le Dow Jones à 30.046 pts et +1,31% sur le Nasdaq à 12.036 pts) et suite à une série de statistiques. Le DJIA cède 0,47% à 29.906 pts et le S&P 500 0,31% à 3.624 pts. Le Nasdaq se stabilise pour sa part à 12.042 pts. Le baril de brut WTI avance de 1,1% à 45,4$ sur le Nymex. L'once d'or progresse de 0,3% à 1.810$. L'indice dollar fléchit de 0,2% face à un panier de devises.

Hier, Dow, S&P et Russell 2000 (indice des petites capitalisations américaines) ont terminé la journée au plus haut historique, bénéficiant des nouveaux développements sur les vaccins contre le coronavirus, mais aussi de l'acceptation de la transition présidentielle par Donald Trump, ou encore des rumeurs insistantes de nomination de Janet Yellen, ex-patronne de la Fed, à la tête du Département au Trésor de Joe Biden.

Concernant le plan de relance de l'activité, les leaders démocrates sont sous pression pour accepter un package plus réduit qu'ils ne l'ambitionnaient avant la fin de l'année.

La croissance américaine a atteint un niveau record de 33,1% selon sa lecture préliminaire (seconde des trois estimations) du troisième trimestre 2020, en ligne avec le consensus de place et la lecture initiale. Les dépenses de consommation sur la période se sont appréciées de 40,6%, contre 40,8% de consensus et 40,7% pour la lecture antérieure.

Les commandes US de biens durables pour octobre, qui viennent également d'être publiées, sont ressorties en progression de 1,3% en comparaison du mois antérieur, contre +1% de consensus. Hors transport, les commandes sont également en hausse de 1,3%, contre +0,5% de consensus.

La balance du commerce de biens pour octobre, elle aussi publiée, est ressortie déficitaire de 80,3 milliards de dollars en octobre, contre -80,2 milliards de consensus.

Les inscriptions au chômage ont à nouveau progressé la semaine passée aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail vient ainsi en effet d'annoncer, pour la semaine close au 21 novembre, que les inscriptions au chômage ont atteint 778.000, en progression de 30.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure. Elles ressortent ainsi plus élevées qu'attendu puisque le consensus était positionné à 730.000.

Selon le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les ventes de logements neufs pour le mois d'octobre sont ressorties au nombre de 999.000, contre 975.000 de consensus et 1 million un mois avant.

L'indice final du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan, qui vient aussi d'être publié, est ressorti à 76,9 pour le mois de novembre, contre 77,2 de consensus et 77 pour sa lecture antérieure.

Les revenus personnels des ménages pour le mois d'octobre se sont établis en retrait de 0,7% en comparaison du mois antérieur, contre +0,1% de consensus et +0,7% pour la lecture révisée du mois précédent. Les dépenses personnelles de consommation ont augmenté de 0,5% par rapport à septembre, contre +0,4% de consensus et +1,2% pour le mois antérieur. L'indice ajusté des prix 'core PCE' rattaché aux dépenses est comme prévu ressorti stable.

Le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques américains pour la semaine close au 20 novembre a fait ressortir un repli de 0,8 MB des stocks de brut hors réserve stratégique, contre une légère hausse attendue.

Enfin, les Minutes du FOMC (dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed) seront dévoilées dans la soirée, à 20 heures.

Il s'agit donc, comme on peut le constater, d'une journée très active du point de vue économique, en cette veille de Thanksgiving. Demain jeudi, la cote américaine sera fermée pour l'occasion. Elle clôturera exceptionnellement à 19 heures (heure française) vendredi.

Sur le front sanitaire, en attendant les vaccins de Pfizer / BioNTech, Moderna ou AstraZeneca, les chiffres restent préoccupants au niveau mondial, et en particulier aux Etats-Unis et en Europe. Des niveaux accrus d'infections sont également décelés dans certaines régions en Asie - Japon et Corée du Sud notamment.

Aux USA, les CDC pourraient pourtant écourter sous peu la durée recommandée des quarantaines consécutives aux expositions au coronavirus, rapporte le Wall Street Journal. Des recommandations sont en cours de finalisation pour des isolements de 7 à 10 jours comprenant un test Covid-19.

Selon l'Université Johns Hopkins ce mercredi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie approche des 60 millions, dont 12,6 millions aux USA, 9,2 millions en Inde et 6,1 millions au Brésil. La France a dénombré 2,2 millions de cas depuis l'apparition du virus. Ce dernier a fait 1,41 million de morts dans le monde depuis son émergence, dont près de 260.000 uniquement aux États-Unis, pays le plus touché.

La transition politique se confirme quant à elle aux USA. La General Services Administration a indiqué qu'elle allait fournir à l'administration Biden entrante les ressources fédérales nécessaires pour parvenir à une transition en douceur. L'administrateur de la GSA, dans un courrier au président-élu Biden, a évoqué les récents développements légaux ainsi que les certifications D'États relatives aux résultats électoraux. Donald Trump a précisé qu'il avait demandé à ses équipes de coopérer dans le cadre de cette transition. Toutefois, Trump n'abandonne toujours pas ses efforts pour contester le résultat de l'élection.

