Cotation du 26/02/2024 à 22h59 Dow Jones Industrial -0,16% 39 069,23
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : en mode pause sur les sommets

Wall Street : en mode pause sur les sommets
Wall Street : en mode pause sur les sommets
Crédit photo © ENG Pictures

(Boursier.com) — Wall Street s'est affiché un peu plus hésitant lundi, toujours proche de ses sommets, en attendant une nouvelle batterie d'indicateurs économiques comprenant notamment les chiffres de l'inflation US dès mardi. Le S&P 500 rend 0,09% à 5.021 pts, le Dow Jones prend 0,33% à 38.797 pts, mais le Nasdaq glisse de 0,30% à 15.942 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI est stable à 77$. L'indice dollar avance de 0,1% face à un panier de devises, tandis que le Bicoin rejoint la barre des 50.000$ !

Sur le front économique à Wall Street, la gouverneure Michelle Bowman a jugé que des risques persistaient dans la lutte contre l'inflation et qu'il était par conséquent "trop tôt" pour considérer une baisse de taux dans l'immédiat... Ainsi, dans un futur proche, des assouplissements monétaires ne seraient pas appropriés selon elle...

L'indice américain des prix à la consommation du mois de janvier 2024 sera révélé mardi à 14h30 (consensus FactSet +0,2% en comparaison du mois antérieur ou +2,9% en glissement annuel ; +0,3% et +3,7% hors alimentation et énergie).

Mercredi, les opérateurs suivront à 16h30 le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques américains, pour la semaine close le 9 février. Austan Goolsbee, le patron de la Fed de Chicago, livrera par ailleurs quelques commentaires...

Cotation...Comptage

Jeudi, le programme sera encore assez chargé, avec dès 14h30 les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 10 février (consensus FactSet 220.000), les ventes de détail du mois de janvier (consensus FactSet -0,1% en comparaison du mois antérieur, +0,2% hors automobile et +0,4% hors automobile et essence), les prix à l'import et à l'export de janvier (consensus stable pour l'import), ainsi que l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de février (consensus -11) et l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie du même mois (consensus -8,5).

Jeudi également, les investisseurs suivront à 15h15 les chiffres de la production industrielle américaine pour le mois de janvier (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur, 78,8% de taux d'utilisation des capacités). Les stocks et ventes des entreprises du mois de décembre, ainsi que l'indice NAHB du marché immobilier américain pour février (consensus 46), seront aussi connus jeudi, à 16 heures... Notons aussi que Raphael Bostic, patron de la Fed d'Atlanta, interviendra le même jour.

Enfin, vendredi, les opérateurs seront attentifs aux chiffres des mises en chantier et permis de construire de janvier (14h30, consensus 1,47 million pour les mises en chantier et 1,515 million pour les permis), à l'indice des prix à la production de janvier (14h30, consensus +0,1% en comparaison du mois antérieur ou +0,7% sur un an ; +0,1% et +1,8% hors alimentaire et énergie), ainsi qu'à l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan pour le mois de février (16 heures, consensus 80).

La saison des publications financières trimestrielles touche à sa fin à Wall Street, mais il reste toutefois quelques annonces notables cette semaine... Coca-Cola, Shopify, Zoetis, Marriott, Moody's, Ecolab, Datadog, Biogen, GlobalFoundries et Restaurant Brands annoncent avant bourse demain. Airbnb, AIG, Akamai et Welltower, publieront leurs comptes après la clôture.

Barrick Gold, Global Payments, Martin Marietta, Williams Companies, Kraft Heinz et CME Group, dévoileront leurs résultats avant bourse mercredi, tandis que Cisco, Equinix, Occidental Petroleum, HubSpot et Arch Capital sont attendus après bourse le même jour...

Deere, West Pharmaceutical Services, Hyatt Hotels et Southern Company, publient leurs résultats jeudi, avant bourse. Applied Materials, DoorDash, Digital Realty Trust, DraftKings, Ingersoll Rand, The Trade Desk, Coinbase, Consolidated Edison, Roku et Dropbox, dévoileront leurs comptes après la clôture jeudi...

Les valeurs

Amazon (-1,2%) demeure surveillé de près à Wall Street, alors que son fondateur Jeff Bezos a déclaré la cession de près de 12 millions de titres du géant du commerce en ligne les 7 et 8 février, ce qui représente un montant de plus de 2 milliards de dollars. La vente d'actions a été opérée en cinq blocs d'un à 3,2 millions de titres. En outre, Bezos a également déclaré à la Securities & Exchange Commission, gendarme américain des marchés financiers, son intention de céder 50 millions de titres Amazon additionnels d'une valeur estimée de plus de 8 milliards de dollars. Le plan de cession est soumis à certaines conditions et avait été adopté le 8 novembre. Il serait bouclé d'ici fin janvier 2025, selon Reuters, qui cite le dernier rapport annuel d'Amazon.

Lockheed Martin (+0,3%). Les Etats-Unis ont validé la vente à la Turquie d'avions de chasse F-16 de Lockheed. Ainsi, le Congrès américain a approuvé l'acquisition par Ankara de 40 appareils F-16 et de 79 kits de modernisation. Cette vente représente un montant de 23 milliards de dollars et fait suite à la ratification par la Turquie de l'adhésion de la Suède à l'Otan.

New York Community Bancorp (-0,2%%), banque régionale américaine sous pression ces dernières semaines, sur des doutes relatifs à sa solidité financière et une dégradation d'agence de notation, a repris 17% à Wall Street vendredi. Des dirigeants de l'établissement ont acquis des titres pour 870.000 dollars, signalant ainsi leur confiance après une chute de moitié des cours depuis le 31 janvier et l'annonce par la banque d'une perte nette trimestrielle et d'une baisse du dividende. Une poignée de dirigeants de la banque basée à Hicksville ont acheté des actions vendredi. Alessandro DiNello, qui a été nommé président exécutif, en a acquis 50.000, le directeur général Thomas Cangemi environ 11.000, et plusieurs autres initiés, y compris des membres du conseil d'administration, ont également acheté.

VF Corp (+13,9%). L'investisseur activiste Engaged a reçu le soutien de la famille fondatrice du groupe aux marques The North Face, Vans et Timberland. C'est du moins ce qu'a déclaré à l'agence Reuters l'un des héritiers de la famille. La famille fondatrice de VF Corp soutient donc désormais l'activiste Engaged Capital dans sa campagne pour le changement. Un membre de la famille Barbey, qui détient 15% des actions VF Corp, affirme que sa famille souhaiterait voir remplacer deux des 12 administrateurs de VF. Des sources proches du dossier citées par Reuters affirment par ailleurs qu'Engaged a des candidats à la direction, qui doivent être nommés avant le 13 février. Le membre de la famille affirme que le conseil d'administration "manque d'urgence", qualifiant les administrateurs actuels d'"enracinés" et "bureaucratiques".

Diamondback Energy (+9,3%), le groupe énergétique texan actif dans le pétrole et le gaz naturel a scellé un accord en vue de l'acquisition du producteur texan de pétrole et gaz Endeavor Energy dans le cadre d'une opération d'un montant de 26 milliards de dollars dette comprise qui donnerait naissance au plus important opérateur "pure-player" dans le Bassin permien. Le deal est le dernier d'une belle série d'accords majeurs dans le secteur pétrolier américain. ExxonMobil avait auparavant conclu un accord pour racheter Pioneer Resources pour environ 60 milliards de dollars, tandis que Chevron avait accepté le rachat du groupe Hess pour 53 milliards. Occidental Petroleum avait pour sa part fait état de l'acquisition de CrownRock pour près de 11 milliards de dollars.
Diamondback financerait la transaction par 117,3 millions d'actions et 8 milliards de dollars de cash. Les actionnaires de Diamondback détiendraient 60,5% du nouvel ensemble et les actionnaires d'Endeavor 39,5%.

CymaBay Therapeutics bondit de 25,3% sur les 32$ sur le Nasdaq, alors que Gilead Sciences (+1%) vient d'annoncer un accord de 4,3 milliards de dollars pour l'acquisition de la firme de biotechnologies... Gilead ajoute ainsi à son portefeuille un traitement contre les maladies chroniques du foie. Gilead va payer 32,50$ par titre CymaBay en cash, soit une prime de plus de 26% sur les cours de clôture de vendredi. Gilead récupère le principal candidat médicament de CymaBay, seladelpar, pour le traitement de la cholangite biliaire primitive. CymaBay avait soumis une demande de commercialisation du médicament à la FDA américaine en décembre...

©2024

A lire aussi sur Dow Jones Industrial

Chargement en cours...

Toute l'actualité