Cotation du 27/02/2024 à 23h08 Dow Jones Industrial -0,25% 38 972,41
  • DJIND - US2605661048

Wall Street décroche, sur des chiffres décevants de l'inflation

Wall Street décroche, sur des chiffres décevants de l'inflation
  • 4
Wall Street décroche, sur des chiffres décevants de l'inflation
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche nettement dans le rouge avant bourse, corrigeant après les sommets historiques, suite à des chiffres moins bons que prévu de l'inflation. Le S&P 500 cède plus de 1,2% en pré-séance, le Dow Jones 0,9% et le Nasdaq 1,7%. Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 0,3% à 77,2$. L'once d'or cède 0,6% à 2.021$. L'indice dollar gagne 0,4% face à un panier de devises de référence.

Sur le front économique à Wall Street hier lundi, la balance budgétaire américaine du mois de janvier 2024 est ressortie déficitaire de 21,9 milliards de dollars, contre un consensus de -21 milliards.

Neel Kashkari, le président de la Fed de Minneapolis, intervenait hier, tout comme la gouverneure Michelle Bowman, le président de la Fed de Richmond, Thomas Barkin, et celui de la Fed d'Atlanta, Raphael Bostic. Bowman a jugé que des risques persistaient dans la lutte contre l'inflation et qu'il était par conséquent trop tôt pour considérer une baisse de taux dans l'immédiat. Ainsi, dans un futur immédiat, des assouplissements monétaires ne seraient pas appropriés selon elle... Barkin a fait écho à ces commentaires, jugeant que la Fed se rapprochait de l'objectif d'inflation sans pour autant l'avoir atteint. Il note que les entreprises pourraient être lentes à abandonner leurs pratiques de hausses de prix significatives ayant dopé les marges depuis 2021...

Raphael Bostic, le patron de la Fed d'Atlanta, membre votant du comité de politique monétaire de la Fed, a jugé qu'il ne fallait pas s'attendre à une baisse des taux avant plusieurs mois. Dans une interview accordée à CNN, le responsable a ainsi indiqué que l'assouplissement monétaire tant attendu de la Fed ne devrait pas intervenir avant l'été. Il anticipe que le taux d'inflation aux Etats-Unis, actuellement proche des 3%, retombe dans "le bas des 2%" d'ici la fin de l'année 2024. Dans un tel contexte, il voit donc les premières baisses de taux durant l'été. D'ici là, la fourchette de taux sur les fed funds resterait donc au plus haut de 23 ans.

Cotation...Comptage

Les chiffres de l'inflation américaine du mois de janvier 2024 sont ressortis quelque peu décevants. L'indice des prix à la consommation du mois de janvier 2024 a augmenté de 0,3% en comparaison du mois antérieur et de 3,1% sur un an, contre respectivement +0,2% et +3% de consensus de marché. Hors alimentation et énergie, le CPI a progressé de 0,4% par rapport au mois précédent et de 3,9% sur un an, contre 0,3% et 3,7% de consensus.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité est désormais de 95% d'un nouveau statu quo de la Fed le 20 mars, à l'issue de la prochaine réunion monétaire. C'est aussi désormais l'hypothèse d'un statu quo qui prévaut pour le 1er mai, avec 61% de probabilité d'une fourchette de 5,25-5,50%, inchangée, sur les fed funds, à l'issue de la réunion FOMC suivante...

Mercredi, les opérateurs suivront à 16h30 le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques américains, pour la semaine close le 9 février. Austan Goolsbee, le patron de la Fed de Chicago, livrera par ailleurs quelques commentaires.

Jeudi, le programme sera assez chargé, avec dès 14h30 les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 10 février (consensus FactSet 220.000), les ventes de détail du mois de janvier (consensus FactSet -0,1% en comparaison du mois antérieur, +0,2% hors automobile et +0,4% hors automobile et essence), les prix à l'import et à l'export de janvier (consensus stable pour l'import), ainsi que l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de février (consensus -11) et l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie du même mois (consensus -8,5).

Jeudi également, les investisseurs suivront à 15h15 les chiffres de la production industrielle américaine pour le mois de janvier (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur, 78,8% de taux d'utilisation des capacités). Les stocks et ventes des entreprises du mois de décembre, ainsi que l'indice NAHB du marché immobilier américain pour février (consensus 46), seront aussi connus jeudi, à 16 heures... Notons aussi que Raphael Bostic, patron de la Fed d'Atlanta, interviendra le même jour.

Enfin, vendredi, les opérateurs seront attentifs aux chiffres des mises en chantier et permis de construire de janvier (14h30, consensus 1,47 million pour les mises en chantier et 1,515 million pour les permis), à l'indice des prix à la production de janvier (14h30, consensus +0,1% en comparaison du mois antérieur ou +0,7% sur un an ; +0,1% et +1,8% hors alimentaire et énergie) , ainsi qu'à l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan pour le mois de février (16 heures, consensus 80).

La saison des publications financières trimestrielles touche à sa fin à Wall Street, mais il reste quelques annonces notables cette semaine. Coca-Cola, Shopify, Zoetis, Marriott, Moody's, Ecolab, Datadog, Biogen, GlobalFoundries et Restaurant Brands ont annoncé avant bourse ce mardi. Airbnb, AIG, Akamai et Welltower, publient après la clôture.

Barrick Gold, Global Payments, Martin Marietta, Williams Companies, Kraft Heinz et CME Group, dévoilent leurs résultats avant bourse mercredi, tandis que Cisco, Equinix, Occidental Petroleum, HubSpot et Arch Capital sont attendus après bourse le même jour.

Deere, West Pharmaceutical Services, Hyatt Hotels et Southern Company, publient jeudi, avant bourse. Applied Materials, DoorDash, Digital Realty Trust, DraftKings, Ingersoll Rand, The Trade Desk, Coinbase, Consolidated Edison, Roku et Dropbox, dévoilent leurs comptes après la clôture jeudi.

Les valeurs

Biogen perd du terrain à Wall Street, alors que le groupe américain de biotechnologies a annoncé pour le trimestre clos un bénéfice ajusté par action de 2,95$, inférieur au consensus de marché, pour des revenus de 2,39 milliards de dollars en recul de 6% en glissement annuel, également inférieurs aux anticipations. Biogen envisage pour 2024 un bénéfice ajusté par action allant de 15 à 16$, guidance entourant le consensus et représentant une croissance de 5% en milieu de fourchette. Les ventes de produits sont attendues stables, alors que celles de Leqembi devraient graduellement monter en puissance dans le traitement d'Alzheimer.

Shopify, la plateforme canadienne de commerce en ligne, cotée à Wall Street, décroche en pré-séance. Le groupe a pourtant affiché des revenus et des profits supérieurs aux attentes de marché sur le trimestre clos. Les revenus ont augmenté de 23,6% à 2,14 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté par action a été de 34 cents, contre 7 cents pour la période comparable, l'an dernier. Le consensus de revenus était de 2,07 milliards de dollars, tandis que le bpa ajusté était anticipé à 30 cents. Pour son premier trimestre fiscal juste entamé, le groupe anticipe des revenus en croissance dans le bas de la vingtaine de pourcents, alors que le consensus était de 20% tout juste.

Coca-Cola a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal des revenus en croissance de 7,4% à 10,95 milliards de dollars, à comparer à un consensus de place de 10,7 milliards. Le bénéfice ajusté par action a été de 49 cents, en ligne avec les anticipations de marché. La hausse des prix a permis une amélioration de la marge opérationnelle à 21%, contre 20,5% un an avant, à la même période. Sur le trimestre, la hausse des volumes se situe à 2%, tandis que les prix moyens de vente ont progressé de 9%. Le bénéfice ajusté annuel 2024 est désormais attendu en augmentation de 4 à 5%, contre 4,5% de consensus. La croissance organique des revenus annuels est anticipée entre 6 et 7%, contre 12% en 2023.

Tripadvisor bondit avant bourse à Wall Street, alors que le voyagiste en ligne a indiqué avoir mis en place un comité en vue d'étudier une potentielle cession du groupe. La capitalisation boursière actuelle se situe à 3,1 milliards de dollars. Tripadvisor, Inc. a annoncé la formation d'un comité spécial composé d'administrateurs indépendants du conseil d'administration. Le mandat du comité spécial est d'évaluer toute proposition qui pourrait être présentée en vue d'une transaction potentielle, ainsi que toute alternative à celle-ci, à l'égard de Tripadvisor. Le comité spécial a retenu les services de Centerview Partners LLC comme conseiller financier dans le cadre de son évaluation.

Cadence Design Systems fléchit avant bourse à Wall Street, au lendemain des trimestriels. Le groupe californien table sur un recul des revenus au premier trimestre fiscal, entre 990 millions de dollars et 1,01 milliard de dollars, alors que le consensus de place se situait à 1,08 milliard. Le bénéfice ajusté par action trimestriel est attendu entre 1,10 et 1,14$, également très inférieur aux attentes. Sur le trimestre clos, le bpa ajusté a été de 1,38$, contre 1,33$ de consensus, tandis que les revenus se sont établis à 1,07 milliard de dollars, en ligne avec les attentes de marché. Cadence compte pourtant Nvidia, Arm et Intel parmi ses clients. Le groupe propose des solutions de design de puces et d'autres produits très divers.

JetBlue Airways s'enflamme avant bourse à Wall Street, alors que l'investisseur activiste Carl Icahn a déclaré une prise de participation à hauteur de 9,91% au capital de la compagnie aérienne américaine. Icahn Enterprises LP a ainsi pris près de 10% des parts, ce qui représente un montant de plus de 200 millions de dollars, selon les déclarations de la firme à la Securities & Exchange Commission. Icahn Enterprises juge l'action JetBlue sous-évaluée et estime que le dossier présente une opportunité attractive d'investissement. La firme d'Icahn envisage de demander une représentation au conseil d'administration.

Zoetis, le laboratoire américain leader en santé animale, a publié pour son quatrième trimestre des revenus de 2,2 milliards de dollars en croissance de 8%, ainsi qu'un bénéfice net de 525 millions de dollars soit 1,14$ par action (+15%). Le bénéfice ajusté par action a été de 1,24$, alors que le consensus se situait à 1,32$. Les revenus étaient attendus à 2,19 milliards. Il s'agit donc d'une rare déception sur les bénéfices pour le groupe. Sur l'exercice 2024, les revenus sont anticipés entre 9,075 et 9,225 milliards de dollars, tandis que le bpa ajusté est attendu entre 5,74 et 5,84$.

Marriott a affiché des comptes robustes du quatrième trimestre et de l'exercice. Le bénéfice net trimestriel a été de 848 millions de dollars, en croissance de 26%, tandis que le bénéfice par action a représenté 2,87$ contre 2,12$ un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action a atteint 3,57$, contre 1,96$ un an avant. L'Ebitda ajusté s'est élevé à 1,197 milliard de dollars, contre 1,09 milliard un an plus tôt.

Moody's a annoncé pour le quatrième trimestre des revenus de 1,5 milliard de dollars, en augmentation de 15% en glissement annuel, portant les revenus annuels à 5,9 milliards. Le bénéfice dilué par action a augmenté de 38% à 1,85$ sur le trimestre clos. Pour l'exercice 2024, Moody's prévoit un bénéfice dilué par action allant de 9,45 à 10,20$, ainsi qu'un bpa ajusté allant de 10,25 à 11$. Le consensus était de 11,1$ de bpa ajusté.

©2024

A lire aussi sur Dow Jones Industrial

Chargement en cours...

Toute l'actualité