Cotation du 19/11/2018 à 21h44 Dow Jones Industrial -1,76% 24 965,62
  • DJIND - US2605661048

Wall Street dopé par Tesla et PepsiCo

Wall Street dopé par Tesla et PepsiCo
Wall Street dopé par Tesla et PepsiCo
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street pointe de nouveau en territoire positif ce mardi, après sa vive progression de la veille (+1,31% sur le DJIA et +0,88% sur le Nasdaq). La tendance demeure donc positive, avec les bons comptes de PepsiCo et le projet d'usine chinoise de Tesla. La saison des publications financières trimestrielles débute par ailleurs en douceur en fin de semaine, avec les comptes de plusieurs grandes banques.

En attendant, le DJIA gagne aujourd'hui 0,64% à 24.936 pts, alors que le Nasdaq s'accorde 0,18% à 7.770 pts. Le S&P500 avance de 0,29% à 2.792 pts.

Sur le marché des changes, l'euro reperd 0,3% à 1,172$. Sur le Nymex américain, le baril de brut (contrat d'août) se redresse de 0,2% à 74$. Le Brent évolue vers les 79$ (+0,8%).

Selon le rapport 'JOLTS' du Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de mai 2018 se sont établies au nombre de 6,638 millions, contre 6,70 millions de consensus de place et 6,84 millions un mois auparavant.

Le Président américain Donald Trump demeure offensif ce mardi sur le réseau social média Twitter. Trump remercie ses supporters et précise que "de grands progrès sont faits". Le leader américain fait également allusion à "d'autres pays" désireux de conclure "d'incroyables accords commerciaux" avec les États-Unis, dont l'économie "rugit".

Dans un autre registre, Trump précise également, dans un court message, que les pays de l'OTAN (autres que les USA) doivent "payer plus". Trump, qui ne cesse de souligner la trop forte contribution financière des Etats-Unis dans le cadre de l'OTAN, ajoute que les USA doivent donc "payer moins". "Très injuste!", lance encore Trump au sujet de ce partage des dépenses. "Prêt à partir pour l'Europe. Première réunion - OTAN. Les Etats-Unis dépensent beaucoup plus que tout autre pays pour les protéger. Pas juste pour le contribuable américain. En plus de cela, nous perdons 151 milliards de dollars sur le commerce avec l'Union européenne", s'insurge Donald Trump.

Hier, le président américain avait une fois encore taclé les grands groupes pharmaceutiques. S'exprimant sur le réseau social Twitter, Trump a estimé que Pfizer et ses pairs "devraient avoir honte" pour leur comportement.

Trump juge ainsi que ces groupes pharmaceutiques ont "relevé les prix des médicaments sans raison". D'après le président américain, ces groupes exploitent seulement les pauvres et ceux qui sont incapables de se défendre, "tout en offrant en même temps des prix défiant toute concurrence à d'autres pays d'Europe et d'ailleurs". "Nous répondrons!", menace donc le président US sur Twitter, sans détailler ses intentions précises.

Tesla, qui avait déjà repris 3,1% hier soir à Wall Street, poursuit son 'rally' et s'offre encore 2% à 325$. Le groupe californien va en effet ouvrir une usine dans la région de Shanghai, d'une capacité annuelle de 500.000 véhicules. Les autorités de Shanghai viennent de confirmer l'information relayée initialement par les médias locaux, annonce l'agence 'Reuters'.

Elon Musk, patron de Tesla, s'était rendu en Chine ce jour afin de rencontrer des représentants gouvernementaux à Shanghai. Tesla a profité de l'occasion pour conclure des accords avec les autorités locales. Ces accords permettront au groupe d'ouvrir une usine indépendamment dans la ville chinoise. Le site afficherait donc une capacité annuelle conséquente évaluée à un demi-million de voitures.

Tesla a signé des accords avec le gouvernement municipal de Shanghai, la Shanghai Lingang Area Development Administration et le Lingang Group, d'après le site Web d'information 'Knews', filiale du Shanghai Media Group. Les autorités de Shanghai font effectivement état ce jour, sur le compte WeChat de la municipalité, de la signature d'un protocole d'accord avec le maire Ying Yong... Le site de Tesla intègrera recherche et développement, production et commercialisation, ajoute Reuters.

Tesla aurait mené des négociations prolongées afin d'ouvrir sa propre usine en Chine et de renforcer sa position sur le marché en plein essor des voitures électriques, tout en évitant les tarifs douaniers élevés à l'importation.

Elon Musk devrait poursuivre son périple chinois, se rendant à Pékin dès demain. Bloomberg cite à ce sujet des sources familières des plans.

Tesla n'a pas caché son ambition de construire une usine en Chine, le pays représentant le plus important marché mondial pour les véhicules électriques. Le mois dernier, Musk faisait allusion à l'annonce ultérieure de détails concernant un nouveau site chinois. Tesla a également effectué des démarches afin de faire enregistrer une filiale détenue à 100% en Chine.

Le groupe californien vedette du segment de l'automobile électrique a rehaussé ses prix sur les Model S et Model X vendus en Chine de plus de 20.000$ afin de faire face aux nouveaux prélèvements douaniers, avait précédemment rapporté le site Web spécialisé 'Electrek'. Le groupe d'Elon Musk devient ainsi l'un des premiers constructeurs automobiles à réagir à cette guerre commerciale entre Washington et Pékin. D'après Electrek, les prix des Model S et X ont été rehaussés durant le week-end de 150.000 à 250.000 yuans, soit 22.600$ à 37.600$, selon les versions.

'Nikkei Asian Review' a confirmé une hausse des prix des véhicules de Tesla d'environ 20% en Chine, du fait des taxes douanières. Par exemple, la configuration à plus bas prix du Model S se paye désormais environ 840.000 yuans (127.000$), contre 710.000 yuans (107.000$) auparavant.

PepsiCo (+4%) vient de publier ses résultats du second trimestre. Les revenus sont de 16,09 Mds$, contre 15,71 Mds$ un an avant. La croissance organique des ventes trimestrielles s'affiche à 2,6%. Le résultat net s'élève à 1,82 Md$, contre 2,11 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 1,28$, contre 1,46$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa "core" est quant à lui de 1,61$, en progression de 7% par rapport à l'an dernier. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,52$ et des revenus de 16 Mds$.

Pour l'année 2018, le groupe vise toujours une croissance organique de ses ventes d'au moins 2,3%, pour un bpa ajusté de 5,70$ (contre 5,23$ en 2017).

Groupon (-2%) consolide légèrement, après avoir gagné hier soir environ 10,8% en clôture à Wall Street. 'Recode' a rapporté que le leader des coupons de réduction en ligne recherchait un repreneur. Le dossier pèse désormais moins de 3 milliards de dollars sur la cote américaine, ce qui pourrait effectivement attirer un prédateur. Recode précise que certains dirigeants du groupe tentent de susciter de l'intérêt pour une vente. Le titre n'a pas évolué durant les derniers mois, malgré un 1er trimestre supérieur aux attentes. Alibaba, colosse chinois du e-commerce qui détient déjà 6% des parts, est cité parmi les possibles repreneurs.

Delta Air publie jeudi ses comptes trimestriels. Les financières Citigroup, JP Morgan Chase, Wells Fargo et PNC Financial, annoncent ensemble vendredi.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com