Enfin, la nomination largement anticipée de Yellen au Trésor US stimule les marchés, qui estiment qu'elle sera plutôt généreuse d'un point de vue budgétaire pour soutenir l'activité économique, et qu'elle renouvellera probablement les facilités de crédit d'urgence de la Fed.

Les valeurs

Nordstrom (+17%), chaîne américaine de magasins consacrée aux vêtements, accessoires et cosmétiques, a publié pour le troisième trimestre un bénéfice par action de 34 cents, contre 5 cents de consensus FactSet. Les revenus ont totalisé 3,09 milliards de dollars, contre 3,13 milliards de consensus. L'Ebit a représenté 106 millions contre 48 millions de consensus.

Peloton (+2%). Selon le Wall Street Journal, face aux problèmes de livraisons, certains clients basculeraient leurs commandes vers les rivaux Nautilus ou Icon Health & Fitness. Jim Barr, CEO de Nautilus, interviewé par le WSJ, note pour sa part que les ventes de vélos connectés se portent très bien. Le journal constate enfin qu'à ce stade, les soucis concernant les livraisons n'ont pas affecté la performance financière de Peloton.

Pfizer (-1%) / BioNTech (+3%). Le gouvernement américain devrait distribuer 6,4 millions de doses de leur vaccin contre le nouveau coronavirus dans les 24 heures consécutives à l'approbation, croit savoir le Washington Post.

MasterCard (stable) met à jour ses métriques opérationnelles du quatrième trimestre. Le groupe surveille toujours l'impact de la pandémie et les actions des gouvernements, mais évoque des niveaux de dépenses relativement stables et pense que domestiquement, la plupart des marchés restent dans une phase de normalisation.

Deere (-1%) a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal 2020 des profits supérieurs aux attentes. Sur le trimestre clos en octobre, le bénéfice par action est ressorti à 2,39$, en croissance de 5% en glissement annuel et nettement supérieur au consensus, qui était de 1,49$. Les ventes mondiales du groupe ont reculé de 2% à 9,73 milliards. Le groupe table, pour 2021, sur des ventes d'équipements en croissance de 10 à 15%. Le bénéfice net devrait ainsi ressortir entre 3,6 et 4 milliards.

Gap (-19% !) a annoncé un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes en raison d'une hausse des dépenses de marketing et de logistique avec la progression des ventes de e-commerce. En outre, le groupe prévient que la récente hausse des cas de coronavirus dans certains Etats américains pourrait peser sur le trafic. Le groupe a dégagé sur le trimestre clos un bénéfice de 95 millions de dollars soit 25 cents par titre, contre 140 millions un an plus tôt.

VMware (-6%), leader des solutions de virtualisation, a annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et relevé ses objectifs annuels. Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 704 millions de dollars et 1,66$ par titre, contre 602 millions un an avant. Les revenus ont totalisé 2,86 milliards, en hausse de 8%. Les revenus annuels sont attendus à 11,7 milliards et le bpa est estimé entre 4,17 et 4,27$.

Tesla (-1%), qui vient de franchir les 500 milliards de dollars de capitalisation boursière à Wall Street, rappelle près de 9.500 véhicules, essentiellement des Model X de 2016, à cause d'un défaut de fixation d'un composant du toit et de boulons, a annoncé l'organisme de sécurité routière aux Etats-Unis.

Altimmune (+2%) a déposé auprès de l'agence américaine du médicament une demande d'autorisation d'une étude clinique de phase I sur son candidat vaccin contre le covid.

Moderna (+6%) a confirmé un accord avec la Commission européenne pour la fourniture de 80 millions de doses supplémentaires de son candidat vaccin contre le Covid-19.

Dell Technologies (-3%) a annoncé une hausse inattendue de ses revenus au troisième trimestre et prévoit pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, avec l'essor du télétravail. Sur le trimestre clos, les revenus ont augmenté de 3% à 23,5 milliards de dollars.

HP Inc (+5%) a annoncé des revenus meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre consécutif et dopé son dividende de 10%. Le groupe informatique prévoit pour le premier trimestre de son exercice décalé un chiffre d'affaires supérieur aux attentes. Pour le quatrième trimestre fiscal, HP a réalisé un bénéfice non-GAAP de 62 cents et des revenus de 15,3 milliards de dollars.

IBM (-1%), géant des services informatiques, étudierait les suppressions de près de 10.000 emplois en Europe, soit 20% de ses effectifs dans la région, croit savoir l'agence Bloomberg.

ViacomCBS (-1%) devrait vendre l'éditeur Simon & Schuster au groupe allemand Bertelsmann pour plus de deux milliards de dollars, a appris Reuters de source proche du dossier.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !