Cotation du 23/09/2021 à 23h03 Dow Jones Industrial +1,48% 34 764,82
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : du rouge au menu avec Amazon

Wall Street : du rouge au menu avec Amazon
Wall Street : du rouge au menu avec Amazon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine qui a progressé hier jeudi est attendue à la baisse ce vendredi sur fond de poursuite de la publication des résultats d'entreprises. Amazon occupe la "Une" de l'actualité après des comptes trimestriels décevants, de quoi faire chuter le titre de plus de 6% hors séance.
Les marchés gardent aussi un oeil sur le rythme de la reprise économique et de l'inflation, sans oublier la propagation du variant Delta et les mesures réglementaires en Chine qui maintiennent certaines valeurs asiatiques en baisse...

ECO ET DEVISES

Le PIB américain pour la période avril-juin, publié jeudi et ressorti sous les attentes du marché, a renforcé les inquiétudes sur le rythme de la reprise, tout en apaisant les craintes que la Réserve fédérale américaine procède prochainement au resserrement de sa politique monétaire.
La lecture avancée du PIB américain du deuxième trimestre 2021 est ainsi ressortie en expansion au rythme de 6,5%, contre 8,4% de consensus de marché et 6,3% sur le trimestre antérieur (révisé de 6,4%).

L'indice des prix à la consommation a grimpé de 4% au mois de juin en données annualisées aux Etats-Unis. L'indice "core" progresse de 3,5%, contre 3,4% en mai et un consensus de place qui était situé à 3,6%.
L'indice dollar est stable après avoir touché plus tôt un creux d'un mois après les remarques accommodantes de la Réserve fédérale et la croissance plus faible qu'attendu du PIB trimestriel américain. L'euro avance légèrement 1,19 dollar.

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à 10 ans cède plus de 2 points de base, à 1,2456%.
Son équivalent allemand est peu changé, autour de -0,448%.
Les cours du pétrole reculent légèrement. Le baril de Brent perd 0,05% à 76 dollars et le brut léger américain -0,2% à 73,45 dollars.

LES VALEURS

Amazon : Le géant du commerce en ligne a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, alors que les grands concurrents "physique" Walmart et Target ont largement renforcé leur présence en ligne ces derniers mois. Le chiffre d'affaires d'Amazon sur la période avril-juin a progressé de 27% à 113 Milliards de dollars, ce qui se situe au-dessous de la prévision des analystes qui ressortait en moyenne à 115 Milliards de dollars. Le titre Amazon perd plus de 6% dans les échanges hors-séance à Wall Street.

Exxon Mobil a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre. Le bénéfice est de 4,7 Milliards de dollars (1,10 dollar par action contre un consensus de 98 cents).
Les dépenses d'investissement et d'exploration ont représenté 3,8 Milliards de dollars sur le trimestre.

Procter & Gamble : Au quatrième trimestre de l'exercice 2021, le bénéfice net a grimpé à 3,26 Milliards de dollars (1,13$ par action), au-dessus du consensus de place. Les ventes du groupe montent de 7% à 18,9 Mds$. Sur 2022, P&G cible une croissance interne entre 2% et 4%. Le bénéfice par action ajusté est anticipé en hausse de 5% à 6%.

Colgate Palmolive : Le BPA ajusté ressort en hausse de 8% à 80 cents au T2, rapporté à des revenus de 4,26 Milliards de dollars, en croissance organique de 5%.

Hilton Worldwide a renoué avec les bénéfices sur le trimestre clos, mais rate le consensus de revenus. Le bénéfice net a été de 130 millions de dollars soit 46 cents par action, contre 430 M$ de pertes un an plus tôt. Hors éléments, le bénéfice ajusté par action a représenté 56 cents, contre 40 cents de consensus FactSet. Les revenus se sont envolés de 136% à 1,33 milliard de dollars, mais le consensus était encore un cran plus haut à 1,38 milliard de dollars.

Mastercard a dépassé les attentes de profits sur le trimestre clos avec la reprise des dépenses. Le bénéfice ajusté trimestriel a été de 1,9 milliard de dollars soit 1,95$ par titre, contre 1,4 milliard sur la période comparable de l'an dernier. Le consensus était de 1,75$ par action. Le volume brut des transactions a grimpé de 33% à devises constantes à environ 1.900 milliards de dollars. Sur la période comparable, l'an dernier, les volumes étaient tombés de 45% avec la pandémie. Les revenus trimestriels ont grimpé de 36% avec les dépenses de consommation.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !